Merci ARTE et honte à la commission européenne

Publié le

Hier soir, sur Arte, une émission, d’une qualité rare en termes de CR de recherche objective citant ses références et engageant le débat entre des représentants de ceux qui soutiennent le développement des cultures OGM et leurs opposants, a parfaitement établi :

- Qu’après avoir lancé le produit " Roundup", responsable de contaminations de territoires, de maladies graves et souvent irréversibles, de morts d’êtres humains y compris dès leur plus jeune âge, la firme américaine Monsanto est en train de conquérir le monde en tentant de maîtriser complètement la souveraineté alimentaire de pays entiers (Inde, Mexique...) ; les agriculteurs de ces pays doivent signer des contrats résultant de la technique des "brevets" sur le Vivant permis par la loi des EU d’Amérique, ce qui les rend complètement dépendants en termes de semences mais aussi de pesticides et d’engrais de la firme Monsanto ; il en résulte des ruines, des famines, des terreurs, des révoltes, les prix de ces produits étant imposés par la firme grâce à ses brevets et des poursuites judiciares étant engagées vis à vis de ceux qui tentent, à leurs risques et périls, d’y résister.

- Que, pour atteindre cette maîtrise d’abord américaine puis, peu à peu, mondiale, Monsanto n’a pas lésiné sur les moyens pour obtenir de l’administration américaine une réglementation à la mesure de ses ambitions de maîtrise commerciale du monde. Et des acteurs de cette vaste manipulation politique ont témoigné, confirmant l’accusation, dont ils étaient l’objet.

- Que, dans ce contexte, des chercheurs des EU d’Amérique, de Grande Bretagne, et, maintenant, d’Europe (cas de Christian Velot, spécialiste de biologie moléculaire en France) ont été, soit privés de crédits de recherche, soit évincés de recherches capitales, soit mis à la retraite anticipée.

- Que, même si l’Europe s’est dotée d’outils d’évaluation du risque plus performants qu’ailleurs, ce qui a permis des restrictions de la commercialisation de certains OGM, les problèmes d’évaluation de ces risques et de commercialisation de certains produits OGM actuellement autorisés à l’importation (ex des fourrages pour l’alimentation animale, qui sert ensuite à notre consommation) sont loin d’être conduits en prenant en compte la hauteur du risque encouru sur la santé et sur la maîtrise des cultures transgéniques sur les territoires, l’exemple de la contamination par pollen flagrant des maïs mexicains, par exemple, devant nous engager à des évaluations plus rigoureuses ; le public doit aussi être mieux informé de ces risques.

Ce documentaire provenait de collectes d’informations d’une journaliste courageuse, Marie-Monique Robin

Après la projection de ce documentaire, capital pour comprendre la question des OGM, un débat a été enregistré entre une Ministre de l’Union Européenne, qui défendait la réglementation actuelle et l’Agence d’évaluation alimentaire européenne, un chercheur de biologie moléculaire (Christian Velot cité plus haut) et un militant fort connu pour ses positions sur le sujet, José Bové (qui ne doit pas être réduit à n’être qualifié que d’anti-OGM, car le problème, complexe, ne se pose pas en des termes aussi simplistes). Ce débat a mis en lumière la nécessité de revoir la question de l’évaluation des risques en termes de méthodologie et de conseil de nos "politiques" par les agences de sécurité alimentaire nationale et européenne .

Si vous n’avez pas vu cette émission, elle repasse de nouveau sur Arte ce 13 mars à 0h 45 (attention à l’horaire du 13 mars, qui situe l’émission la nuit prochaine). L’enregistrement de ce documentaire en vaut la peine ; et un DVD est aussi commercialisé à partir de cette émission : s’adresser à Arte pour en connaître les références (arteboutique.com).

Il est temps que les légendes, qui courent sur ce sujet essentiel pour notre avenir de santé et de liberté, soient contredites publiquement et que la vérité sur éclate.
En toute amitié citoyenne.

Albert Richez
Membre du Conseil Scientifique d’ATTAC

 En cherchant bien sur google vous trouverez toutes ces infos, mais dispersées un peu partout. Il existe des vidéos sur dailymotion;fr, sur youtube ou google video.Je vous conseille de faire ce petit travail de recherche. En ce qui me concerne je vais essayer de les installer sur mon blog mais n'étant pas douée pour ce genre de truc, ça risque de meprendre qqs jours, alors soyez patients
Lorsque les multinationales auront réussi à contrôler l'approvisionnement alimentaire de la planète, les ressources énergétiques, ainsi que la santé et la "sécurité" (lois liberticides), je ne donne pas cher de notre peau.
Andrée.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article