LE MONDE EN VRAC

Publié le par sceptix

Arrestations massives à Bogota et Medellín après des marches
 
pour la Journée du Travail
 
Pendant ce temps, dans des dizaines villes colombiennes les marches pour le premier mai, en rejet au nombre croissant de meurtres de syndicalistes - 24 pour cette année - ont été nombreuses et se sont passées sans incident.

Plus de 100 personnes ont été arrêtées ce jeudi dans la capitale colombienne et à Medellín, où on a également enregistré 14 blessés, après l’action de la force publique contre des groupes d’encagoulés qui ont produit le chaos pendant les marches pour la Journée Internationale du Travail qui dans les autres villes du pays se sont déroulées sans incidents.


============================================================

Jean Ziegler plaide pour un moratoire sur les biocarburants
 
Le Sociologue suisse Jean Ziegler a proposé, ce 28 avril 2008, un moratoire de cinq ans sur les biocarburants. Il faut, selon lui, briser la spéculation afin de maîtriser l’envolée des prix des produits alimentaires.

Rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit à l’alimentation, Jean Ziegler précise que dans l’espace d’un an, le prix du blé a augmenté de 130%, le prix du riz de 74%, le prix du soja de 87%, et celui du maïs de 53%.

La transformation massive d’aliments en biocarburants est la principale cause de cette crise alimentaire qui frappe notamment les pays en développement, estime Ziegler.

« Sur 2 milliards de tonnes de céréales produites, 500 millions sont contrôlées totalement par Cargill », souligne-t-il.

« 2,2 milliards de personnes, soit le tiers de l’humanité, vivent dans l’extrême pauvreté ou en-dessous du minimum vital, et ne peuvent pas payer ces prix sur le long terme », dénonce Jean Ziegler.


==========================================================

Sarkozy ou le fond et la forme
BLEITRACH Danielle
 
Quand on analyse désormais la politique française, qu’il s’agisse de celle du pouvoir ou de celle de l’opposition, il faut se faire une raison : l’essentiel est dans la forme, dans l’art de vendre et de se vendre. L’homme ou la femme politique doivent jouir d’une couverture médiatique et fabriquer "des coups" qui assurent "la visibilité". Donc il faut juger des réussites de "marketing" et plus de la politique démocratique (qui est idéalement l’art d’aboutir à des décisions par et pour le peuple). La "démocratie" médiatique est exactement le contraire : décision prise sans le peuple et contre ses intérêts, mais qu’on va lui vendre comme le produit dont il ne saurait se passer et qui de surcroît témoigne de l’excellence de l’exercice citoyen, de sa morale civique.

Alors partons de la forme. Notons d’abord l’emploi du mot "erreur ". Sarkozy l’a employé cinq fois en une heure quarante, durée de sa prestation télévisuelle. Mais pour lui, ce sont des « erreurs de communication » qui ont déconcerté les Français et les ont rendus mécontents de son bilan.

I. Erreur reconnue dans la forme : le paquet fiscal...............


Ces articles sont à lire dans leur totalité ici : http://www.legrandsoir.info/
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article