360° et même plus

Publié le par sceptix

360° et même plus. Site que je viens de découvrir et que je vous conseille, un cinéma qui fait le tour de tout.

"360° et même plus" s’inscrit dans une démarche de production et de diffusion de films dits non-commerciaux, c’est-à-dire des films réalisés et diffusés en marge de l’industrie cinématographique ou télévisuelle.

Elle regroupe, sous forme d’un collectif, des cinéastes, des monteurs/monteuses, des photographes, des graphistes et des programmateurs/programmatrices


Ci dessous  un film diffusé en Mai
                                                                                                        



REMUE-MÉNAGE DANS LA SOUS-TRAITANCE

4


Documentaire de Ivora Cusack 2007 - vidéo - 69 minutes
En partenariat avec ZALEA TV. 2002–2007

Mercredi 7 mai
18 h - En présence de la réalisatrice.

Dans le cadre de la "commémoration de l'abolition de l'esclavage", "Remue-ménage dans la sous-traitance" sera projeté à Vénissieux.

Remue-menage dans la sous-traitance  
À Paris en mars 2002, des femmes de chambre employées par la société Arcade pour travailler dans les hôtels Accor, se mettent en grève. Leurs revendications principales : la baisse des cadences de travail et le paiement de toutes les heures travaillées. La plupart des grévistes sont des mères de famille d’origine africaine qui vont pour la première fois lutter pour leurs droits.
Après un an de lutte, elles sortent victorieuses...


Mais en mai 2004, la déléguée syndicale qui avait joué un rôle prépondérant dans la grève, est licenciée. La lutte reprend autour d’elle.

Tourné sur une période de plus de quatre ans, ce film brosse un tableau de luttes où avec peu de moyens mais une volonté tenace, des individus organisés collectivement bousculent la loi de la soumission qui règne dans le monde du travail et en particulier dans la sous-traitance.

MJC Le Cadran
15, Chemin de Feyzin
Vénissieux 69200
Tel : 04 72 50 00 69

Publié dans Les chiens de garde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article