MON COUP DE GUEULE

Publié le par sceptix pète un cable



Bonsoir à tous, ce soir j'ai décidé de pousser mon petit coup de gueule, alors je vous demanderai par avance de pardonner mes grossièretés, ma syntaxes, mes répétitions et mon style. Merci pour votre indulgence.

                                                     ==================

La résistance citoyenne qui s'est organisée via nos blogs a, je le crois, atteint ses limites. C'est hélas le constat que nous devons faire. Nous devons accepter le fait que nous ne pouvons pas changer le cours des évènements en dénonçant par clavier et écran interposés les dérives et les dangers d'un système dictatorial qui se met en place en catimini tout d'abord parce que nous ne prêchons que pour des convertis et surtout parce que nous savons tous que la conscience politique d'une grande majorité de nos concitoyens est soit inexistante soit forgée par :
- les médias,
- les partis qui n'ont d'opposition que le nom,
- les syndicats dont les leaders sont des limaces.
Combien sommes nous à rechercher l'info ailleurs que dans les médias "officiels" (j'inclus dans médias officiels Libé, Charlie n'est-ce pas Mm. Joffrin et Val ?) Oui combien sommes nous ? Quelques dizaines de milliers ? si je veux être optimiste. C'est bien peu sur une population d'environ 40 millions  de personnes en age de voter.
Si rien de déterminant ne se passe, la situation sera désepérée, le point de non-retour sera très vite atteint et il sera trop tard. Faudra-t-il  en arriver à une catastrophe pour que chacun prenne conscience que les "elites", qu'elles soient nationales, européennes ou mondiales ont décidé de nous asservir, d'asservir les populations afin de confisquer toutes les richesses et de tout contrôler, même le vivant. Faudra-t-il que le feu nucléaire soit déclanché par les fous d'outre - atlantique avec la bénédiction des roquets qui gouvernent l'Europe pour qu'enfin la résistance s'organise ?

En France le gouvernement sarkofion, aidé par les médiocres médias, monte les citoyens les uns contre les autres (DIVISER POUR MIEUX REGNER) :

- salariés du privé contre salariés du public
- salariés contre chômeurs
- Français de souche contre Français issus de l'immigration
- Français contre clandestins sans papier
- Ceux qui bossent contre ceux qui font grève.
- bien portants qui ne coûtent rien à la sécu contre malades

La devise : "LIBERTE - EGALITE - FRATERNITE" , la DECLARATION DES DROITS DE L'HOMME ET DU CITOYEN?  sont bafouées sans vergogne. Le Français ne connaît plus le sens du mot  FRATERNITE que l'on peut associer au mot SOLIDARITE. Le Français descend dans la rue lorsqu'on touche à son "bout de gras" mais se fout du sort de son voisin . Solidarité ? mon cul oui ! chacun sa merde !

Mais que personne ne se fasse d'illusion tout le monde y passera à l'écrémage, alors chaque catégorie ira de sa petite grève, de sa petite manif, et le gouvernement sarkofion se bidonnera comme aujourd'hui avec la manif pour les retraites qui a fait flop.... L'avènement du salarié jetable est en marche, les chomeurs devront accepter un emploi "raisonnable" même avec un salaire amputé de 20 % sur le salaire précédent, ce qui veut dire qu'avec leur flexisécurité si tu retrouve un boulot payé 20% de moins que le précédent et que tu te fais virer dès qu'on n'a plus besoin de toi, tu finiras par payer pour avoir le droit de bosser.

Et en plus, pour avoir une retraite de misère à taux plein, avec les périodes de chomdu, tu devras bosser jusqu'à 70 voire 75 ans surtout si tu n'as pu trouver un vrai boulot, (si toutefois ça existe encore), qu'à la trentaine.

C'est pour tout ça que nous devons gueuler plus fort que le pouvoir en place qui manipule l'opinion par médias interposés, ces mêmes médias détenus par des marchands d'arme et qui sont les vrais patrons des guignols qui nous gouvernent. C'est un combat que nous devons commencer très vite car l'adversaire est puissant et organisé et nous sommes si peu, si idéalistes, si éloignés.

Nous devons réveiller nos concitoyens qui dorment mais par d'autres moyens que nos blogs ! Que tous ceux qui ont des idées se manifestent !

Il faut se rendre à l'évidence MAI 2008, c'est foutu, à moins que, comme en 68, le mouvement vienne des Etats-Unis et que l'Europe suive, c'est à mon avis ce qui va se passer, et j'ai peur que le scénario soit celui-ci :

* Juin/juillet 2008 : faillite de plusieurs banques aux US
* Septembre/octobre 2008 : pétrole à 200 € le baril, Obama désigné candidat
   démocrate.
* Obama victime d'une campagne de dénigrement, Mac Cain a des problèmes de
   santé et retire sa candidature. Attentat "terroriste" aux US et en Europe
* Bush déclare la guerre à l'Iran, le peuple US se révolte contre ses dirigeants, la loi
   martiale est déclarée, emprisonnement des opposants, émeutes, annulation de
   l'élection présidentielle.
* La révolte des peuples gagne l'Europe.


Scénario catastrophe plausible que je redoute mais c'est un de mes cauchemards récurrents, alors je vous le livre tel quel. Sur ce, je vous souhaite à tous une bonne nuit.

signé : Mamie pète un cable

Publié dans COUPS DE GUEULE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Un petit coucou !merci pour ton coups de gueule, tu es vivante, reste le ! moi ça me réjouis des coups de gueule comme ça, même si tout ça me fait flipper aussi, ça me requinque les mots qui claquent et qui disent qqchose! Rien n'est inutile, même si parfois on a le sentiment que c'est une microscopique goutte d'eau dans un océan d'insonscience, on ne sait pas le chemin que ça suit. Je ne sais pas comment tout ça va se finir et parfois je me dis que les scenarii les plus catastrophistes vont bien se réaliser, mais... comme dit ma mère qui est née avec l'idée qu'il faudra trouver une grotte pour s'abriter: "vivre c'est resister!" ;)
Répondre
S
<br /> Merci Tendre Poison, si vivre c'est résister, y a beaucoup de cadavres. Gros bisous<br /> <br /> <br />
C
Je crois que nous devons nous soutenir les uns les autres. La lutte est dure et parfois l'un ou l'une d'entre nous risque de passer par-dessus bord. Les autres doivent la retenir, lui insuffler un petit supplément d'âme pour la requinquer. On ne mourra pas idiots, c'est déjà ça. Et tout ce qu'on plante ne se voit peut être pas aujourd'hui, mais un beau matin, c'est sûr, les petites pousses apparaîtront.Il est essentiel que nous conscientisions nos enfants, que nous les associons à notre lutte. C'est d'eux qui viendra le renversement. Nous ne sommes que des porteurs de flambeaux. Nous devons garder la flamme allumée coûte que coûte.Bises .... 
Répondre
S
<br /> <br /> Merci Cib, pour le "requincage". Je plante, je plante, mais apparemment je plante dans la caillasse, mon entourage, à part mes enfants sont hermétiques !J'ai beaucoup de potes qui ont<br /> voté Sarko, alors ça les emmerde de parler politique. bisous<br /> Charlotte<br /> <br /> <br /> <br />
C
Merci Hadria pour ton analyse si juste de la situation. Les Français sont pour le moment encore, repus, pourquoi donc se revolteraient-ils ? Le gros problème est que, si une tragédie a lieu, personne n'est prêt à faire face ! Ils ont encore du pain et des jeux  et du carburant ! Ils ne croient pas que ça puisse un jour s'arrêter ! Oui continuons à nous mobiliser même si parfois l'angoisse et le découragement viennent nous miner le moral. Bises à tous
Répondre
R
La révolution...Sera...La révolution...Sera cela est indéniable...La révolution...Ne sera certainement le fait de la majorité des français, en tout cas ne serait pas à l'initiave de cette majorité mais elle sera...Et, la majorité suivra..Ainsi qu'elle l'a toujours fait par le passé ...La révolution nous viendra des pays latinos (Bolivie, Venezuela etc...), ce sont des citoyens engagés... Conscients..Et, surtout fonctionnant depuis des decennies sur un modéle de sociétè democratique assez original et particulier...Quant aux français... j'ai beau les observer, décortiquer leurs comportements, leurs gestes.. J'ai beau les écouter... Tenter de sérier, comprendre ce qui se cache derriére leurs mots, leurs yeux cernés, leurs mines défaites etc...J'abouti toujours sur la même conclusion : ..." combien d'humiliations, combien de soumissions, combien de couleuvres, combien de sacrifices, combien de coups de fouets etc.. vont-ils enore encaisser avant d'agir..de réagir..Même pour l'avenir, le devenir de leurs enfants ils semblent avoir renonce...Seule une minorité, comme pendant la deuxiéme guerre mondiale- se cramponnent aux bâtons des combats quotidiens, récurrents, refusant de s'aliéner .. refusant de la soumission sans combattre...Il me semble, pourtant que le travail de mobilisation, de conscientisation, d'information, d'éducation mené par cette minorité finira par porter quelques fruits..Mais pas assez pour génèrer un soulevement NATIONAL citoyen... Cela je vous le concéde et en suis convaincue...Ce, qui au demeurant est affligeant..Decourageant.. Et, me fais poser la question :Où sont passés l'Honneur, la dignité, le respect de soi, l'amour de ses enfants, vous savez ces fameux sentiments qui, obligent l'être humain à surpasser sa peur, son angoisse et à prendre les piques de la révolution .... Où se sont-ils égarés, ces sentiments, ces énergies de vie...?Le confort, l'absence de culture citoyenne, l'égonarcissisme, la bêtise, le racisme, etc..seraient-ils à l'origine de cette demission ?Je regarde... J'écoute... Je lis... J'observe...j'analyse et continue a m'interroger...Parce que les pistes de réponses qui se dégagent de toute cette cogitation.... M'apparaissent INDIGNES... Parce qu'elles prennent appuis sur la lâcheté, sur le renoncement, sur l'égoïsme...Désolée, j'ai quelques difficultés a cautionner de tels comportements.. Alors, je poursuis le combat...Et,qu'importe la lâcheté, le renoncement, l'égonarcissisme de la majorité ...Qu'importe...Je n'ai jamais de ma vie fait partie de la majorité..Pourquoi devrais-je commencer aujourd'hui...Pour moi l l'essentiel est de faire partie de la minorité reflechissante/agissante...Le reste ...Je le laisse a qui en veut... En lui souhaitant bon courage... Il en faut du courage pour vivre accompagner d'une conscience aussi charge de lâcheté...De renoncements..de soumissions.. De demissions etc.. Il en faut du courage avec un tel fardeau... Personnellement, je n'ai pas le courage du lâche ! C'est ainsi, c'est la "faute à personne" Charlotte, ton texte est palpitant, vivant, entrainant, il est heureux que tu te sois ainsi 'exprimer... librement...Bravo...et MERCI pour ce blog et pour tes combats et pour ce texte authentique spontané...Hadria RIVIEREhtt://hadria.riviere.over-blog.com/
Répondre
B
@ Cib La grenouille, c'est un texte d'Olivier Clerc, qui a fait un livre sur ce sujet en 2005, je l'avais mis sur mon blog en décembre mais ce n'est pas forcément là que tu l'as lu, Olivier Clerc :<br /> Sommes-nous déjà à moitié cuits ? (ou l'inconscience du changement) ... @ Alicia je suis d'accord que Sarko engendrer la confusion c'est c qu'il fait de mieux. Mais la politique économique, sociale et sécuritaire qu'il mène est la suite de celle menée depuis au moins une quinzaine d'année par les gouvernements de droite et de gauche confondus.C'est l'absence de projet alternatif à la société actuelle qui pose problème, que les gens ne cherchent pas autre chose, ils voudraient finalement, pour la majorité faire partie des nantis ou du moins avoir leur mode de vie dans la société actuelle, ils n'imaginent pas changer cette société, qu'il puisse exister autre chose ... je déprime !Bises à tout le monde
Répondre