SARAH QUI...........?

Publié le par sceptix

Sarah qui?



Sarah qui? C'est la première question que plusieurs Américains se sont posée, hier, lorsqu'ils ont appris le nom de la colistière de John McCain. Quasiment inconnue à l'extérieur de son État, l'Alaska, Sarah Palin est aussi jeune qu'inexpérimentée sur la scène nationale. Âgée de 44 ans, cette mère de cinq enfants a été élue gouverneure il y a seulement 18 mois.

C'est un choix inattendu qui garantit un verdict historique à l'occasion de l'élection présidentielle du 4 novembre. Ce jour-là, les Américains éliront soit un premier métis à la présidence, soit une première femme à la vice-présidence.

Ce choix a comblé la base conservatrice du Parti républicain, réconfortée notamment par l'opposition de Sarah Palin à l'avortement, et suscité un mélange de respect et de dérision chez les démocrates.

En présentant sa colistière devant une foule de 15 000 partisans réunis à Dayton, en Ohio, John McCain a évoqué la réputation qu'a Sarah Palin d'apporter le changement et la réforme. Ex-mairesse de Wellisa, une ville de 6700 habitants, la républicaine a brigué le poste de gouverneure en pourfendant la corruption de son propre parti.

Elle a continué de mettre l'accent sur les questions de la morale et de la saine gestion depuis son entrée en fonction, notamment en s'attaquant à un puissant sénateur républicain d'Alaska, Ted Stevens, qui voulait consacrer 450 millions de dollars à la construction d'un pont parfaitement inutile.

«Elle est exactement celle dont j'ai besoin. Elle est exactement celle dont ce pays a besoin pour m'aider à combattre ces vieilles politiques washingtoniennes du «moi d'abord, le pays ensuite»«, a déclaré John McCain, qui célébrait hier son 72e anniversaire de naissance.


Vote féminin


Dans son discours, Sarah Palin a elle-même apporté une autre raison à sa sélection: sa capacité présumée d'arracher des votes féminins au ticket démocrate de Barack Obama-Joe Biden, surtout ceux qui étaient destinés à Hillary Clinton. La gouverneure a d'ailleurs salué la campagne historique de la sénatrice de New York.

«Hillary a laissé 18 millions de fissures dans le plafond de verre le plus haut et le plus dur des États-Unis», a-t-elle déclaré en faisant allusion aux 18 millions de votes qu'a recueillis la démocrate lors des primaires. «Les femmes d'Amérique n'ont pas dit leur dernier mot, nous pouvons pulvériser ce plafond de verre une bonne fois pour toutes», a déclaré Sarah Palin, qui s'est définie comme une hockey mom, une version plus musclée de la soccer mom.

Sarah Palin sera la première femme à faire campagne comme candidate républicaine à la vice-présidence. En 1984, Geraldine Ferraro avait créé le même précédent chez les démocrates.

Le choix de John McCain a pris tout le monde de court. Le sénateur n'a rencontré la gouverneure qu'une seule fois avant de prendre sa décision. Dans les derniers jours, trois noms étaient mentionnés parmi les derniers vice-présidentiables républicains en lice: Mitt Romney, ex-gouverneur du Massachusetts, Tim Pawlenty, gouverneur du Minnesota, et Joe Lieberman, sénateur du Connecticut.

Dans un communiqué commun, Barack Obama et Joseph Biden ont félicité Sarah Palin. «C'est un nouveau signe encourageant qui montre que les barrières d'autrefois sont en train de tomber dans notre paysage politique. Même si nous avons de toute évidence des opinions différentes sur la façon dont il convient de faire avancer ce pays, la gouverneure Palin est une personne admirable qui apportera une nouvelle voie convaincante dans cette campagne», ont-ils affirmé.


Créationniste


D'autres démocrates se sont chargés de tirer à boulets rouges sur le choix de John McCain. Ils ont notamment souligné son inexpérience en matière de politique nationale ou internationale, l'un des arguments majeurs du candidat républicain contre Barack Obama.

«Le choix de Palin met fin aux arguments sur l'inexpérience de l'équipe démocrate», a déclaré le sénateur de New York, Chuck Schumer.

Diplômée en journalisme de l'Université d'Idaho, la gouverneure d'Alaska est mariée à Todd Palin, un Autochtone qui travaille pour la compagnie pétrolière BP. Ils ont cinq enfants, âgés de 4 mois à 18 ans. Le plus vieux, qui s'est enrôlé dans l'armée le 11 septembre dernier, sera bientôt en Irak. Le conservatisme de Sarah Palin ne se limite pas à la question de l'avortement. Elle est en faveur de l'enseignement du créationnisme dans les écoles et contre la restriction du port des armes.

«Le choix du sénateur McCain est un signe très encourageant pour sa campagne», a déclaré James Dobson, président de Focus on the Family, une organisation influente au sein de la droite religieuse.
Richard Hétu : http://www.cyberpresse.ca/article/20080830/CPMONDE01/808301002/5024/CPDMINUTE

Sont bien mal barrés encore les américains : quand c''est "Palin" (oh je sais c'est facile............=

Publié dans USA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Ce choix en dit surtout très long sur l'Amérique profonde, celle qui au final est visée par cette nomination.Mais ne nous leurrons, Obama est très flou sur la peine de mort, inexistant sur le commerce des armes et partisan de la peine de mort.
Répondre
S
<br /> Je ne me fais aucune illusion sur OBAMA, de deux maux choisir le moindre ! Quel est le moindre ? à supposer qu'il y en ait un  ! Il ne faut pas oublier qu'Obama a également été<br /> "sponsorisé" par la grande finance internationale. Le futur pésident sera celui qu'aura décidé cette grande finance (les ordinateurs de vote seront "hackés" comme lors de l'élection de 2004. (voir<br /> la vidéo Hacking the démocracy sur reopen911)<br /> <br /> <br />