L’American Dream selon Obama : Les travaux forcés

Publié le par sceptix

Charlie Rangle est l'auteur d'un projet de loi qui pourrait être dépoussiéré après l’entrée d’Obama dans le Bureau Ovale. Appelée National Service Act, il exige une conscription universelle de deux ans de « service » pour pratiquement tout individu âgé de 18 à 42 ans, sans ajournement pour cause d’étude


Infowars, Kurt Nimmo, 7 novembre 2008


    « Quand vous choisissez de servir, que ce soit votre nation, votre communauté ou tout simplement votre quartier, vous êtes au cœur de cet idéal de vie étasunien fondamental que nous désirons, la liberté et la quête du bonheur, pas juste pour nous-mêmes, mais pour tout Étasunien. C'est pourquoi ça s’appelle Rêve Américain, » a déclare Obama sur le site web nouvellement confectionné du bureau du président élu.


    Cependant, la vision du rêve américain d’Obama ne sera pas un libre choix de l’Étasunien à se porter volontaire pour travailler pour sa communauté et quartier. Ce sera une exigence. « Obama fera appel aux citoyens de tout âge pour servir les États-Unis, grâce au développement d’un projet exigeant chaque année 50 heures de service communautaire en milieu scolaire et secondaire, et 100 heures à l'université. »


    Et les « appelés » au service par mandat gouvernemental ne seront pas que des jeunes. Ce sera tout le monde, notamment les gens âgés. Obama encouragera l’Étasunien retraité à servir en améliorant les programmes disponibles pour les gens de plus de 55 ans, tout en promouvant en parallèle des programmes pour la jeunesse, comme Youth Build et Head Start. Dans ce contexte, les mots « appel » et « exigence » semblent interchangeables.


    Comme l’Examiner de Albuquerque l'a mentionné hier, le chef d'état-major d’Obama, Rahm Emanuel, veut imposer un service obligatoire à l’Étasunien de dix-huit et vingt-cinq ans. « Ils seront invités à se rendre dans leur État ou communauté pour trois mois de formation en défense civile basique, » écrit Emmanuel dans son livre, The Plan: Big Ideas for America (le plan : de grandes idées pour les Etats-Unis). « Ces jeunes seront disponibles pour répondre aux besoins les plus pressants de leur communauté. »


    Il semble maintenant que la version de service obligatoire de Emanuel, déguisée en patriotisme, ne sera pas limitée aux jeunes, mais sera imposée à tout Étasunien, y compris aux retraités.


    En juillet, Obama a révélé son projet d’« une force civile de sécurité nationale tout aussi puissante, forte et bien financée » que l'armée étasunienne. Dans son speech, Obama a déclaré : « Les gens de tout âge, situation, et compétence, seront invités à servir. » Il a rajouté que ce mouvement de masse ayant besoin de servitude « sera une cause centrale de ma présidence. »


    Charlie Rangle est l'auteur d'un projet de loi qui pourrait être dépoussiéré après l’entrée d’Obama dans le Bureau Ovale. Appelée National Service Act (loi sur le service national), il exige une conscription universelle de deux ans de « service » pour pratiquement tout individu âgé de 18 à 42 ans, sans ajournement pour cause d’étude. Les termes du projet de loi de Rangel stipulent que « toute personne aux États-Unis entre 18 et 42 ans, » est tenue d’effectuer le service national, soit comme membre en uniforme, soit dans le service civil de la défense nationale et de la sécurité intérieure. »


    Dans les mois à venir, nous pouvons nous attendre à un « service public, » c'est-à-dire, aux travaux forcés pour devenir potiche du régime Obama. Il sera nécessaire, parce que bientôt sans doute Obama ne manquera pas d'ennemis, c'est-à-dire, de gens opposés à sa politique, et un système de Stasi nationale, sous la rubrique de « force civile de sécurité nationale » sera nécessaire pour dénicher les ennemis de l'État. En outre, les « criminels du carbone » devront être identifiés, raflés et expédiés en rééducation et camps de travaux forcés.


    Compte tenu de zèle émotionnel des convertis à Obama, une vue à faire peur quand Obama a raflé l'élection, il est probable qu’on ne manquera pas de recrues enthousiastes pour mettre ses décrets en vigueur. Des décrets transmis en réalité par les mondialistes du Nouvel Ordre Mondial.


    En un sens historique, c'est du fascisme aux stéroïdes.



    Addendum


    L’équipe d’Obama a changé la formulation du texte autour des « services pour les Etats-Unis » sur son site change.gov. Le mot « exiger » a été supprimé, probablement suite à des critiques, et d'autres passages ont été réécrits. Est-ce à dire qu'ils ne pensent plus que vous devriez être esclave dans une brigade de travail d’Obama ? Pas vraiment. Joe Biden dit que les gens « riches, » gagnant plus de 250.000 dollars, doivent travailler davantage pour l'État. Pas directement mais par l'impôt confiscatoire, en cédant une part encore plus grande de leurs revenus personnels. Ce qui révèle une inquiétante mentalité : Vous appartenez à l’État. Être esclave est patriotique.



Original : http://www.infowars.com/?p=5828
Traduction libre de Pétrus Lombard pour Alter Info

Publié dans USA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article