Les États-Unis bloquent le texte sur Gaza à l'Onu

Publié le par sceptix

Les États-Unis bloquent le texte sur Gaza à l'Onu  05/01/2009

Les Etats-Unis se sont opposés dimanche à la tentative de la Libye de persuader le Conseil de sécurité de l'Onu d'appeler à un cessez-le-feu immédiat à Gaza, où Israël a lancé samedi soir une vaste offensive terrestre.

Les Etats-Unis ont bloqué samedi soir l'adoption par le Conseil de sécurité des Nations unies d'une déclaration appelant à un cessez-le-feu immédiat dans la bande de gaza et exprimant sa préoccupation après le lancement de l'offensive terrestre du régime israélien sur la Bande de Gaza.


La Libye, seul pays arabe siégeant au Conseil de sécurité, avait réclamé cette réunion d'urgence après que l'entrée des troupes israéliennes dans la Bande de Gaza, marquant une nouvelle étape de l'offensive lancée par Tsahal le 27 décembre.


Ban Ki-moon, qui a appelé samedi "la fin immédiate de l'opération terrestre" d'Israël dans la Bande de Gaza, se disant "convaincu" que "cette escalade augmentera inévitablement les souffrances déjà lourdes des populations civiles touchées".


Mais les Etats-Unis, membre permanent du Conseil de sécurité, se sont opposés à l'adoption d'une déclaration.


L'ambassadeur de France auprès des Nations unies Jean-Maurice Ripert a annoncé que, malgré les fortes "convergences de vue" au sein du Conseil sur la dégradation préoccupante de la situation, "il y a eu un désaccord sur la façon de l'exprimer".


L'ambassadeur libyen Giadalla Ettalhi a expliqué que, lors des discussions à huis clos sur le projet de déclaration présidentielle, les Etats-Unis s'étaient opposés à "tout résultat". Plusieurs autres membres du Conseil ont confié sous couvert de l'anonymat que les Américains étaient à l'origine de l'absence de consensus

http://www.alterinfo.net/index.php?action=breve&id_article=1168023

Medvedev appelle à l'arrêt des exactions sionistes à Gaza‎  05/01/2009

Le président russe a demandé au Premier ministre du régime ‎sioniste d'arrêter ses opérations terrestres militaires dans la bande ‎de Gaza. Le président russe, Dmitri Medvedev, s'est déclaré ‎préoccupé, dans un entretien au téléphone avec Ehud Olmert, de la ‎tragédie humaine qui déchire Gaza. ‎Par ailleurs, les deux parties ont discuté de la tenue d'une ‎conférence imminente sur le Moyen-Orient à Moscou

http://www.alterinfo.net/index.php?action=breve&id_article=1167979
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article