Je suis juif, et aujourd’hui j’ai honte.

Publié le par sceptix

Je suis juif et j’entends ces bruits, ces bombes, ces souffrances qui hurlent. C’est l’histoire qui me revient pour m’éclater à la face. L’histoire que mes parents m’ont légué pour honnir la guerre honteuse. Je suis juif et je vois le sang, le sang qui coule sous les bombes comme à Guernica. Je suis juif et je sais la révolte désespérée contre l’étouffement et la famine du ghetto de Varsovie. Je sais l’indifférence absolue qui précédait, comme à Gaza.

Je suis juif et je suis frère de racine et d’histoire de ces hommes d’Israël. Ces fils de victimes adossant aujourd’hui l’armure des bourreaux. Quelle honte, quel désespoir de voir ceux qui ont tant souffert, qui ont été tant terrorisés n’engendrer de leur passé qu’un abomineux dédain pour l’âme humaine !

C’est à désespérer. Est-ce la victoire posthume d’Hitler que cette sauvagerie distillée ? Est-ce sa victoire que ce reniement de l’humanisme ? Ah ma mère ! Je me souviens lorsqu’enfant tu me fis l’apprentissage de ce gardien d’immeuble qui vous avait averti, il était communiste, puis de ces religieuses vous extrayant d’un Paris devenu trop dangereux. Ah ma mère ! Je me souviens de ce poème d’Aragon où le résistant arménien avait pour derniers mots « vive le peuple allemand » devant les Nazis qui allaient l’achever. Ma mère, où se cache aujourd’hui la dignité de nos frères d’Israël ou de notre famille aveuglée de haine et de conquête ? Ma mère, il était dur de naître en portant les souffrances de vos vies, mais les enfants d’aujourd’hui vont devoir affronter bien pire : la honte !

Gaza martyr, Liban martyr, Jenine martyr et rien d’autre ne vibre dans leur âme qu’un énervement et une volonté de soumettre ! Que leur demeure t il de sens humain ? N’auraient ils plus qu’un Bush dans les os ?

Les palestiniens perdent leurs chairs, leur sang, leur terre. Les juifs perdent leur âme, aveuglément engagés derrière l’État d’Israël. L’horreur s’ajoute à l’horreur sans jamais permettre qu’émerge une étincelle d’intelligence. L’intelligence, la bonne intelligence…. La Paix ! Cette Paix qui en tout lieu du monde a la même science : celle du respect partagé. Cette Paix de Kant pour tous les peuples de la terre.

Ce respect est honteusement dénié en affamant, en occupant, en excluant, en dominant. Ce dénie qui légitime la rage et fait monter les haines. Ce dénie qui rend impossible la fin des armes et des souffrances. Ce dénie qui nous plonge dans un massacre récurent où la vie n’a plus la valeur d’une vie.

Le respect, c’est le Droit, partout dans le monde. Le respect, c’est Israël entrant dans la Loi du monde, comme tout le monde. La Loi du monde délimite des frontières depuis 40 ans. Au-delà de ces frontières rien n’est à régenter, à occuper. Des frontières où commence la liberté des autres. Des frontières, tout simplement, comme partout dans le monde. Des frontières pour que monte le respect, premier pas, tout premier pas des humains.

Pour que demain les peuples partagent leurs rêves et que les frontières soient une invitation amicale aux rencontres.


Serge Grossvak 07/01/09

http://www.ujfp.org/modules/news/article.php?storyid=476

Et toujours sur ujfp :

Analyses | La "juste colère" d'Israel et ses victimes à Gaza
le 5.01.2009


Mon retour au pays, en Galilée, a coïncidé avec l’attaque génocidaire d’Israël sur Gaza. L’état, par le biais de ses media et avec l’aide de l’académie, a montré, d’une voix unanime, presque plus forte que lors de l’attaque criminelle contre le Liban l’été 2006. Une fois de plus, voilà que Israël s’est engouffré avec une furieuse indignation, dans sa politique de destruction dans la Bande de Gaza. Cette épouvantable justification qu’Israël se donne pour ses actes inhumains et son impunité n’est pas seulement ennuyeuse... c’est un sujet sur lequel il faut s’arrêter, si on veut comprendre l’immunité internationale qui est donnée à Israël pour ce massacre qui fait rage à Gaza.

Tout ceci repose principalement et d’abord sur de purs mensonges transmis par des informations sur un ton rappelant les jours sombres de l’Europe de 1930. Toutes les demi-heures, un bulletin d’information à la radio et à la télévision décrit les victimes de Gaza comme des terroristes, et la réplique d’Israël en tuant massivement les Gazaouis comme un acte d’auto-défense. Israël se présente à ses citoyens comme la victime pure qui se défend d’un grand Satan. Le monde académique a été recruté pour expliquer à quel point la lutte palestinienne est démoniaque et monstrueuse, si elle est menée par le Hamas. Ce sont les mêmes érudits qui avaient démonisé le dernier leader palestinien, Yasser Arafat, dans d’autres temps, et avaient fait en sorte de délégitimiser le Fatah pendant la seconde Intifada palestinienne.

Lire la suite...

Analyses | Si le Hamas n’existait pas
le 3.01.2009

Par Jenifer LOEWENSTEIN
3 janvier 2009

Cette crise n’a rien à voir avec la liberté, la démocratie, la justice ou la paix. Mahmoud Zahhar ou Khalid Mash’al ou Ismail Haniyeh n’en sont pas les causes. Hassan Nasrallah ou Mahmoud Ahmadinejad non plus. Ce sont des intervenants circonstanciels dont le rôle dans la tempête actuelle ne résulte que du laisser-faire qui dure depuis 61 ans et a abouti à la catastrophe d’aujourd’hui.

Lire la suite...

Analyses | M. Kouchner doit demander la suspension immédiate du réhaussement des relations UE- Israël
le 3.01.2009

Une lettre de Hélène Flautre, Présidente de la sous commission des droits de l'Homme au parlement européen

Lire la suite...

Analyses | Préfecture de Police : au service de la France ou d'Israel ?
le 3.01.2009

Communiqué du Collectif national pour une paix juste et durable entre palestiniens et israéliens

Lire la suite...

Analyses | Une Sté de Télécom Britannique Met Fin A Sa Coopération Avec Son Partenaire Israélien
le 3.01.2009

Enfin une bonne nouvelle qui va conforter dans leur détermination tous ceux qui appellent au boycott et à l'isolement de l'état sioniste comme seule action efficace possible pour mettre fin au génocide des Palestiniens

Lire la suite...

Analyses | Comprendre ce qu'est le Hamas
le 3.01.2009

> La semaine dernière, j’étais dans la bande de Gaza. Durant mon séjour, j’ai rencontré un groupe d’une vingtaine d’officiers de police qui suivaient un cours sur la gestion des conflits. Ils étaient impatients de savoir si les étrangers se sentaient plus en sécurité depuis que le Hamas a pris le pouvoir.

Lire la suite...

Analyses | 6 jours de crimes de guerre....
le 2.01.2009

6 interminables journées de 24 heures pour les Palestiniens de la Bande de Gaza.
Mireille Fanon-Mendes France
Fondation Frantz Fanon
Membre du Bureau national de l'UJFP

6 jours sans répit à ramasser les quelques 400 personnes assassinées par l'armée d'occupation, à mener les 2 000 blessés dans les hôpitaux ou dispensaires, à courir après les médicaments de première nécessité pour que ces blessés ne s'ajoutent pas à la déjà trop longue liste des morts.

6 jours pour les survivants à tenter de trouver un endroit qui ne risque pas d'être bombardé par les F16 et les Apaches qui envahissent le ciel. 'Gaza has become a collection of isolated areas, where people are trapped in their homes for fear of being out on the streets. And, as it turns out, even homes are not safe. There is nowhere safe in Gaza.' ainsi que le souligne Jaber Wishah du Palestinian Centre for Human Rights, basé à Gaza City.

Lire la suite...

Analyses | Jewssansfrontieres – blog antisioniste 31 décembre 2008
le 2.01.2009

http://jewssansfrontieres.blogspot.com/2008/12/more-on-sderot.html

J’ai écrit avant pourquoi Hamas est légalement habilité à utiliser des roquettes Qassam pour dissuader la violence israélienne. La tragédie de Sderot est que personne en Israël ne se soucie des gens de Sderot au-delà de leur utilité comme agneaux sacrificiels pour la « cause nationale » (cad. la cause du nettoyage ethnique et de l’apartheid). Et inversement, personne dans Hamas ne semble conscient du cynisme profond qui caractérise l’attitude de la couche politique israélienne sur le sort de Sderot.

Eh bien, des habitants de Sderot s’engagent dans cette tâche et parlent pour eux-mêmes. Repris de Ynet :

Malgré les attaques de roquettes sur leur ville ces dernières années, quelque 500 habitants de Sderot ont signé récemment une pétition appelant à stopper les opérations de l’IOF dans la bande de Gaza et à renouveler la trêve avec Hamas.

Arik Yalin, 43 ans, de Sderot, a dit à Ynet que plus de 1800 Israéliens et Palestiniens ont déjà signé la pétition. « Il y a près d’un mois nous avons saisi que la situation allait à se détériorer en un total chaos, » explique t-il.

« Pour nous, il est important d’exprimer une opinion représentant pas mal d’habitants qui vivent à portée des roquettes mais qui croient qu’on peut, et devrait, tenter de résoudre pacifiquement le conflit.

Lire la suite...

Analyses | De Sdérot, « Une voix différente »
le 2.01.2009

Jewssansfrontieres – blog antisioniste
31 décembre 2008
http://jewssansfrontieres.blogspot.com/2008/12/more-on-sderot.html

J’ai écrit avant pourquoi Hamas est légalement habilité à utiliser des roquettes Qassam pour dissuader la violence israélienne. La tragédie de Sderot est que personne en Israël ne se soucie des gens de Sderot au-delà de leur utilité comme agneaux sacrificiels pour la « cause nationale » (cad. la cause du nettoyage ethnique et de l’apartheid). Et inversement, personne dans Hamas ne semble conscient du cynisme profond qui caractérise l’attitude de la couche politique israélienne sur le sort de Sderot.

Eh bien, des habitants de Sderot s’engagent dans cette tâche et parlent pour eux-mêmes. Repris de Ynet :

Lire la suite...

Analyses | Permis de tuer !
le 2.01.2009

Par Nabil El-Haggar, universitaire, Université de Lille

Quand la vérité n’est pas libre, la liberté n’est pas vraie.
- Prévert


Il est 11h 30 du matin, c’est la sortie de l’école des filles. Le visage peureux, une mère ne trouve pas sa fille de dix ans. Son regard figé comme s’il se préparait à plonger dans le vide, à s’éloigner de la vie pour fuir la réalité qu’il devine, exprime à lui tout seul la souffrance de millions de palestiniens qui dure depuis plus de soixante ans. Réfugiée de génération en génération, comme des milliers de palestiniens, cette femme a vécu dans la peur du lendemain, la peur d’une arrestation, d’une humiliation, d’un bombardement, peur de mourir ou de voir les siens mourir.

Lire la suite...

Analyses | IJAN sur Gaza
le 1.01.2009

Violences à Gaza

Après l'attaque israélienne contre Gaza, les bonnes âmes de la « communauté internationale » appellent à mettre fin à la violence, en mettant sur le même pied les roquettes envoyées par le HAMAS et les bombes israéliennes.

Lire la suite...


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
C'est bien qu'il y en ait des comme toi pour oser, bravo !Bridge et moi on a rectifié, on a choisi la prudence, le légalisme !Où est le combattre, que je vois comment tu as fait ? Tout, ou partie ? J'aurais dû tout regrouper mais pas le temps, 1370 mails en retard !!bon dimanche eva
Répondre
E
Tiens-moi au courant; tu fais comme tu sens, moi j'ai choisi la précautionpas facile de mettre combattre la guerre, il faut réunir toutes les propositions ensembleoù les as-tu mises, au fait, (pas vu )?J'ai acheté un nouvel ordije t'embrasse eva
Répondre
S
<br /> J'espère que ton ordi tiendra le choc cette fois, le mien me pose des problèmes en ce moment. bisesEva<br /> <br /> <br />
E
Charlotte, retire le logo boycott et le motgarde la listej'ai fait la même chosej'ai retiré le mot boycott dans le titre de l'articleet le logoEn France, on n'a pas le droit d'appeler au boycottparaît-ilpar contre on peut donner une liste de produitsil faut vérifiermais dans l'incertitudej'ai enlevé le mot et le logoje t'embrasse eva 
Répondre
S
<br /> Je me renseigne, mais en ce qui me concerne, je le laisse.<br /> <br /> <br />
E
Bonjour Charlotte,Bel article que je cite naturellementComme presque tous les jours, tu es à l'honneur de mon blog, et parfois des autres blogs que j'ai, je cite fidèlement la source d'origine sans omettre ton lien, quand je lis l'info à travers toi, naturellement. Certains citent seulement la source, je trouve normal de citer aussi l'intermédiaire (qu'en penses-tu ?), question de correction, de fidélité. Bridge fait comme moi, c'est très appréciable. Et normal, me semble-t-il. J'ai sorti un Comment combattre la guerre, sur mon principal blog R-sistons à l'intolérableet as-tu vu ma Lettre ouverte aux RG  ?Mon "J'accuse" a été envoyé par un Gaulliste de gauche (comme moi) à 700 correspondants... et aux Parlementaires ! Belle initiative !  On fait aussi des tracts de mes articles, je ne me fatigue pas pour rien ! (15 à 18 h par jour ! Je dors à peine, je grignote etc. Il faut travailler, avec cette Actualité - et j'ai 1370 mails en retard !- ! Et de surcroît comme toi, gratis, sans pub. On résiste ! Pourtant, les frais ne manquent pas : Encore un ordi à acheter, le 3e en 15 mois) Voilà pour les dernières nouvelles. Si, notre chère Arthenice part à l'autre bout du monde. Je cherche aussi à changer de pays. Bonne journée eva
Répondre
S
<br /> Bonjour Eva, j'ai relayé ton billet "comment combattrela guerre".<br /> Pour ce qui est de mes publications, si je ne te cits pas, c'est que j'ai trouvé l'article ailleurs, il y a égalemnt des articles que j'ai publié et que tu publies également il faut que tu acceptes<br /> que je ne consulte pas ton blog en premier, je m'occupe en premier de mes alertes et des newsletters que je reçois !<br /> Bonne journée à toi<br /> <br /> <br />