Nouveau message de ben Laden, qui reste l'ennemi N.1 pour Obama

Publié le par sceptix

WASHINGTON (AFP) — Al-Qaïda et son chef Oussama ben Laden restent "la menace numéro un" pour la sécurité des Etats-Unis, a déclaré mercredi le président élu américain Barack Obama, après un nouveau message audio de l'inspirateur des attentats du 11 septembre 2001.

"Ben Laden et Al-Qaïda sont la menace numéro un pour la sécurité américaine", a-t-il dit à des journalistes.

"Nous allons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour les empêcher de créer des refuges à partir desquels ils peuvent attaquer les Américains", a-t-il ajouté.

Dans un message diffusé mercredi sur internet à moins d'une semaine de l'investiture du nouveau président américain, Oussama ben Laden met en garde Barack Obama contre l'ouverture de nouveaux fronts dans sa guerre sainte contre les intérêts occidentaux,

Le message, un enregistrement audio de 22 minutes dont fait état SITE, un centre américain spécialisé dans la surveillance des sites islamistes, est le premier en huit mois du chef d'Al-Qaïda, sous réserve de son authenticité.

Il intervient alors que George W. Bush, dont la présidence aura été marquée par les attentats du 11-Septembre revendiqués par Al-Qaïda, s'apprête à passer le relais à son successeur le 20 janvier.

Ben Laden exulte devant l'héritage que M. Bush laisse à M. Obama.

"Les indicateurs suggèrent (...) que 75% du peuple américain sont contents du départ du président qui les a enlisés dans des guerres avec lesquelles ils n'ont rien à voir", se réjouit Ben Laden.

"Il les a plongés dans une crise économique jusqu'au cou", a-t-il dit.

Selon lui, M. Obama fait déjà face à des choix difficiles par rapport aux engagements militaires américains en Afghanistan et en Irak.

"C'est très difficile pour un homme d'hériter (...) d'une longue guérilla face à un adversaire patient et têtu". "S'il se retire de la guerre, c'est une défaite militaire. Et s'il continue, il plonge dans une crise économique".

"Nous suivons notre voie pour ouvrir d'autres fronts, avec la bénédiction de Dieu", ajoute-t-il.

Ben Laden recense la "Palestine", la province pakistanaise du Waziristan, le Maghreb et la Somalie comme faisant partie des nouveaux champs de bataille où ses combattants affronteraient l'Occident.

Il critique les gouvernements arabes pour leur passivité face à l'offensive israélienne dans la bande de Gaza, les accusant de se comporter comme les administrations fantoches mises en place entre les deux guerres mondiales par les puissances coloniales au Moyen-Orient.

Il estime qu'Israël a lancé son offensive, qui a fait plus de 1.000 morts depuis le 27 décembre, de peur que le pouvoir de son allié américain ne décroisse rapidement, le laissant vulnérable.

"Ce déclin horrible et rapide du pouvoir américain est l'une des importantes raisons, pour les Israéliens, de cette attaque cruelle à Gaza, dans une tentative désespérée de tirer profit des derniers jours des deux mandats du président Bush et des néo-conservateurs".

Estimant qu'il n'y avait rien à attendre du Conseil de sécurité de l'ONU, il appelle les musulmans à travers le monde à lancer un jihad (guerre sainte).

"Le devoir est d'inciter au jihad individuel et de recruter la jeunesse dans des brigades pour le jihad pour la cause d'Allah contre l'alliance des Croisés-sionistes et leurs agents dans la région".

La Maison Blanche a estimé que l'enregistrement relevait d'un effort pour rompre l'"isolement" du chef d'Al-Qaïda et récolter de l'argent pour financer son action.

Le département d'Etat a estimé que ce n'était "rien de plus qu'un nouvel acte de propagande", selon son porte-parole, Sean McCormack.

Traqué mais à ce jour introuvable, Oussama ben Laden, dont la tête est mise à prix pour 25 millions de dollars par Washington, a revendiqué la responsabilité des attentats du 11 septembre 2001 qui ont fait près de 3.000 morts aux Etats-Unis et ont conduit à l'invasion de l'Afghanistan.

http://www.google.com/hostednews/afp/article/
ALeqM5i9zG7KR0dNgmsOvcvBh_d0D2EJFQ


Ben Voyons !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article