Congo : Manifestation à Brazzaville contre la hausse des prix des denrées alimentaires

Publié le par sceptix


APA-Brazzaville (Congo) Les vendeuses au détail de la farine du manioc (foufou) ont organisé une manifestation lundi à Brazzaville pour protester contre la hausse du prix de gros de cette denrée dont le sac est passé de 20.000 à 65.000 FCFA, après les fêtes de fin d’année, a constaté APA.

La marche des vendeuses devait partir du principal point de vente en gros du foufou, entre l’avenue de la Tsiémé et Ngaléfourou, dans la zone nord de Brazzaville, jusqu’à la présidence de la République situé dans le centre-ville de la capitale congolaise.

Mais au lieu de se diriger vers la présidence, les manifestantes ont opté, au dernier moment, de se rendre à la Direction générale de la police nationale (DGPN) qui, à la veille des fêtes de fin d’année, avait menacé les grossistes du foufou pour qu’ils ramènent le prix du sac à 20.000 FCFA.

«Nous avons décidé d’organiser cette marche, afin d’alerter les autorités sur l’ampleur de la hausse du sac de foufou qui est un produit de première nécessité», a expliqué Angélique Ganga, une vendeuse au détail de la farine de manioc.

«Cette hausse, qui est intervenue après les fêtes de fin d’année, est d’autant plus incompréhensible que la farine de manioc est produite sur place au Congo», a-t-elle ajouté.

Solange Ngami, une autre vendeuse, a menacé d’abandonner la vente de la farine de manioc si les autorités ne prennent pas les dispositions nécessaires pour réduire cette flambée du prix du foufou.

«Je ne réalise aucun bénéfice en vendant au détail un sac de foufou qui lui est vendu à 65.000 FCFA. Autant m’asseoir à la maison », a-t-elle déclaré.

Une ménagère, qui a pris part à la manifestation des vendeuses, a dit ne rien comprendre à l’envolée des prix du foufou dans les marchés de Brazzaville, alors que les salaires n’ont pas augmenté dans le pays. «Il faudrait que les autorités trouvent vite des solutions à ce problème», a-t-elle déclaré.

Face à la flambée des prix des denrées alimentaires, les autorités congolaises sont interpellées à plus d’un titre, afin que le pays ne vive pas un embrasement généralisé contre la vie chère à l’instar des émeutes de la faim qui se sont déroulées dans plusieurs pays à travers le monde.
 
LCM/lmm APA 
http://www.congoplus.info/fr/actualites-news-basango-nsangu/au-fil-des-jours/513-congo--manifestation-a-brazzaville-contre-la-hausse-des-prix-des-denrees-alimentaires
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article