Afghanistan: un bombardement aérien de l'OTAN fait une vingtaine de morts civils

Publié le par sceptix

Afghanistan: un bombardement aérien de l'OTAN fait une vingtaine de morts civils (responsable local)
 
KABOUL, 24 janvier - RIA Novosti. Un bombardement aérien de l'OTAN, ainsi que les opérations terrestres menées par des militaires étrangers près de Garuch, dans la province de Laghman, sur la route Kaboul-Sorubi, ont fait plus d'une vingtaine de morts civils, a annoncé samedi aux journalistes le chef du gouvernement provincial, Amadouddin Abdoul Rahim.
 
Selon M. Rahim, "21 civils ont été tués dans une frappe aérienne de l'OTAN" et "leurs restes ont été acheminés samedi à Mihtarlam, chef-lieu de la province".
 
Selon un porte-parole du gouverneur de Laghman, Saïd Ahmad Shah, l'aviation de l'OTAN a porté une frappe contre Garuch tuant neuf adversaires du régime, dont des commandants de champ Kader Garuchi et Shir. L'officiel a confirmé de son côté l'existence de morts civils, affirmant que leur nombre exact n'était pas encore calculé.
 
Le "porte-parole" du "Parti islamique d'Afghanistan (PIA)", en opposition au régime de Kaboul, Kari Mansour, a annoncé de son côté aux journalistes samedi que l'attaque aérienne de l'OTAN contre Garuch avait fait 14 morts parmi les commandos du parti, dont le commandant de champ Ghol.
 
M. Mansour a fait également savoir la mort, sous les bombes de l'OTAN, de 27 civils. Selon le représentant du PIA, les partisans ont abattu en réponse 17 soldats américains. 
 
 
Bavure probable de l'Otan contre des civils en Afghanistan
 
Reuters, 24/01/2009
 
KABOUL - Les forces sous commandement américain ont annoncé samedi avoir tué 15 activistes après avoir reçu un appui aérien rapproché la nuit dernière à 60 km de Kaboul et démenti que plus d'une vingtaine de civils aient aussi été tués dans ce raid, comme l'affirment les autorités locales afghanes.
 
"C'était une opération terrestre visant un chef militaire taliban. Un certain nombre d'activistes ont accroché la force avec des tirs d'armées légères. Dans cette zone où il n'y avait pas de menace pour les civils, des armes aériennes de précision, ont été utilisées, pas des bombes", a déclaré un porte-parole militaire américain, assurant n'avoir aucune information "à ce stade" sur des pertes civiles.
 
Un responsable de la province afghane de Laghman, où l'action a eu lieu, et un notable du village concerné ont néanmoins fait état respectivement de 22 et 21 civils tués. "Leurs corps gisent sur le sol. Si nous ne nous croyez pas venez constater sur place par vous mêmes que ce sont des civils", a déclaré le villageois à Reuters par téléphone.
 
Mais le gouverneur de la province, Lutfullah Mashal, a déclaré que selon des informations fragmentaires, dix civils ont été tués lors de l'opération. "Nous avons dépêché une mission pour enquêter mais les informations préliminaires font état de deux civils tués et de trois autres victimes qui pourraient être des taliban [sic : cf ci-dessous]", a-t-il dit à Reuters.
 
L'armée américaine a déclaré qu'elle enquêterait également s'il s'avérait qu'il y avait bien eu des victimes civiles.
 
Une centaine de personnes ont manifesté dans la capitale provinciale contre cette nouvelle bavure contre des civils qui vient s'ajouter à de nombreuses autres qui sapent le soutien de la population aux troupes étrangères et tend les relations entre le président Hamas Karzaï et les pays occidentaux qui le soutiennent.
 
Jonathan Burch, version française Marc Delteil et Jean-Loup Fiévet
_

Publié dans OTAN-défense - ONU

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article