La terre a tremblé hier en Bigorre

Publié le par sceptix

Un tremblement de terre s'est produit hier matin. Il a été ressenti à Tarbes, Lourdes, Argelès et Saint-Pé.


Plusieurs habitants du centre-ville de tarbes ont ressenti la secousse. Photo DDM, Laurent Dard.

U n séisme de magnitude 4,1 sur l'échelle de Richter a secoué le département hier matin, à 8 h 38. Si l'épicentre de ce tremblement de terre a été localisé à l'est d'Arudy, dans les Pyrénées-Atlantiques, « la secousse a été ressentie sur un rayon de 40 km », indique Christophe Sira, ingénieur au Bureau central de sismologie français de Strasbourg, organisme national en charge de répertorier et d'analyser ces épisodes. Identifiée par un grondement lointain accompagné de petites vibrations, une grosse secousse a été perçue en Béarn, à Beuste, et même à Billères. à Tarbes et dans son agglomération, comme à Lourdes, Argelès-Gazost et Saint-Pé, plusieurs habitants ont ressenti ce séisme. « Pour l'heure, une trentaine de témoignages nous sont déjà parvenus des Pyrénées-Atlantiques et des Hautes-Pyrénées », calculait, hier, en fin d'après-midi, Christophe Sira.

cherche témoignages

Cette secousse n'aurait pas, en tout cas, provoqué de dégâts, même s'il n'est pas à exclure que de vieilles bâtisses aient pu en souffrir. Les services départementaux d'incendie et de secours des Hautes et des basses Pyrénées n'ont d'ailleurs reçu aucun appel à ce sujet. N'empêche qu'elle a parfois inquiété. « J'étais dans ma cuisine où je venais de me servir mon café, explique Micheline Lagarde, qui habite au 2e étage d'un immeuble du quartier de l'Ormeau à Tarbes. Soudain, j'ai senti des vibrations et ma cuillère s'est mise à tinter dans la tasse. ça a duré quelques secondes ». Frédéric, 17 ans, de la cité Solazur, a lui aussi « senti son lit légèrement trembloter ».

Le 18 septembre dernier, à 14 h 55, une secousse d'une amplitude quasi similaire (magnitude 4) s'était déjà produite dans le secteur d'Arudy. Quatre mois plus tôt, le 3 mai à 14 h 14, la terre avait tremblé avec la même intensité à Bagnères-de-Bigorre. Quinze jours plus tard, le 18 mai à 1 h 57, Argelès-Gazost et ses alentours étaient aussi le théâtre d'un séisme de 4,2.

« Les Hautes-Pyrénées, comme l'ensemble du massif pyrénéen, sont particulièrement exposés à ces événements qui se révèlent assez courants », rappelle Chrisophe Sira qui demande à toutes les personnes ayant ressenti la secousse de le contacter. Tous ces témoignages serviront à enrichir une banque de données et à élaborer des plans de préventions.

www.franceseisme.fr Contact : Christophe Sira, ingénieur CNRS l, tél. 03.90.24.00.85.
http://www.ladepeche.fr/article/2009/02/10/538091-La-terre-a-tremble-hier-en-Bigorre.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article