Afghanistan: des milliers d'armes américaines dans la nature

Publié le par sceptix

Roland.Marounek@skynet.be
AFP / 12 février 2009

WASHINGTON - Le laxisme des contrôles en Afghanistan risque d'aboutir à ce que des dizaines de milliers d'armes américaines, y compris des fusils d'assaut ou des lance-grenades, se retrouvent aux mains des talibans, selon un rapport présenté jeudi à la Chambre des représentants.
 
Le Pentagone n'est pas parvenu à inventorier quelque 87.000 armes fournies par les Etats-Unis aux forces gouvernementales afghanes, soit un tiers des 242.000 armes livrées entre décembre 2004 et juin 2008, relève un rapport de la Cour des comptes américaine (Government Accountability Office, GAO).
 
Quelque 135.000 autres armes données par les forces alliées de l'Otan n'ont pas non plus été retrouvées, ajoute le GAO.
 
Selon ce rapport, les militaires américains n'ont pas pris la peine de noter les numéros de série des armes ni de faire l'inventaire de celles envoyées en Afghanistan. Résultat: ces armes risquent de se retrouver entre les mains des talibans qui attaquent les troupes de l'Otan.
 
"Avec l'insécurité qui règne en Afghanistan, le risque de pertes et de vols de ces armes est considérable," souligne le rapport présenté à la Chambre des représentants.
 
Les inspecteurs du GAO se sont rendus en Afghanistan en août 2008 et ont constaté qu'il était très difficile pour les militaires américains de procéder à des contrôles de base.
 
Ces lacunes "sont d'abord dues à une absence d'indications claires de la part (du département) de la Défense et à une pénurie de personnel", explique le rapport de 46 pages.
 
C'est pourquoi le GAO recommande au secrétaire à la Défense Robert Gates d'instaurer des règles précises pour que les numéros de série soient enregistrés, les armes régulièrement inventoriées et pour vérifier que les forces afghanes ont bien les moyens de protéger leur arsenal.
 
Le Pentagone a déjà pris des mesures pour se conformer aux recommandations du rapport, a assuré un porte-parole du Pentagone, Bryan Whitman.
 
Interrogé à la Chambre sur la possibilité que des armes américaines soient déjà aux mains des talibans, le directeur des affaires internationales du GAO Charles Johnson a indiqué que l'armée avait rédigé un rapport sur "les vols d'armes et les armes potentiellement vendues aux ennemis".
 
En résumé, des militaires américains risquent d'être tués par leurs propres armes, a déploré le président démocrate du sous-comité, John Tierney.
 
"Je n'aimerais pas avoir à expliquer à des parents en deuil que leur fils ou leur fille a été tué par un insurgé afghan qui utilisait des armes payées par les contribuables américains", a-t-il ajouté.
 
Outre les mitrailleuses, les fusils M-16, les lance-grenades et les mortiers, le GAO relève que la trace de plusieurs des 2.410 lunettes à vision nocturne fournies à l'armée afghane a été perdue et que le Pentagone a mis 15 mois avant de commencer, en octobre dernier, à répertorier les équipements de haute technologie qui n'étaient plus utilisés. Ces équipements donnent un sérieux avantage stratégique lors des combats nocturnes, note le GAO.
 
Et la situation est à peu près similaire en Irak, précise le rapport: en août 2007, les inspecteurs du GAO avaient découvert que le Pentagone ne pouvait pas localiser près de 200.000 armes fournies aux forces de sécurité.

Publié dans OTAN-défense - ONU

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article