Sarkozy dans le Maine-et-Loire : 700 policiers pour 1.600 habitants

Publié le par sceptix

NOUVELOBS.COM | 19.02.2009 | 18:20

Le déplacement du chef de l'Etat sur le thème de la réforme de l'agriculture a été placé sous haute surveillance, un mois après son déplacement à Saint-Lo. Aucun rassemblement n'avait été annoncé.

Nicolas Sarkozy lors de la visite d'une ferme à Daumeray

Nicolas Sarkozy lors de la visite d'une ferme à Daumeray (AFP)

Près de 700 gendarmes et policiers ont été mobilisés jeudi 19 février pour assurer la sécurité de la visite de Nicolas Sarkozy à Daumeray, un village de 1.600 habitants au nord d'Angers, a-t-on appris auprès de la préfecture et de la gendarmerie du Maine-et-Loire.
Un mois après le déplacement du président de la République à Saint-Lo, émaillé de manifestations et suivi par une mutation du préfet et du directeur de la sécurité publique de la Manche, des moyens exceptionnels avaient été mis en oeuvre jeudi pour éviter tout incident.
En première ligne, le groupement départemental de gendarmerie chargé de sécuriser le trajet présidentiel, les accès au village et à l'exploitation agricole visitée par le président, a réuni tous ses effectifs disponibles, soit 230 hommes dont plusieurs réservistes.
Il a été appuyé par quatre escadrons de gendarmes mobiles (venus de Pontivy, Châteauroux, Le Havre et Vannes), et par un escadron de CRS qui a été affecté à la surveillance de l'aérodrome d'Angers-Marcé où a atterri et décollé Nicolas Sarkozy, soit au total près de 400 personnes.

Le Raid, le GIPN, un hélicoptère...

Des hommes du Raid (Unité d'élite de la police nationale), du GIPN (Groupement d'intervention de la police nationale), une quinzaine de fonctionnaires de police en civil et un hélicoptère de surveillance ont aussi participé aux opérations, sans compter le GSPR (Groupe de Sécurité du Président de la République), selon les mêmes sources.
Plus de mille invités triés sur le volet ont pu assister à l'intervention du Président dans la salle des sports de Daumeray.
Aucun rassemblement n'avait été annoncé, et aucun incident n'a été signalé lors de la visite présidentielle de deux heures dans le Maine-et-Loire.
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/20090219.OBS5491/lsreactions00e5.html?l=6
 

Nicolas Sarkozy lors de la visite d'une ferme à Daumeray

Sarko remercie ses électeurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
OUaf, ouaf, ouaf ! Passé le premier rire, j'ai un petit frisson. Faut se méfier des gens qui ont peur. Lui, il a peur, ça lui fout la jaunisse. Et comme écrit la Bernache, on ne pouvait pas rêver de président plus vieux dans sa tête. Ce mec n'a aucune imagination, aucune créativité. Il est grave plombé de vieilles peurs et de vieux principes. Mais pas le bon vieux, tu vois....
Répondre
S
<br /> J'ai plein de soucis de connection alors que ma livebox affiche une connexion normale, cela a commencé hier, et aujourd'hui c'est le pompon, même mes réponses aux coms s'effacent dès que je valide<br /> ! rasle bol<br /> <br /> <br />
L
M'ENFIN  KESS KON ATTEND POUR LUI OFFRIR UNE PAPAMOBILE Hein ?...Vieux dans la tête ...Vieux dans ses peurs ...Vieux cerveau incapable de comprendre les jeunes ...Cotisons-nous pour lui offrir une Papamobile (LOL....LOL...LOL....)
Répondre
S
<br /> Une sarkomobilette, ça lui suffit. Quand il va inaugurer le salon de l'agriculture, les "visiteurs" seront tous des flics en civil, comme ça y'en a pas un qui pourra lui dire "touch'moi pas" et il<br /> passera au 20h acclamé par "la foule". l'honneur sera sauf ! ouf !<br /> bibis et bonne nuit<br /> <br /> <br />