Contre Sommet De L'OTAN A Strasbourg

Publié le par sceptix

Contre Sommet De L'OTAN A Strasbourg du 2 Au 5 Avril 2009 - Le Nombre De Victimes Afghanes de la Guerre US/OTAN A Augmenté de + 46% En 2008
Du 3 au 5 Avril, 40 chefs d'état et de gouvernement, dont le Président US Barak Obama, en première visite en Europe depuis son investiture, se réuniront à Strasbourg et Baden Baden pour célébrer le 60 ème anniversaire de l'Alliance.
 
Des opposants à l'OTAN originaires de 80 pays préparent un Contre Sommet. Selon un rapport secret de l'OTAN publié par Wikileaks, le nombre d'Afghans tués en 2008 a augmenté de + 46%

 

Contre Sommet de l'OTAN du 2 au 5 Avril 2009

Une conférence unique, rassemblant des représentants de la société civile de 80 pays opposés à l'OTAN s'est tenue le weekend dernier à l'université de Strasbourg pour préparer un Contre Sommet.

 

Une coalition de 500 associations - Le Collectif Strasbourg - revendique le droit de manifester dans le centre ville lors de la tenue de ce Sommet.

 

Le gouvernement Sarkozy y est farouchement opposé, déterminé à tout faire pour empêcher que cet évènement politique soit terni par une quelconque manifestation et ce d'autant plus que Sarkozy, du parti de l'étranger, compte y annoncer le retour de la France dans l'OTAN.

 

Une "zone rouge" est prévue qui devrait bannir d'une grande partie de la ville de Strasbourg toute manifestation.

Sur le terrain, de chaque côté du Rhin, un village sera dressé pour accueillir les protestataires qui, selon le Préfet responsable de la sécurité, permettra à ces derniers de manifester

"Leurs droits démocratiques à protester selon les lois de la République ".

 

Néanmoins, le Préfet leur a fait clairement comprendre que :

"Afin de protéger la ville de Strasbourg d'exactions, de violence et de dommages, régulièrement observés à la marge de ce genre de manifestation, la Préfecture a dit aux organisateurs du Contre Sommet que toutes les manifestations au centre ville seront interdites à cette occasion".


L'un des coorganisateurs, Frederic Henry, a répondu :

 

 " pas question de vandaliser Strasbourg, mais l'OTAN ne peut vouloir occuper la ville si nous ne pouvons pas en faire autant".(...)
la suite ICI


Publié dans OTAN-défense - ONU

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article