Madagascar : Rajoelina annulle le projet agricole de Daewoo à Madagascar

Publié le par sceptix

 
 

Le projet du groupe sud-coréen Daewoo Logistics de louer un million d’hectares de terres à Madagascar pour y planter du maïs est annulé, a déclaré le nouveau dirigeant de l’île.

Andry Rajoelina, porté au pouvoir après l’éviction jeudi du président Marc Ravalomanana, avait vivement critiqué ce projet annoncé l’an dernier, qui a contribué à rendre impopulaire le chef d’Etat déchu.

Le géant industriel sud-coréen comptait initialement planter du maïs dans l’ouest de Madagascar, et produire ensuite de l’huile de palme sur 300 000 hectares de plus dans l’est du pays, dans le cadre de ce projet.

La firme était censée s’engager à embaucher de la main-d’oeuvre locale et à financer le développement d’infrastructures dans les régions concernées.

« Nous ne sommes pas contre l’idée de travailler avec des investisseurs, mais si nous voulons vendre ou louer des terres, nous devons modifier la Constitution, il faut consulter le peuple. A l’heure qu’il est, l’accord est donc annulé », a indiqué Rajoelina.


Madagascar : Les troupes navales ne veulent pas de Rajoelina
02-04-2009

Les troupes navales ont donné à André Rajoelina une semaine, à compter du 18 mars, pour quitter le pouvoir.

 « Nous condamnons toutes les violences perpétrées contres les civils par les officiers du Corps d’armée des services administratifs et techniques (CAPSAT) dirigés par le colonel André Ndriajaona », indique un communiqué du Commandement des troupes navales, qui reproche à Andry Rajoelina et Norbert Ratsirahonana (ancien président de la République p.i.) d’avoir « déclenché une guerre civile » dans le pays.

Madagascar : Rajoelina promet de « respecter la constitution et les lois du pays »
04-04-2009

L’ancien maire d’Antananarivo, Andry Rajoelina, investi « président » après la démission forcée du présidenten exercice, appelle à « la réconciliation nationale ».

« Je sacrifierais ma vie et toutes mes forces pour respecter la constitution et toutes les lois du pays », a-t-il déclaré dans son discours « d’investiture », devant des dizaines de milliers de partisans.

Le gouvernement de transition a décidé de suspendre les deux chambres du Parlement, l’Assemblée nationale et le Sénat.

Madagascar : La SADC ne reconnaît pas Rajoelina
10-04-2009

La Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) a condamné l’accès au pouvoir par la force d’Andry Rajoelina, autoproclamé président pour une période intérimaire.

 La SADC juge « anticonstitutionnelle » et « inacceptable » la prise de pouvoir de Rajoelina.

http://www.lesafriques.com/madagascar/index.php?Itemid=113

Madagascar : L’Union africaine et la SADC ne reconnaissent pas le nouveau pouvoir
06-04-2009

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (UA) a jugé anticonstitutionnelle l’accession au pouvoir dans le pays d’Andry Rajoelina en remplacement du président élu Marc Ravalomanana, contraint de démissionner, et a décidé de suspendre Madagascar de l’Union africaine.

 Le principal organe de décision de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) a appelé la communauté internationale à ne pas reconnaître Andry Rajoelina comme président et a exigé le retour « d’un régime démocratique et constitutionnel le plus rapidement possible ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article