Quand le CNRS collabore activement avec l’apartheid...

Publié le par sceptix

 


 

Le CNRS transformé en vulgaire instrument de la raison d’état ?

Le CNRS a signé le 18 mars une convention créant le laboratoire européen associé (LEA) « France-Israel Laboratory of Neuroscience » (Filn).

« L’institut Weizmann [partenaire dans cette convention] depuis sa fondation, a été un centre important pour la recherche et le développement clandestin des armes nucléaires, chimiques et biologiques pour le compte de l’armée israélienne avec laquelle cet institut entretient d’étroites relations.

Il est par conséquent l’un des nombreux établissements d’enseignement en Israël qui sont de connivence avec les violations du droit international et des droits humains des Palestiniens, et qui sont visés pour le boycott universitaire par la campagne palestinienne pour le boycott universitaire et culturel d’Israël
Palestinian Campaign for the Academic and Cultural Boycott of Israel - PACBI. »

Consultez ici l’article d’où est tiré cette citation

Extrait du Journal du CNRS N° 231 d’avril 2009

La coopération se renforce avec Israël

Le 18 mars dernier, à Jérusalem, Catherine Bréchignac, présidente du CNRS, et Ménahem Megidor, président de l’Université hébraïque de Jérusalem, ont signé la convention créant le laboratoire européen associé (LEA) « France-Israel Laboratory of Neuroscience » (Filn).

Il associe le CNRS, les universités Victor Segalen (Bordeaux) et Paris Descartes et l’Université hébraïque de Jérusalem. Il succède, sous une forme renouvelée, au premier laboratoire franco-isréalien créé en 2005, le « Laboratoire franco-israélien de neurophysiologie et neurophysique des systèmes ».

Il est dédié aux études fondamentales et cliniques du cerveau. Auparavant, le 16 mars, le LEA « NanoBio Science (NaBi) » était inauguré à Rehovot en présence de Catherine Bréchignac et Daniel Zajfman, président de l’Institut Weizmann. Ce LEA associe pendant quatre ans sept laboratoires affiliés au CNRS et les départements de chimie et de physique de l’Institut Weizmann.

Les recherches porteront sur les nanosciences, la photonique et l’imagerie biologique.

Notes :

1. L’Institut d’Alembert, à Cachan, qui fédère quatre unités mixtes en physique (LPQM), chimie (PPSM), sciences de la vie (LBPA) et systèmes et applications des technologies de l’information et de l’énergie (Satie), les Laboratoires de physique statistique (LPS) et de Chimie (Pasteur), à Paris, et l’Institut Fresnel, à Marseille.

Contacts (pour faire part des sentiments soulevés par cette collaboration éhontée avec un état raciste et colonialiste qui vient de se rendre coupable de nouveaux crimes de guerre en décembre et janvier derniers à l’encontre de la population assiégée de la bande de Gaza)

Direction des affaires européennes du CNRS :

-  Francesca Grassia, francesca.grassia@cnrs-dir.fr
-  Filn : David Hansel,
david.hansel@univ-paris5.fr,
-  Thomas Boraud,
thomas.boraud@u-bordeaux2.fr
-  NaBi : Joseph Zyss,
joseph.zyss@lpqm.ens-cachan.fr

8 avril 2009 - Vous pouvez consulter cet article à :
http://www2.cnrs.fr/presse/journal/...

http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=6437

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
X


 
Les chercheurs du CNRS nous fatiguent.  Ils ne trouveront jamais rien.  Ce ne sont que des fonctionnaires qui pour bouffer,  n’ont de ressource que de valoriser l’institution qui leur emplie la gamelle et nettoie leurs crottes.  Le CNRS est avant tout une institution d’intoxication cérébrale à des fins politique.  SIDA,  le dossier  http://echofrance36.wordpress.com/2008/10/23/sida-le-dossier/  L’IMPOSTURE DU SIDA  http://echofrance36.wordpress.com/2008/10/24/le-sida/  Les virus de curés  http://levirusmachin.hautetfort.com/  La cuisine diabolique des croyances  (Un bien-portant est un malade qui s’ignore.)  http://echofrance36.wordpress.com/2008/10/25/la-cuisine-diabolique-des-croyances/ 
Répondre
L
Bande de connards
Répondre