Grippe porcine : Développement heure par heure

Publié le par sceptix

Le virus de la grippe porcine, forme mutante de la grippe aviaire, a évolué et se transmet maintenant à l'homme. Après le Mexique, il frappe l'Amérique du Nord. Selon plusieurs sources d'information, 200 victimes seraient déjà décédées et plus de 3'000 personnes seraient contaminées au Mexique, dont les écoles et universités ont été fermées, en attendant un possible décret de l'état d'urgence. La souche du virus a été repérée en Californie et au Texas. Le virus mélange des éléments de virus porcin, humain et aviaire.
danger-mondial.jpg


Ce virus, jusqu'alors inconnu, est une forme mutante de la grippe aviaire. Selon l'Organisation mondiale de la Santé, il diffère génétiquement du virus H1N1 de la grippe saisonnière qui circule depuis plusieurs années. Cette nouvelle souche contient un ADN typique des virus aviaires, porcins et humains. Le gouvernement mexicain a fait savoir dans la nuit de vendredi à samedi que 60 personnes avaient succombé à la maladie dans le centre du Mexique et que le virus pourrait être responsable de 140 autres décès. Il s'est d'ores et déjà propagé aux Etats-Unis, où plusieurs malades ont été signalés en Californie et au Texas. L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a précisé que les souches des virus avaient la même structure génétique dans tous les cas.

Dans les rues de la capitale mexicaine, de nombreuses personnes portent un masque chirurgical sur le visage pour prévenir toute contamination. Les autorités redoutent le déclenchement d'une épidémie dans cette ville peuplée de plus de 20 millions d'habitants. Pour l'heure, le Mexique a annoncé avoir dénombré 3'000 cas suspects.

Un examen approfondi révèlerait un mélange jamais vu jusqu'ici de virus porcin, humain et aviaire. La transmission d'être humain à être humain fait dorénavant redouter une grave épidémie en Amérique du Nord. Le gouvernement mexicain a pris des premières mesures de prévention en fermant les écoles et université du pays.

Aux Etats-Unis, la nouvelle souche a contaminé sept personnes en Californie et au Texas. Le Centre américain pour le contrôle et la prévention des maladies sanitaires(CDC) tient informé la population sur son site, actualisé heure par heure. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) indique se tenir en contact permanent avec les autorités mexicaines et avoir activé son Centre stratégique d'opérations.

Sources : CIDRAP ; CDC ; IDPH ; ScienceBlogs

14:00 > Il semblerait que 75 étudiants de la St. Francis Preparatory School se sont plaints jeudi de nausées, de fièvre, de vertiges et de douleurs. Plusieurs étudiants ont déclaré avoir récemment voyagé au Mexique. Des tests sont actuellement effectués pour déterminer si les symptômes des étudiants résultent de la grippe porcine. "Les services sanitaires continueront de travailler avec les étudiants, les parents et les écoles afin de contrôler la situation", ont indiqué les autorités. Selon le site ny.gov, les résultats des tests pourraient tomber dès ce samedi.

14:50 > Mexique : L’armée délivre des masques aux population à travers tous le pays. Dans l’Etat de San Luis Potosi, on dénombre de source officielle 127 décès, selon le site  time.com. Trente-cinq au moins ont pu être reliés avec certitude à une forme sévère de la grippe porcine, qui, vient de le confirmer l’OMS, serait devenue directement transmissible entre les êtres humains.

swineflu3

L’armée dans les rues de Mexico-City, vendredi 24 avril 2009

15:10 > Margaret Chan, la directrice de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a interrompu une visite à Washington samedi matin pour regagner le siège à Genève , afin de superviser la gestion de la crise de la grippe porcine. Source : CNN.com

15:20 > Selon ABCNews, Mme Chan à rejoint samedi après-midi le centre des opérations stratégiques de l’OMS, se faisant briefer avant une réunion du comité d’urgence prévue à 17h00 à Genève. Il serait question d’augmenter le niveau d’alerte mondial au risque maximal de pandémie.

15:35 > France : Le ministère de la Santé et des Sports vient d’informer sur son site de l’activation dès aujourd’hui du centre de crise du ministère afin de suivre l’évolution de la situation. La ministre Roselyne Bachelot-Narquin donnera une conférence de presse ce dimanche 26 avril à 15h à propos des risques d’épidémie en France.

15:45 > La France a mis en place un numéro vert pour informer sur l’épidémie de grippe porcine, a annoncé samedi le Quai d’Orsay. “Le Centre de crise du ministère des Affaires étrangères et européennes a mis en place ce jour, en liaison étroite avec la cellule interministérielle de crise mise en place au ministère français de la Santé, une plate-forme de réponse téléphonique pour informer le public de la situation“, selon le ministère. La plate-forme est joignable au 01.45.50.34.60.

15:50 > L’OMS vient d’indiquer sur son site que le virus de la grippe porcine qui sévit actuellement au Mexique et aux Etats-Unis a “clairement un potentiel pandémique, appelant les pays non touchés à accroître leur vigilance.

swinflu4

Métro de Mexico-City, vendredi 24 avril 2009

Qu’est ce que la grippe porcine?

Il s’agit d’une maladie respiratoire des élevages de porcs, un virus grippal de type A. Elle peut se répandre rapidement.

Est-elle transmissible à l’Homme?

La grippe du porc passe occasionnellement chez l’Homme, généralement chez des personnes en contact avec ces animaux.

Peut-on l’attraper en mangeant de la viande de porc?

Non rappelle samedi le ministère de l’Agriculture. “Cette grippe d’origine porcine au Mexique ne s’attrape pas en mangeant de la viande, mais par voie aérienne, d’homme à homme”.
La température de cuisson (71° Celsius à coeur) détruit virus et bactéries, précisent les Centres de contrôle des maladies américains (CDC).

La transmission interhumaine de la maladie est-elle possible?
Il existe des cas de transmissions interhumaines. Aux Etats-Unis, deux décès avaient été enregistrés en 1976 et 1988. Les CDC américains ont rapporté le 17 avril deux cas touchant deux jeunes enfants de 9 et 10 ans, qui n’avaient pas été en contact avec des cochons.

S’agit-il d’un nouveau type de grippe porcine?
Comme chez l’humain, les virus de la grippe changent continuellement chez le porc. Or les porcs ont, dans leurs voies respiratoires, des récepteurs sensibles aux virus influenzae porcins, humains et aviaires. Les porcs sont des “creusets” qui favorisent l’apparition de nouveaux virus grippaux, par le biais de recombinaisons génétiques, en cas de contaminations simultanées.
De tels virus hybrides font craindre l’apparition d’un nouveau virus de la grippe, virulent comme la grippe aviaire mais transmissible comme la grippe humaine. Ce type de virus, inconnu du système immunitaire humain, pourrait avoir les caractéristiques nécessaires pour déclencher une pandémie de grippe.

Quels sont les pays concernés pour l’instant?

En dehors du Mexique et des Etats-Unis, les autorités de Santé au Pérou, au Chili et au Costa-Rica ont activé des plans de vigilance sanitaire.
Au Canada, aucun cas n’a été recensé mais la ministre canadienne de la Santé, Leona Aglukkaq, a demandé la plus grande vigilance aux Canadiens afin d’éviter la propagation de cette épidémie.
La France a mis en place un centre de crise afin de suivre l’évolution de la situation sanitaire au Mexique. Paris a précisé samedi que “la France n’importe pas de porcs vivants, ni de viande porcine du Mexique”.

Existe-t-il un vaccin contre cette maladie?
Oui, pour les porcs. Oui et non pour l’homme. Selon les autorités mexicaines citant l’OMS, le vaccin correspond encore à une souche précédente du virus le rendant moins efficace. Mais “la production de vaccin (est) possible dans la mesure où le virus est identifié” mais elle nécessite “un peu de temps”, dit samedi l’OMS.
En attendant, le Tamiflu, médicament à base d’oseltamivir utilisé contre la grippe aviaire, est efficace pour ce virus, ajoute l’organisation.
Le vaccin contre la grippe saisonnière humaine ne protège pas contre la grippe porcine.

Pourquoi l’OMS a-t-elle tiré le signal d’alarme?
”Parce qu’il y a des cas humains associés avec un virus de grippe animal, mais également en raison de l’étendue géographique des différentes apparitions ainsi que l’âge inhabituel des groupes atteints”, a dit l’Organisation mondiale de la Santé.

swine-flu

Métro de Mexico-City, vendredi 24 avril 2009

 

17:00 > Sept  pays latino-américains ont décrété l’alerte sanitaire : Costa Rica, Nicaragua, Brésil, Pérou, Chili, Colombie et Honduras.

swineflumapmecanopolis

17:30 > Au Mexique, trois foyers ont été identifiés : le principal à Mexico, la capitale, le deuxième dans le centre, à San Luis Potosi et un troisième à la frontière avec les Etats-Unis, à Mexicali. Voir notre carte ci-dessus (cliquez pour agrandir).

 

fort-dix-1976-swine-flu

Vaccination à la base militaire de Fort Dix, en 1976

18:25 > Comme le relève Steve Watson pour Infowars, il est intéressant de noter que la dernière éclosion d’une épidémie de grippe porcine avait eu lieu en 1976, dans la base De Fort-Dix (New-Jersey, USA). Des centaines de soldats avaient alors été infectés. Le président des États-Unis de l’époque, Gerald Ford, avait alors immédiatement ordonné un programme national de vaccination. Un enquête du Centers for Disease Control and Prevention (CDC) n’avait pas permis de comprendre pourquoi le virus ne s’était pas étendu au-delà de la base militaire. La source du virus, la durée exacte de son introduction dans la base de Fort Dix, et les facteurs limitant son extension et sa durée restent inconnues à ce jour.

19:50 > Le maire de Mexico a annoncé samedi l’annulation de tous les rassemblements publics pendant dix jours afin d’essayer de contenir l’épidémie de grippe porcine.

20:00 > Selon IOL, le Centers for Disease Control and Prevention et le Département californien de la Santé s’attendent à une explosion du nombre des cas de contamination aux Etats-Unis.

21:10 > L’OMS se préparerait à élever le niveau d’alerte de la pandémie de grippe porcine en phase 4, selon le site Suburban Emergency Management Project (SEMP). (voir notre tableau ci-dessous) Toutefois, le SEMP précise que nous serions en réalité déjà en phase 5.

phase-oms

21:20 > USA : « Le nouveau virus de la grippe porcine s’étend et ne peut pas être contenu », viennent d’indiquer les autorités sanitaires américaines. « Avec des infections dans de nombreuses communautés comme celles auxquelles nous assistons, nous ne pensons pas qu’il soit possible de contenir » l’épidémie, a estimé Anne Schuchat de la direction des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) lors d’une conférence de presse téléphonique.

22:20 > L’Espagne active son protocole de surveillance dans les aéroports et hôpitaux, à la demande de l’OMS, selon le site d’information espagnol ADN.es

vaccin

22:45 > Vaccin insuffisant. L’Organisation mondiale de la santé a indiqué que les capacités de produire un vaccin efficace qui permettrait d’endiguer une possible pandémie sont largement insuffisante. L’industrie pharmaceutique serait en mesure de produire “seulement” 2,5 milliards de doses de vaccin en un an. Il faudrait donc quatre ans pour vacciner la population mondiale.

23:00 > Canada : Le réseau de télévision CTV rapporte que deux personnes ont été mises en quarantaine à l’hôpital du Lakeshore, dans l’ouest de l’île de Montréal, ce qu’a refusé de confirmer le ministère de la Santé, samedi après-midi. Toujours selon CTV, il s’agit de deux personnes qui sont revenues de vacances du Mexique il y a deux semaines.

23:15 > Reçu par mail : (redaction [at] mecanopolis.org)

vurzs

Pourquoi le virus de la grippe porcine A/H1N1 est potentiellement pandémique ?

Ce virus diffère génétiquement du virus H1N1 de la grippe saisonnière qui circule depuis plusieurs années. Cette nouvelle souche contient un ADN typique des virus aviaires, porcins et humains. Deux caractéristiques laisse penser qu’il pourrait être pandémique :

1. Il est nouveau : c’est à dire qu’il n’ y a pas d’immunité des populations contre lui.

2. Il est transmissible d’humain à humain ( H2H )

Une troisième caractéristique est encore en phase d’étude :

3. Il rend malade, mais avec quelle niveau de gravité ? Nous manquons de données sur ce fait. Combien de personnes infectées ? Combien de morts pour l’instant ? Il n’y a pour l’instant aucune données épidémiologique fiable

Le CDC et l’OMS doivent avoir un peu plus de données, et sont sans doute en train de faire le point. Ce virus a cependant une caractéristique qui fait penser à un virus pandémique : la tranche d’age atteinte.

Cela fait un moment que ce virus « tourne » chez l’humain , au moins un mois.
il est passé inaperçu jusqu’au moment où le CDC l’a repéré lors d’un examen de routine ( sorte de GROG américain), ensuite il y a eu les rapports sur Mexico, les maladies pulmonaires, et il y a quelques jours, la nouvelle qu’une femme de 34 ans était morte de maladie pulmonaire inconnue ( ni grippe A, B, ni SRAS… ni rien…). Puis d’autres morts. Le virus est de toute évidence présent sur le sol étasunien depuis deux semaines.

Le passage en phase 4 ou 5 ne devrait plus trop se faire attende. Il entrainera des réponses des gouvernements : c’est à dire au niveau des frontières, des transports, contrôle des populations.

 

 

Dimanche 26 avril 2009, 00:15 > Reçu par mail : (redaction [at] mecanopolis.org)

DEU VOGELGRIPPE TAMIFLU

Le Tamiflu sera-t-il efficace ?

Tamiflu est un médicament antiviral éprouvé pour traiter et prévenir la grippe saisonnière. Toutefois, Tamiflu a été étudié et développé sur des souches de grippe différentes et le virus actuel de la grippe porcine de la souche A/H1N1 s’avère constitué pour la première fois, de souches aviaire, porcine et humaine. L’ampleur de l’effet du Tamiflu dans le traitement et la prévention de nouvelles souches de la grippe n’est donc pas assurée.

Si Tamiflu joue un double rôle de prévention et de traitement, son efficacité sur le virus actuel n’est pas garantie, ni son impact sur les conséquences possibles comme le nombre d’hospitalisations, la mortalité, ou même les conséquences économiques d’une telle pandémie de grippe.

Prévention, par prophylaxie visant à réduire la probabilité de développer la grippe, traitement « d’amortissement »  des effets de la maladie permettant d’en réduire sa durée ou traitement tout court, la communauté internationale attend aujourd’hui ces trois effets du traitement par Tamiflu. Le Tamiflu) (Oseltamivir) permet de réduire la durée des symptômes et est susceptible de réduire l’incidence des complications tout en proposant un mode d’administration très simple. Si la recherche a démontré l’efficacité des antiviraux à titre de prévention, ces médicaments doivent être administrés dans les 48 heures suivant l’apparition des symptômes.

Un point en cours de l’OMS étudie la prévalence de la résistance du virus H1N1 à l’Oseltavimir. Au 18 mars 2009, du 28 décembre au 24 janvier, 30 pays ont rapporté une résistance à l’Oseltavimir pour 1291 sur 1362 virus A/H1N1 étudiés. La prévalence de cette résistance était la plus élevée au Canada, à Hong Kong, au Japon en Corée et aux Etats-Unis (237 virus sur 241 étudiés). Ce rapport doit être réactualisé régulièrement. Néanmoins, dans son communiqué du 24 avril, l’OMS confirme que le virus à ce stade d’identification est sensible à l’Oseltamivir.

Les centres de contrôle des maladies (CDC) ont, depuis la pandémie de 1976 rédigé des directives sur les stratégies d’utilisation des antiviraux. En France, le site du Ministère propose ainsi l’accès au Plan national de prévention et de lutte « Pandémie grippale ». La constitution d’un stock de vaccins pour chaque pays et en particulier les pays les plus vulnérables à la pandémie, du fait de l’état d’impréparation et de la faiblesse des infrastructures et des budgets de la santé, est logique pourtant le virus peut encore subir des modifications géniques qui peuvent rendre le vaccin actuel moins efficace, par rapport à l’efficacité qu’il a montré sur les souches qui circulaient lors de sa fabrication. Ainsi, le Mexique disposerait de suffisamment de Tamiflu pour traiter un million de personnes, selon les responsables sanitaires.

Les effets secondaires doivent également être pris en compte sur une si large échelle. Le Tamiflu, généralement bien toléré, peut ainsi dans certains cas provoquer des réactions allergiques.

Le nouveau virus de la grippe porcine s’étend et ne peut pas être contenu, ont indiqué ce samedi les autorités sanitaires américaines, mettant en garde contre la survenue de nouveaux cas…

01:00 > Les autorités sanitaires de l’Etat américain du Kansas, dans le centre des Etats-Unis, ont confirmé samedi que deux personnes étaient atteintes de grippe porcine dans leur Etat. Un des patients avait récemment voyagé au Mexique”, ont indiqué les autorités du Kansas dans un communiqué. “Les deux (personnes touchées) ont incubé la même souche du virus (H1N1), identique à celle qui a été identifiée au Mexique, en Californie et au Texas”, ont-elles ajouté.

01:12 > Vers un décret de l’état d’urgence au Mexique ?

La présidence mexicaine a décrété samedi l’isolement des malades atteints de grippe porcine ou en présentant les symptômes du virus de la grippe porcine.

De même, les autorités pourront “pénétrer dans toute sorte de local ou de maison d’habitation” pour “contrôler et combattre l’épidémie“, et pratiquer des inspections de “passagers, bagages, moyens de transport, marchandises” pouvant être porteurs de germes, indique le Journal Officiel.

Le décret institue “l’isolement des personnes pouvant souffrir de la maladie et des porteurs de ses germes, pour la durée strictement nécessaire, ainsi que la limitation de leurs activités (…) pour des raisons épidémiologiques“.

Le texte a été signé par le président de la République Felipe Calderon et son ministre de la Santé, José Angel Cordova.

01:40 > Nous replaçons sur Mecanopolis un article que nous avions mis en ligne le 8 mai 2008 : Selon la CIA, la démographie mondiale est la plus grande menace

01:50 > A Londres, un steward de British Airways qui rentrait de Mexico a été hospitalisé, avec des symptômes rappelant ceux de la grippe A/H1N1.

02:30 > Nos amis d’Infowars.net rapportent que 12 cas d’infection à la grippe porcine seraient avérés en Californie, à San Diego et Imperial County, ainsi que 2 adolescents à San Antonio, Texas.

03:03 > Tous les rassemblements sont désormais interdits au Mexique, y compris les cultes religieux. L’armée patrouille dans toutes les grandes villes du pays, pour distribuer des masques mais également en vue de contenir tous pillages que pourrait générer la situation. Si personne ne parle ouvertement d’état d’urgence, c’est bien vers cela qu’on se dirige dans ce pays.

danger-mondial

03:30 > Les consultations continuent à l’OMS, en vue d’élever le niveau d’alerte de la pandémie de grippe porcine en phase 5*, qui est bel et bien le niveau actuel, comme nous en informions hier, sur cette même page, à 21:10. Ces consultations visent à concerter un maximum de pays sur les mesures à prendre, de sorte à pouvoir gérer les quarantaines que la phase 5 implique inexorablement, tout en contenant les populations de tout effet de panique (ruée sur les denrées alimentaires, fuites de grandes villes et autres possibles troubles à l’ordre publique). Si l’élévation du niveau d’alerte en phase 5 se confirmait, cela nécessiterait une mise en place d’un plan d’action à l’échelle mondiale, comme l’indique les protocoles de l’OMS.

*Phase appartenant à la période d’alerte pandémique, et qui est caractérisée par l’éclosion importante de nombreux cas d’infection par un microorganisme émergent, dans de larges foyers d’infection où la transmission interhumaine demeure encore très localisée, suggérant cependant que ce microorganisme est transmissible d’humain à humain.

04:10> L’Organisation Mondiale de la Santé a qualifié l’épidémie de grippe porcine au Mexique et aux Etats-Unis “d’urgence sanitaire d’ampleur mondiale”, selon CTV. La directrice de l’OMS Margaret Chan appelle tous les pays à faire preuve de la plus grande vigilance. L’OMS poursuivait ses consultations cette nuit.

09:00 : France, le Parisien.fr :

Des cas humains de cette grippe porcine ont-ils déjà été suspectés en France ?
Oui, il y a eu des doutes, non confirmés, sur deux personnes revenant du Mexique. Et d’autres ne vont certainement pas manquer de survenir dans les jours à venir. Car les déplacements aériens ou par bateau sont nombreux. Il n’est pas exclu qu’une personne malade, donc potentiellement contagieuse, puisse rentrer en France.

Pourtant, aucune restriction aérienne n’a été encore décidée…
Non, pour le moment, aucun pays n’a décidé de mettre en place de restrictions de transport aérien. Ni même n’a déconseillé formellement de se rendre au Mexique. En revanche, il est recommandé aux voyageurs d’être prudents, de prendre des mesures d’hygiène, de rester en contact avec l’ambassade.

10:11 > La Nouvelle-Zélande annonce des cas positif au H1N1, sans toutefois en préciser le nombre : Source : TVNZ

11:00 > Des scientifiques s’alarment du manque de réactivité de l’OMS : Le fait de ne pas modifier le niveau de menace révèle ce que beaucoup de nos confrères disent depuis longtemps : les niveaux de menace de l’OMS sont totalement dénuées de pertinence et de sens. Il est incompréhensible que nous soyons encore en phase 3. Il y a peut-être des raisons à cela - pratique, politique ou même scientifique - et ne pas indiquer nous sommes dans la phase 4, mais l’échec pour décrire la situation actuelle n’est pas l’un d’eux. Lire la suite

11:30 > Trois cas confirmés au Chili

11:47 > La Nouvelle-Zélande confirme 25 cas. 22 lycéens et trois enseignants du collège Rangitoto d’Auckland- de retour d’un séjour de trois semaines au Mexique et placé en quarantaine samedi .

11:50 > Cinq cas confirmés en Colombie

12:00 > Carte des cas A/H1N1 sur Google map

12:05 > Les autorités du Japon ont renforcé les contrôles dans les aéroports sur les passagers venant du Mexique. Des masques sont distribués et des caméras thermiques sont disposées pour détecter une éventuelle fièvre chez les passagers.

14:20 > L’ambassade des Etats-Unis au Mexique ferme ses services non essentiels et ne répond plus qu’aux urgences, selon leur site.

14:30 > Espagne : trois personnes placées en observation. Trois Espagnols “présentant des symptômes de grippe et ayant récemment séjourné au Mexique” ont été placés “en observation” et isolés en Espagne, a annoncé dimanche la ministre espagnole de la Santé, Trinidad Jimenez. Ces trois personnes, toutes de nationalité espagnole, sont hospitalisées à Bilbao (nord), Almansa (sud-est) et Valence (est), a indiqué la ministre.

14:35 > Israël : Un jeune homme de 26 ans a été hospitalisé dimanche à l’hôpital de Laniado Netanyahu après son retour du Mexique avec des signes de grippe.

14:40 > France : 2 cas de possible infection en observation à Bordeaux et Marseille. Toutefois,  selon des sources hospitalières à Marseille, des tests réalisés sur une femme enceinte originaire d’Aix-en-Provence, de retour du Mexique cette semaine, se sont révélés négatifs.

14:45 > Mecanopolis vous invite a rejoindre le groupe Pandémie de grippe porcine A/H1N1 sur Facebook, ou nous sommes en contact avec des médecins et vétérinaires, de sorte à faire valider les informations que nous plaçons sur cette page. Pour plus d’infos, contacter S.Delane.

14:50 > Selon les autorités mexicaines, le vaccin contre l’influenza est inefficace pour la grippe porcine A/H1N1 étant donné la mutation du virus, indique le site OEM.

15:25 > France : Trois personnes suspectées d’être porteuses du virus de la grippe porcine ont été prises en charge dimanche à l’hôpital de Tourcoing (Nord). Un couple âgé d’une cinquantaine d’années, qui revenait d’un voyage en Californie, et leur fils d’une vingtaine d’années, qui n’a pas fait le voyage, “ont été pris en charge dimanche matin vers 11H00 par le service universitaire régional des maladies infectieuses du CH de Tourcoing, à la suite de symptômes grippaux”, a indiqué la préfecture en lien avec l’hôpital.

17:00 > Rappel des principaux précédents de pandémies depuis un siècle

- La grippe a provoqué au XXe siècle trois grandes épidémies.

Entre 1918 et 1919, la “grippe espagnole” a touché une grande partie de la population mondiale et fait au moins 40 millions de morts, selon l’OMS.

Les pandémies suivantes furent moins meurtrières, mais la grippe asiatique en 1957-1958 a toutefois provoqué la mort de quelque 4 millions de personnes et la grippe de Hong-Kong en 1968-1969 fut responsable du décès de quelque 2 millions de malades.

- Depuis le début du XXIe siècle, plusieurs épidémies ont éclaté sans causer autant de décès que les grandes pandémies du siècle précédent.

L’épidémie de la pneumonie atypique (Sras), qui est apparue dans la province chinoise du Guangdong (sud) en novembre 2002 avant de provoquer une crise en 2003, a touché 8.000 personnes et fait plus de 800 morts dans le monde, dont près de 350 en Chine.

Par ailleurs, la souche H5N1 du virus de la grippe aviaire a tué plus de 250 personnes, principalement en Asie du sud-est, depuis son émergence en 2003.

- Les épidémies annuelles de grippe sont à redouter car une part importante de la population est touchée par ce virus à mutation très rapide, produisant régulièrement de nouvelles souches contre lesquelles l’homme n’a pas d’immunité.

Considérées comme un problème majeur de santé publique, ces épidémies entraînent chaque année entre 3 et 5 millions de cas graves, dont 250.000 à 500.000 succombent au virus, selon l’OMS.

17:17 > L’OMS indique de pas vouloir prendre de décision avant mardi, de sorte à observer si, pendant ces 48 prochaines heures, la “situation explose ou stagne“.

17:20 >Cinq nouveaux décès susceptibles d’avoir été provoqués par la grippe porcine ont été enregistrés à Mexico “ces dernières heures”, a annoncé dimanche matin le maire, Marcelo Ebrard.

18:20 > Cas avérés et cas suspects dans le monde

MEXIQUE : Le maire de Mexico a annoncé dimanche cinq nouveaux décès, sans préciser s’ils avaient déjà été comptés dans les “probables”.

ETATS-UNIS : Les autorités sanitaires du Kansas, dans le centre des Etats-Unis, ont confirmé samedi que deux personnes étaient atteintes de grippe porcine dans leur Etat. L’une d’elles est encore malade, mais la deuxième est guérie.

Ces cas s’ajoutent à huit répertoriés en Californie et au Texas. Des cas suspects ont été relevés à New York sur 75 étudiants présentant des symptômes de la grippe, selon les autorités sanitaires de la ville.

La Maison Blanche va tenir une conférence de presse dimanche afin de rendre compte des efforts du gouvernement dans sa lutte contre le virus.

NOUVELLE-ZELANDE : Dix lycéens néo-zélandais, qui présentaient des symptômes après un séjour de trois semaines au Mexique, sont “probablement” atteints de la grippe porcine, sans que ce soit encore confirmé, selon le ministre néo-zélandais de la Santé, Tony Ryall.

Les lycéens font partie d’un groupe de 25 personnes d’un collège d’Auckland de retour d’un séjour au Mexique et placé en quarantaine samedi en Nouvelle-Zélande.

ISRAEL : Un Israélien de retour du Mexique a été hospitalisé sous le soupçon d’avoir été infecté par le virus de la grippe porcine, selon la radio publique. L’homme a été placé en isolement mais le directeur de l’hôpital a estimé “qu’au vu des premiers examens cliniques, le patient ne semble pas souffrir de grippe porcine”, a rapporté le site internet Ynet.

ESPAGNE : Trois personnes “présentant des symptômes de grippe et ayant récemment séjourné au Mexique” ont été placées “en observation” et isolées en Espagne, selon la ministre espagnole de la Santé, Trinidad Jimenez.

FRANCE : quatre cas suspects — trois concernant une même famille du nord du pays et une femme de la région parisienne –, sont en cours d’investigation, des cas “de grippe bénins”, selon les autorités sanitaires. Les doutes ont été levés par ailleurs pour deux autres cas, selon leur décompte.

GRANDE-BRETAGNE
: Les tests effectués sur un steward de la compagnie aérienne British Airways, hospitalisé samedi à Londres à son retour de Mexico pour des symptômes ressemblant à ceux de la grippe, se sont révélés négatifs.

18:25 > Huits nouveaux cas à New-York. Le responsable des services de santé de la ville de New York Thomas Frieden a déclaré dimanche que les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) avaient confirmé que huit étudiants new-yorkais étaient atteints de la grippe porcine.

pic_virus

18:35 > L’Organisation mondiale de la santé a estimé dimanche qu’il était “possible” que le virus de la grippe porcine A/H1N1 “évolue et devienne beaucoup plus dangereux”

19:00 > Plusieurs documents qui nous parviennent aujourd’hui de médecins et biologistes inscrit sur nos groupes Facebook tendraient à démontrer que ce virus A/H1N1 ne peut être que le résultat d’une manipulation génétique d’origine humaine. Nous publierons un article détaillé dans la soirée ou dans la nuit, après avoir procédé à quelques vérifications par des tiers.

obama26

19:25 > Le président américain Barack Obama surveille de près l’évolution du virus de la grippe porcine et a ordonné une “réponse efficace, énergique, coordonnée”, a déclaré dimanche à la presse son conseiller à la Sécurité intérieure John Brennan. Nous en profitons pour conseiller à nos lecteurs de prendre le temps de visionner le film d’Alex Jones The Obama Deception.

19:30 > Les Etats-Unis ont déclaré dimanche “l’état d’urgence sanitaire” en raison de la grippe porcine et annoncé des dépistages sur les personnes qui se présenteraient aux frontières en provenance de pays touchés par le virus, selon la ministre de la Sécurité intérieure.

19:45 > Trois nouveaux cas de grippe porcine ont été détectés en Catalogne (nord-est), ce qui porte à six les cas  en Espagne, a annoncé dimanche la responsable de la Santé du gouvernement régional catalan. Les trois personnes, deux femmes de 21 et 24 ans et un homme de 22 ans, ont voyagé récemment au Mexique et souffrent de symptômes légers de grippe, a précisé Marina Geli.

oms

20:00 > Dimanche, Keiji Fukuda, vice-directeur général de l’OMS par intérim, chargé des questions de sécurité sanitaire et environnementale, envisageait de nouvelles mutations : “Il est fort possible que le virus évolue. Quand les virus évoluent, il est clair qu’ils peuvent devenir beaucoup plus dangereux pour la population”, a-t-il estimé.

D’après les analyses, le virus ressemble beaucoup au virus du porc, mais sous une forme jamais vue mêlant de l’ADN typique des virus porcin, aviaire et humain. Le fait que la plupart des victimes mexicaines soient âgées de 25 à 45 ans constitue également un facteur d’inquiétude : les épidémies saisonnières de grippe peuvent être plus meurtrières parmi les très jeunes enfants et les vieillards, mais une des caractéristiques des pandémies est qu’elles affectent les jeunes adultes en bonne santé. Selon l’OMS, le virus semble sensible au Tamiflu de Roche AG, connu aussi sous le nom d’oseltamivir, mais pas aux médicaments plus anciens contre la grippe tels que l’amantadine.

Les groupes pharmaceutiques se disent d’ores et déjà prêts à fournir des millions de doses de médicaments et à travailler à un vaccin. Le laboratoire Roche dit tenir à la disposition de l’Organisation mondiale de la santé trois millions de colis de Tamiflu, la moitié aux Etats-Unis, et l’autre moitié en Suisse. “Pour l’instant, l’OMS ne nous a pas demandé de mobiliser ces stocks. Bien sûr, dès qu’elle le demandera, nous le ferons”, a souligné une porte-parole de Roche. Quant aux laboratoires spécialisés dans les vaccins, ils se sont dits prêts à entamer dès que possible le processus de développement d’un vaccin. Les leaders en la matière sont Sanofi Pasteur, la division vaccins de Sanofi-Aventis, Glaxo, Novartis  et Baxter International.

En attendant, la prévention est primordiale pour éviter une propagation du virus. La directrice générale de l’OMS, Margaret Chan, a recommandé à tous les pays d’intensifier “leur surveillance de tous les cas inhabituels de maladie ressemblant à une grippe ou à une grave pneumonie”. La situation est “sérieuse”, “imprévisible” et “évolue vite”, a averti la directrice générale de l’OMS depuis le siège de l’organisation à Genève.

swinefluus9

20:10 > Etats-Unis : 21 laboratoires confirment que 5 états sont touchés par le A/H1N1

case

20:30 > Nouvelle carte Google mise à jour sur les cas contaminés par le virus A/H1N1

flumap

20:45 > Le Centers for Disease Control and Prevention (CDC) envisage la fermeture des écoles et universités sur l’ensemble du territoire des Etats-Unis.

21:10 > Le Canada a rapporté dimanche ses premiers cas de grippe porcine aux deux extrémités du pays, quatre cas ayant été diagnostiqués dans la province atlantique de Nouvelle Ecosse et deux en Colombie-Britannique à l’ouest du pays.

Les services sanitaires de la province de Nouvelle Ecosse (est) ont annoncé que quatre étudiants de retour du Mexique avaient été diagnostiqués porteurs du virus de la grippe porcine, les premiers cas détectés au Canada.

On apprenait un peu plus tard que deux cas avaient aussi été détectés en Colombie-Britannique. Ils ont été confirmés par le Centre de contrôle et de prévention des maladies de cette province de la côte pacifique, selon plusieurs médias.

Les autorités provinciales et fédérales devaient faire le point dans l’après-midi de dimanche.

Les symptômes des étudiants de Nouvelle Ecosse, qui avaient participé à un voyage scolaire au Mexique, dans la péninsule du Yucatan, sont “modérés”, a souligné au cours d’un point de presse le Dr Robert Strang, responsable des autorités sanitaires provinciales.

“Personne en Nouvelle Ecosse n’a été hospitalisé à cause de la maladie. Tous ceux qui ont été affectés se remettent et pour le moment on ne voit pas de cas sévères comme au Mexique”, a-t-il dit.

Les jeunes gens touchés sont âgés de 12 à 19 ans ont précisé les autorités. Ils faisaient partie d’un groupe scolaire de 23 étudiants.

“Ils ont contracté (la maladie) au Mexique et l’ont ramenée ici”, a-t-il dit.

On ignorait pour l’instant si les personnes atteintes du virus en Colombie-Britannique avaient eu un lien avec le Mexique.

La menace de la grippe porcine partie du Mexique s’est étendue dimanche avec de nouveaux cas suspects détectés à travers le monde, malgré le renforcement des mesures de précaution.

21:25 > Les Etats-Unis ont indiqué avoir 7 millions de doses de Tamilfu. En comparaison, la France en à 33 millions.  Question: une dose de Tamiflu, c’est un comprimé ou une boite de comprimé ?

22:00 > Le Centers for Disease Control and Prevention (CDC) vient d’indiquer s’attendre à une “forte progression des cas” sur le territoire US et s’apprête a organiser “un plan sanitaire” pour les décès. Voir à ce sujet notre article et vidéo du 16 août 2008.

22:25 > Mexico cherche a stopper la contagion, mais la menace s’étend. Le président mexicain Felipe Calderon a lancé dimanche un appel au “calme” et au respect des mesures de prévention face à l’épidémie de grippe porcine.

La Commission européenne a indiqué suivre “de très près” la situation.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), qui avait mis en garde contre le “potentiel pandémique” du virus, a averti dans la nuit de samedi à dimanche que “la situation actuelle constituait une urgence en terme de santé publique et une préoccupation internationale”.

L’OMS recommande “que tous les pays intensifient leur surveillance de tous les cas inhabituels de maladie ressemblant à une grippe ou à une grave pneumonie”. L’Organisation a prévenu dimanche que nouveau virus pourrait évoluer et devenir “beaucoup plus dangereux”.

Au Mexique, foyer de l’épidémie, un décret présidentiel a durci les mesures: isolement des patients, droit des autorités à pénétrer “dans tout local”, à contrôler voyageurs, bagages et marchandises.

Alors que la maladie s’est propagée dans le pays uniquement par contacts humains, les autorités ont appelé à éviter les réunions publiques. L’Eglise catholique a annulé les messes de dimanche dans la capitale, et le cardinal de Mexico a célébré dans la cathédrale une messe à huis clos, retransmise par la télévision.

Le maire, Marcelo Ebrard, a souligné que la capitale était en “alerte maximale”. “Les jours qui viennent vont déterminer s’il est possible de contenir la progression de l’épidémie”, a-t-il poursuivi, à la télévision.

La municipalité va s’assurer de la fermeture des bars de nuit et discothèques, et les tribunaux de Mexico ne siègeront pas la semaine prochaine, a-t-il précisé.

En Asie, de nombreux pays ont commencé à prendre des mesures de précaution: le Japon a renforcé les contrôles dans les aéroports sur les passagers provenant du Mexique. Des masques sont distribués et des caméras thermiques disposées pour détecter une éventuelle fièvre chez les passagers.

A Hong Kong, les contrôles aux frontières ont été renforcés. La Chine étudie les mesures d’inspection et de quarantaine.

La Russie a mis en place une commission de prévention contre la propagation de la grippe et vérifie tous les vols provenant du Mexique et des Etats-Unis.

Plusieurs pays latino-américains ont décrété l’alerte sanitaire ou annoncé des mesures préventives. A Bogota, des examens médicaux ont été pratiqués sur cinq voyageurs provenant du Mexique et présentant des symptômes.

22:45 > Les antiviraux seront ils efficaces ? Une note de WHO du 19 mars estime une grande résistance du H1N1 a oseltamivir (Tamiflu), un des principaux antiviraux. La question est de savoir si ce H1N1 du Mexique comporte cette même résistance ou si une recombinaison est possible.

22:50 > Les autorités russes ont mis en place dimanche des mesures de prévention. Le Premier ministre russe Vladimir Poutine a signé une ordonnance mettant en place une commission de prévention contre la propagation sur le territoire russe de la grippe porcine. La commission, dirigée par le vice-premier ministre Viktor Zoubkov, «s’est déjà mise au travail», a déclaré le porte-parole. Les autorités sanitaires des aéroports russes ont reçu l’ordre de vérifier tous les vols provenant du Mexique et des Etats-Unis. Par ailleurs, le chef des Services vétérinaires russes, Nikolaï Vlassov, a indiqué que la Russie interdisait, à partir du 26 avril, toutes les importations de viande provenant de plusieurs Etats d’Amérique centrale et des Etats-Unis (Mexique, Texas, Californie et Kansas). Le responsable de la Santé publique de Russie, le Dr Guennadi Onichtchenko, cité par l’agence Itar-Tassa, a indiqué que pour l’instant, aucun cas n’avait été «enregistré» dans le pays.

23:05 > Le président de la Banque mondiale Robert Zoellick et le ministre mexicain des Finances Agustin Carstens ont annoncé dimanche que l’institution multilatérale prêtait 25 millions de dollars au Mexique pour lutter contre l’épidémie de grippe porcine. Intéressant. D’un côté le président mexicain nous dit que la situation est sous contrôle (et l’OMS se refuse de passer en phase 4 alors que nous sommes déjà en phase 5), mais il demande quand même 25 Mio $ pour acheter des médicaments. On nous mentirait ? ;)

23:15 > De nouveaux cas suspects de grippe porcine A/H1N1 ont été détectés dans l’Etat du Texas (USA) entrainant la fermeture de 14 écoles.

23:50 > Un médecin, le docteur Sara M.H., a répondu , via notre groupe Facebook sur le A/H1N1, à la question que nous posions à 21:25, à savoir : une dose de Tamiflu, c’est un comprimé ou une boite de comprimé ? Réponse de Sara M.H. : Une dose c’est plusieurs comprimés pris en une fois. Mais bien sûr le Tamiflu n’est pas un vaccin et on ne peut pas évaluer le nombre de doses nécessaires pour traiter un patient. Les antiviraux en général sont assez mal connu par les médecins… On sait pas combien donner, quand s’arrêter… et surtout l’efficacité est difficile à évaluer. Le Tamiflu n’est pas spécifique à cette grippe porcine, il existait déjà avant. En fait il n’est spécifique de rien. On a juste constaté qu’il aidait a diminuer les symptômes.

 

Nous voilà rassuré… ;)

00:50 > Nous indiquions à 23:05 que la banque mondiale allait prêter la somme de 25 millions de dollars au Mexique pour lutter contre l’épidémie du virus A/H1N1. L’information qui nous parvient à l’instant fait état d’un prêt de 200 millions de dollars, selon Presse Canadienne. De mieux en mieux donc, de la part du président mexicain nous dit que la situation est sous contrôle, mais qui se décide tout de même à acheter du Tamiflu.


 

 

Développement suit


Page réactualisée par la rédaction de Mecanopolis

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article