Des responsables de la droite israélienne critiquent le discours d'Obama

Publié le par sceptix

JERUSALEM (AFP) — Des responsables de la droite israélienne, dont un ministre, ont critiqué jeudi le discours du président américain Barack Obama, notamment sur l'arrêt de la colonisation.

"Nos relations avec les Américains sont fondées sur l'amitié et non sur la soumission. Sur la question de la croissance naturelle dans les implantations, il faut dire aux Américains de ne pas dépasser les bornes", a déclaré à l'AFP le ministre des Sciences Daniel Herschkowitz, du parti Foyer Juif (nationaliste religieux, 3 sièges).

M. Herschkowitz, en dépit de l'interdit du Premier ministre Benjamin Netanyahu de s'exprimer pour l'instant sur le discours de M. Obama, a regretté que le président américain n'ait "pas fait mention du fait que les Palestiniens n'ont pas abandonné la voie du terrorisme".

"Ce discours nous fait craindre une remise en question de l'équilibre entre les Etats-Unis et Israël", a indiqué le chef du parti Foyer Juif Zevoloun Orlev.

"J'ai le sentiment douloureux que nous sommes entraînés vers une dégradation des engagements traditionnels américains pour la sécurité, l'avenir et l'indépendance d'Israël", a-t-il dit.

Pour Arieh Eldad, de l'Union Nationale (extrême-droite, 4 sièges), "Obama s'est livré à une comparaison choquante entre l'extermination des juifs d'Europe et les souffrances que les Arabes d'Israël se sont infligés eux-mêmes en déclarant la guerre contre Israël".

"Si M. Obama ne comprend pas la différence, il le fera lors de sa visite prévue vendredi dans un camp d'extermination", à Buchenwald, "et s'il ne comprend pas non plus, l'islam lui donnera une nouvelle leçon, comme celle reçue par son prédécesseur (George W. Bush), le 11 septembre 2001", a poursuivi M. Eldad.

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gB7TTVLK7dDUKiFAFD6sFtcwkn-Q


On dirait une menace non ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Il faut tuer tous les arabes, hommes, femmes et enfants et détruire leurs lieux saints, a appelé un Rabbin américain dans sa réponse à une question posée dans la rubrique" Consultez les Rabbins", du numéro Mai- Juin du magazine Moment. Telle est la réponse du Rabbin Manis Friedman, du Bais Chana Institute of Jewish Studies in Minnesota, à une question sur la manière dont les juifs doivent se comporter vis-à-vis de leurs voisins arabes. Et le Rabbin de déclarer:" je ne crois pas à la morale occidentale qui recommande de ne pas tuer les civils ou les enfants, de ne pas détruire les lieux saints, de ne pas se battre lors des fêtes, de ne pas bombarder les cimetières et de ne commencer à tirer que lorsqu'ils en prennent l'initiative". Et d'ajouter "La seule façon de faire une guerre morale est la façon Juive: détruire leurs lieux saints, tuer leurs hommes, leurs femmes, leurs enfants et leurs animaux…, et quand leurs lieux saints sont détruits, ils cesseront de croire que Dieu est avec eux".
Répondre