Big Brother: Les Belges à l’étranger vont recevoir une eID

Publié le par sceptix

Source: Journal Nord Eclair

Elle ressemble à une carte bancaire, mais elle ne permet pas de retirer de l’argent, juste d’attester de son identité. Cette carte électronique à puce a été adoptée par la Belgique depuis 2004.

Seules 250 000 personnes sur les presque 11 millions d’habitants n’en ont pas encore. Depuis hier, le système a même été étendu aux Belges vivant à l’étranger, en commençant par ceux résidant dans la région. Le consulat de Lille est en effet le premier à lancer cette expérimentation.

Karl Martin, originaire de Mons et vivant aujourd’hui à Sommaing-sur-Ecaillon (entre Valenciennes et Cambrai), va être un des premiers à tester cette nouvelle carte d’identité. « Je n’aurais plus besoin de mon passeport, ça va simplifier mes relations avec l’administration belge, pour la fiscalité ou les élections. C’est aussi une signature électronique ».

Cette carte appelée eID permet en effet de s’identifier sur Internet, d’avoir une « identité digitale ». Il suffit de brancher un petit lecteur de carte (à 20 ou 30 E) sur le port USB de son ordinateur.

« Avec la carte électronique, on peut accéder aux informations inscrites dans le registre des populations, savoir quelles autorités ont consulté mes données dans les 6 derniers mois », explique Patrick Nijs, directeur général des affaires consulaires en Belgique. Elle permet aussi de retirer des documents comme un certificat de résidence ou un extrait du registre des populations.
Mine de rien, cette carte contient de nombreuses informations : identité, mais aussi permis, participation aux dernières élections (obligatoire en Belgique), service militaire. À terme, la carte équivalente à la carte Vitale devrait disparaître pour être fondue dans la carte électronique.

Bref, c’est une mine d’informations. En Belgique, le concept a soulevé quelques vagues, mais les services du ministère de l’Intérieur assurent : « Contrairement à quelques craintes et rumeurs, la puce de cette carte est une puce de contact et non une puce RFID, il faut qu’il y ait un contact entre le lecteur et la puce pour lire les informations.

Si la carte est dans votre poche personne ne peut rien lire dessus. » Ils garantissent la confidentialité des informations lorsqu’on s’identifie sur Internet.
En France, ce système ferait certainement hurler, on invoquerait Big Brother. En 2005, l’idée d’une carte à puce avait déjà été évoquée par notre ministère de l’Intérieur. Gageons qu’elle n’a pas été abandonnée
.


http://www.spreadthetruth.fr/wordpress27/?p=1085

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
http://www.avoixautre.be/spip.php?article2166
Répondre
R
http://www.avoixautre.be/spip.php?article2166
Répondre
S
Le moment écologique d'une guerre selon Bendit<br />  <br /> 5- Lors du veto contre la guerre en Irak, la France , au nom d’une idéologie excessivement pacifique, n’a-t-elle pas bafouée « Les Droits de l’homme », oubliant le devoir des Démocraties ? <br /> Bernard Kouchner : Oui, ce fut une caricature de débat : des positions de boxeurs. D’un côté le mensonge, de l’autre l’antiaméricanisme. Les Droits de l’Homme ont hélas reculé de vingt ans alors que le droit d’ingérence était en progrès. Il sera demain plus difficile encore d’éviter les massacres de minorités. Mais attention : on ne peut pas juger d’une mission de paix en 1 an, même pas en 5 ans, comme on le voit hélas au Kosovo ! <br /> Daniel Cohn-Bendit : Le moment pour faire cette guerre était mal choisi et on ne bâtit pas une intervention militaire sur un mensonge même si je reconnais que l’immobilisme face à Saddam Hussein était un danger. <br /> Dossier réalisé par Olivia Cattan <br /> « Quand tu seras président... » de Daniel Cohn-Bendit et Bernard Kouchner, Editions Robert Laffont, <br />   <br /> Olivia Cattan JournalisteActualité Juivehttp://www.actuj. com <br />   <br />  <br />  
Répondre