*Honduras : avortement de la tentative de négociation

Publié le par sceptix


Ce texte sera suivi d'un compte rendu de la conférence de presse d'Hugo Chavez devant les médias internationaux qui vient de s'achever en  qui a interrompu l'écriture de cette article maisis en éclairera différents passages. 1h30 ou deux heures de retrancription depuis l'espagnol, j'ai besoin de me changer les idées. Donc à plus tard. je suis curieuse de voir ce que diront les médias officiels de cette conférence.

Les « négociations » avortent entre le président constitutionnel de Honduras et l’usurpateur (j’utiliserai pour la suite le mot espagnol « golpeiste » : celui qui a fait le coup d’état) du pouvoir. La position des Etats de l’Alba et de ceux qui en sont proches est claire : ce coup d’état est considéré comme un dangereux précédent, un prélude à une offensive de l’oligarchie internationale contre les états de gauche de l’Amérique du Sud. Leur message est donc que le président rentrera de quelque manière que ce soit. Le peuple vénézuélien, qui est toujours massivement mobilisé à travers tout le pays doit avoir reçu le message car l’ambiance est plus détendue et les sourires sont revenus. Le message du peuple est qu’il ne considère pas que ce coup d’état a eu lieu contre Zelaya, mais contre le peuple hondurien lui-même. Ce qui est certain l’annonce du retour du président de « cualquira manera » à mis de la joie dans l’air.

La suite sur le blog de Anne

Publié dans mes blogs chouchous

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article