Quand Michael Jackson dénonçait....

Publié le par sceptix

Publié dans mes blogs chouchous

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
béh dis donc, j'avais pas vu que tu avais relayé cette vidéo. J'ai eu plus de 100 visiteurs venus de chez toi. Et les statistiques d'OB sont plus que.... daubées ! Donc, il est fort probable qu'il y en ait eu plus...A force d'investiguer, je commence à découvrir peu à peu le personnage, derrière sa façade de star mondiale. On l'a fait passer pour un neu neu, "on" lui en a mis plein la gueule, mais parce que c'était une star mondiale qui, par sa notoriété, pouvait faire passer beaucoup de messages à la terre entière. Il était question qu'il officialise sa conversation à l'islam lors de ses concerts.....Mais il y a aussi ce "médecin", engagé par le tourneur, et qui n'avait plus de licence. Criblé de dettes, il a été engagé et payé 150 000 dollars par mois, ce en novembre 2008, exactement à l'époque où des rumeurs persistantes faisaient état de la nouvelle religion de MJ. Or, on sait que MJ ne voulait pas faire 50 concerts. Il l'avait dit en interview. Il a été poussé à signer pour 50 concerts et cela le minait, l'obigeait à se mettre entre les mains du fameux docteur censé le préparer à ces 50 concerts. Or, seulement 10 concerts avaient été assurés. J'ajoute que MJ ne devait pas être en mauvaise santé, vu qu'il avait dû passer une visite médicale poussée avant que l'assurance accepte de le couvrir ! Jackson est mort le lendemain de l'enregistrement live d'une répitation filée de bout en bout... Il se savait menacé depuis longtemps mais je dirais qu'il a vu venir sa mort et qu'il n'a finalement rien fait pour l'empécher. C'était une délivrance pour lui. Voilà le résultat de mes réflexions... Bises
Répondre
E
Charlotte avec ou sans fraises, souviens-toi de mon article à sa mort, avec la vidéo de la chanson... dénonçant + ou - le NOM ! Je disais qu'il dérangeait.... probablement assassiné... etceva
Répondre
S

Oui Eva, j'ai même relayé ton article.
Bises