Grippe H1N1 : SELON L’OMS, CEUX QUI REFUSENT LA VACCINATION SONT DES « CRIMINELS

Publié le par sceptix

French anger over WHO “Nazis” grows as forced mass vaccinations under WHO martial law approach

By JB

As the French prepare to return from their summer holidays to face martial law, forced vaccinations with a toxic substance, quarantines and rule by decree by a “crisis committee” under the authority of WHO, French bloggers are up in arms and referring to the WHO as “les criminels Nazis.”

There are surely few languages that can compare with the elegance, clarity and expressiveness of French, and so I am going to go ahead and quote an entire blog posting on WHO (l’OMS in French) here:

https://secure.gn.apc.org/members/www.bilderberg.org/phpBB2/viewtopic.php?p=12154#12154

HYPER URGENT ! SELON L’OMS, CEUX QUI REFUSENT LA VACCINATION SONT DES « CRIMINELS » !
+ L’OMS A LE POUVOIR DE DISSOUDRE LES GOUVERNEMENTS SOUVERAINS ET PRENDRE LE CONTROLE EN CAS DE « PANDEMIE » !

Chers amis,

LES CRIMINELS NAZIS DE L’OMS ET DES GOUVERNEMENTS, QUI TENTENT D’IMPOSER AUX POPULATIONS UN VACCIN MEURTRIER BOURRE DE POISONS, OSENT SE PERMETTRE A PRESENT DE CONSIDERER QUE TOUTE PERSONNE QUI REFUSERA LA VACCINATION SERA CONSIDEREE COMME « CRIMINELLE » ! Le comble de la perfidie, de l’hypocrisie et de l’inversion des valeurs !

L’article qui suit vient clore les informations capitales concernant la grippe A/H1N1. Il contient des informations absolument capitales qui sont les suivantes :

1) L’OMS (ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE) A LE POUVOIR DE DISSOUDRE LES GOUVERNEMENTS SOUVERAINS ET PRENDRE LE CONTROLE AU CAS OU IL Y AURAIT UNE « PANDEMIE » (on comprend mieux pourquoi l’OMS était si pressée d’élever le niveau d’alerte à son maximum ! ). Or, selon le niveau d’alerte maximal de l’OMS, NOUS SOMMES EN SITUATION DE “PANDEMIE” ! Cela signifie que, dans les faits, EN CE MOMENT MEME, les gouvernements ne sont déjà plus au contrôle, du moins en ce qui concerne la santé ! C’est une INSTANCE MONDIALE (L’OMS) qui dirige ! Cela ne constitue-t-il pas une occasion fort opportune pour les salauds au pouvoir de tester une forme de gouvernance mondiale ?

2) En cas de pandémie, les gouvernements nationaux seront donc dissous et remplacés par des COMITES DE CRISE SPECIAUX qui prennent en charge LES INFRASTRUCTURES DE “SANTE” ET DE “SECURITE” D’UN PAYS. CES COMITES DE CRISE SPECIAUX DEPENDENT DE L’UNION EUROPEENNE ET DE L’OMS, EN EUROPE (nous sommes donc bien au centre des préoccupations des mondialistes) et de l’OMS et des Nations Unies (ONU), en Amérique du Nord (comprenez Union nord-américaine : USA, Canada, Mexique) ! Nous voyons donc que les charognes de chefs d’Etat nationaux ont accepté, au fil du temps, de se soumettre à une autorité supranationale régionale (Union européenne, par exemple), et qu’ensuite, les chefs d’Etat crapuleux et l’autorité supranationale régionale ont accepté de se soumettre à des organismes mondiaux ! Dans les faits, nous pouvons donc constater que la base pour la constitution d’un gouvernement mondial existe déjà (ce qui ne veut absolument pas dire que nous devons accepter ce fait honteux sans réagir ).

3) L’article qui suit nous explique toutes les mesures qui peuvent être prises (aux USA) en cas de « pandémie » (et nous y sommes, puisque l’OMS, malgré l’absence de pandémie, a déclaré le niveau d’alerte maximum). Bien entendu, ces mesures pourraient être fort proches, en tout ou en partie, de celles qui seront prises dans nos pays d’Europe, puisque tout est chapeauté, en définitive, par l’OMS ! Parmi ces mesures, on trouve celle qui consiste à FORCER DES PERSONNES A ETRE VACCINEES, TRAITEES OU MISES EN QUARANTAINE POUR CAUSE DE MALADIE INFECTIEUSE (petit rappel : mettre en quarantaine peut aussi signifier, aux USA et ailleurs, la « mise en quarantaine » peut signifier, dans le concret, l’enfermement des gens dans des camps de concentration du style « camp d’internement pour civils » de la FEMA). D’autres mesures totalitaires incluent la PRISE DE SANCTIONS (amendes, par exemple) ou la SUPPRESSION DES DROITS DE PROPRIETE (l’Etat vous chasse de votre logis, confisque tous vos biens). Même L’UTILISATION DE LA FORCE BRUTALE AFIN DE TUER ceux qui refusent la vaccination serait autorisée !

Conclusion : NOUS LE VOYONS DONC CLAIREMENT : SI UNE OPPOSITION FAROUCHE NE SURGIT PAS POUR REFUSER EN BLOC LE VACCIN TOXIQUE « CONTRE » LE H1N1, IL Y AURA DES VICTIMES PAR MILLIERS DUES A LA VACCINATION, ET UNE DICTATURE MEURTRIERE ET SANS PITIE SE METTRA EN PLACE. NOUS N’AVONS DONC D’AUTRE CHOIX QUE DE RESISTER ET DE COMBATTRE CE PLAN MALEFIQUE !

On trouve aussi dans cet article que je vous ai traduit en français, toute une série de considérations très intéressantes concernant les mensonges du gouvernement des USA.

Chose surprenante et qui paraît immédiatement suspecte, nous apprenons qu’aux USA, des exercices militaires AVEC DES TROUPES ETRANGERES (!) ont eu lieu, ce qui peut sembler plus qu’étrange… Cela me rappelle une citation du sinistre mondialiste criminel, Henry Kissinger (Kissinger qui, rappelons-le, donne des ordres quotidiens aux ministres du gouvernement Obama) :

“Aujourd’hui, l’Amérique serait scandalisée si les troupes de l’ONU entraient à Los Angeles pour rétablir l’ordre. Demain, elle vous en sera reconnaissante! Ceci est particulièrement vrai si on leur disait qu’il y avait une menace extérieure, qu’elle soit réelle ou propagée, qui menaçait notre existence même. C’est alors que tous les peuples du monde supplieraient qu’on les délivre de ce mal. La seule chose dont tout homme a peur est l’inconnu. Face à ce scénario, les droits individuels seraient volontairement abandonnés contre la garantie de leur bien-être qui leur sera accordée par le Gouvernement Mondial”. Henry Kissinger, Conférence Bilderberg, Evian, France, 1991.

Nous pouvons voir, à de nombreux niveaux, que la situation actuelle illustre de façon lugubre cette odieuse citation…

Je vous propose à présent de lire l’article ci-dessous.

BONNE REVOLUTION… OU BONNE VACCINATION, BONNE DICTATURE, ET BONNE MORT ! Vic.

Source: http://farmwars.info/?p=1314

REFUSER LA VACCINATION FAIT DE VOUS UN “CRIMINEL”, EXPLIQUE L’OMS

Le 30 juillet 2009

L’ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE A DETERMINE, EN 2005, QU’ELLE A LE POUVOIR DE DISSOUDRE LES GOUVERNEMENTS SOUVERAINS ET PRENDRE LE CONTROLE AU CAS OU IL Y AURAIT UNE « PANDEMIE ». CECI S’APPLIQUE A TOUT PAYS INSCRIT A L’OMS… et bien sûr nous y sommes inscrits. L’OMS vient de soulever le niveau d’alarme de cette pandémie inexistante au niveau 4.

Selon cette déclaration de l’OMS, en 2005 (extrait) : « SELON LES PROJETS SPECIAUX EN CAS DE PANDEMIE PROMULGUES DANS LE MONDE ENTIER, Y COMPRIS AUX ÉTATS-UNIS, EN 2005, LES GOUVERNEMENTS NATIONAUX DOIVENT ETRE DISSOUS DANS LE CAS D’UNE SITUATION D’URGENCE CAUSEE PAR UNE PANDEMIE, ET REMPLACES PAR DES COMITES DE CRISE SPECIAUX, QUI PRENNENT EN CHARGE LES INFRASTRUCTURES DE SANTE ET DE SECURITE D’UN PAYS, ET QUI RELEVENT DE L’OMS ET DE L’UNION EUROPEENNE EN EUROPE, ET DE L’OMS ET DES NATIONS UNIES EN AMERIQUE DU NORD ».

Si le Model State Emergency Health Powers Act (loi-modèle concernant les pouvoirs de l’Etat en cas d’urgence sanitaire ou MSEHPA) est mis en œuvre selon les instructions de l’OMS, refuser la vaccination sera une infraction criminelle pour les Américains. Les policiers sont autorisés à recourir à la force mortelle contre les personnes suspectées de “crime”. Voici dix points-clés associés à la MSEHPA (loi-modèle concernant les pouvoirs de l’Etat en cas d’urgence sanitaire):

Dans le cadre du Model State Emergency Health Powers Act (loi-modèle concernant les pouvoirs de l’Etat en cas d’urgence sanitaire ou MSEHPA), à partir du moment où l’on déclare un « situation urgence concernant la santé publique », les gouverneurs et les responsables de la santé publique seraient habilités à:

- Force les individus soupçonnés de développer une “maladie infectieuse” à subir des examens médicaux.

- Pister et partager les renseignements médicaux personnels d’une personne, y compris les informations génétiques.

- FORCER DES PERSONNES A ETRE VACCINEES, TRAITEES OU MISES EN QUARANTAINE POUR CAUSE DE MALADIES INFECTIEUSES.

- Rendre obligatoire le fait que tous les fournisseurs de soins de santé signalent tous les cas de personnes qui développent toute maladie ou trouble de santé qui pourrait être provoqué par une épidémie ou un agent infectieux et pourrait représenter un « risque important » pour un « nombre important de personnes, ou provoquer un handicap à long terme ». (Remarque: ni la notion de « risque important » ni la notion de “nombre important” ne sont définies dans le projet).

- Forcer les pharmaciens à signaler tous les taux de prescription médicale accrus ou inhabituels et qui pourraient être causés par des maladies épidémiques.

- ANTICIPER SUR LES LOIS, REGLES ET REGLEMENTS DEJA EXISTANTS DANS LES ETATS, Y COMPRIS CEUX QUI SONT RELATIFS A LA VIE PRIVEE, A L’OBTENTION D’UNE LICENCE MEDICALE, ET – CECI EST PRIMORDIAL – AUX DROITS DE PROPRIETE.

- Contrôler les propriétés publiques et privées durant une situation d’urgence concernant la santé publique, y compris les usines de fabrication de produits pharmaceutiques, les maisons de retraite, les autres établissements de soins de santé, et les dispositifs de communication.

- MOBILISER L’ENSEMBLE OU UNE PARTIE DE LA “MILICE ORGANISEE AU SERVICE A L’ETAT AFIN D’AIDER A FAIRE RESPECTER LES ORDRES DE L’ETAT”. Le rationnement des armes à feu, des explosifs, de la nourriture, du carburant et des boissons alcoolisées, parmi d’autres produits de base.

- IMPOSER DES AMENDES ET DES SANCTIONS AFIN DE FAIRE RESPECTER LEURS ORDRES.

Alors voilà. Vous serez à présent officiellement déclaré comme étant un criminel si vous refusez le vaccin et la force mortelle peut être utilisée contre vous si vous résistez. Et de penser que non seulement notre gouvernement fédéral accepte cette abomination, mais qu’il a également réussi à faire adopter les mêmes lois dans la plupart des états… Je vais revoir cette liste de pouvoirs dans un article ultérieur puisque tout ceci a trait à la “réforme des soins de santé” qui nous arrive, et à d’autres lois odieuses qui sont en cours d’élaboration.

Cela me donne une pause pour penser à ceci : se pourrait-il que cette soi-disant réforme des soins de santé dont le gouvernement déclare qu’elle doit être faite tout de suite, maintenant, rapidement, immédiatement, sans perdre de temps, soit liée d’une façon ou d’une à cette déclaration de l’OMS? Hmmmm. Il y a quelque chose de très louche !

Ces maudits exercices de la FEMA … feraient-ils partie d’un plan?

Je me méfie de cet exercice de la FEMA, qui se déroule non seulement pour des raisons évidentes… mais aussi pour sa proximité par rapport aux vaccinations forcées que l’on a prévue de rendre obligatoires au début de l’automne. NOTRE PROPRE GOUVERNEMENT A EXPRIME SON INTENTION DE VACCINER DE FORCE LES ENFANTS DES ECOLES EN TANT QUE COMMENCEMENT. PAR TOUS LES MOYENS… CIBLEZ LES PLUS VULNERABLES EN PREMIER LIEU. (Prenez ceci de la façon que vous voulez).

Sur MSM, hier soir il a été signalé que les jeunes âgés de 19 à 24 ans sont, pour une raison quelconque, les plus sensibles à ce virus créé en laboratoire. Je trouve cela curieux, puisque ce segment de la population est généralement le plus sain. Depuis que la grippe “porcine” a été exposée de façon si approfondie comme ayant été créée en laboratoire, à présent ils ne l’appellent plus simplement la grippe « machin N1 ». Apparemment, ce premier essai de ce qui était censé être une pandémie mondiale pourrait ne pas décoller: il ne s’est pas propagé comme il était espéré. Bien sûr, la même chose se produisit avec le SRAS et la grippe aviaire… Ces maladies-là n’ont pas fonctionné, donc à présent, nous avons la « grippe porcine », ou la grippe « machin N1 ». Etrange, la façon dont toutes ces grippes ont apparu après qu’ils aient exhumé des corps à partir de fosses communes pour voir si ces gens étaient vraiment morts de l’épidémie de grippe en 1918. La nouvelle version améliorée de ce virus est maintenant ce que nous appelons la « machin N1 ».

Voici ce qui, je pense, est sur le point de se produire :

Pour commencer, une souche de la grippe, créée artificiellement, va être lâchée dans des zones sélectionnées. Etant donné que je crois que des milliers de personnes vont tomber malades simultanément, cela constituera le facteur de peur nécessaire pour amener des milliers d’autres personnes à ce qu’elles pensent être un vaccin qui va les sauver. Ceux qui veulent se mettre en quarantaine d’eux-mêmes, ou qui refusent tout simplement les vaccins, seront soit incarcérés dans les camps de la FEMA, ou éliminés d’une autre façon.

Les vaccins, qui n’ont pas été testés pour leur sécurité ou leur efficacité, peuvent causer et causeront des dommages à un grand nombre de ceux qui reçoivent l’injection, mais les poursuites judiciaires pour les dommages causés seront interdites. Cela  forcera, par peur, des milliers d’autres personnes à recevoir les vaccinations (qui sont chargées de toxines et d’agents pathogènes), cherchant se sauver eux-mêmes de l’incarcération forcée, ou pire. À un certain point, nous allons découvrir que les TROUPES ETRANGERES, qui auraient seulement participé à un simulacre d’exercice, sont non seulement encore ici sur notre sol, mais que leur nombre s’est multiplié.

La loi martiale sera déclarée en utilisant l’autorité unilatérale accordée au président dans le cadre du John Warner Defense Authorization Act de 2007 (loi John Warner sur l’autorisation de la défense), qui permet au président de déclarer une situation d’urgence « même s’il est la seule personne à en percevoir une ». Les troupes étrangères n’ont pas l’inhibition naturelle que notre propre armée possède pour tirer sur des citoyens américains… c’est la raison pour laquelle elles sont ici. Je ne crois pas que c’était un simulacre d’exercice. Je pense qu’il s’agit, en fait, du placement stratégique et planifié de troupes étrangères au sein des États-Unis pour un événement prévu et planifié.

Les wagons bien ventilés à trois étages, qui sont présentés comme n’étant rien de plus que des transporteurs pour de grands véhicules de type SUV, seraient vraiment très utiles, à ce stade-ci. Des troupes étrangères et du matériel militaire pourraient être déplacés plus loin à l’intérieur du pays et mis en place sans que personne ne sache jamais qu’ils sont là jusqu’à ce qu’ils soient nécessaires. D’ailleurs, je ne connais pas de transporteurs de voiture qui ont besoin d’autant de ventilation bien ciblée : des humains, par contre, pourraient en avoir besoin.

Je pense qu’il y aura plusieurs événements catastrophiques à partir de la mi-août jusqu’à la fin du mois d’octobre, et peut-être un peu en novembre. À la fin de cette période, après que le public américain ait été effrayé à mort, tout commencera à se combiner, et cela culminera à la fin de l’année.

Dans l’intervalle: verrons-nous la mort de milliers et de milliers d’Américains et d’autres peuples dans le monde, sinon des millions ?

J’étais curieux de savoir pourquoi l’OMS élèverait cette grippe vers une catégorie pandémique (phase 4) alors qu’il n’y avait pas de preuve qu’elle était pandémique.

(Il ya deux semaines, l’OMS a conseillé que les nations arrêtent les tests pour le H1N1 – cf. http://www.who.int/csr/disease/swineflu/notes/h1n1_surveillance_20090710/en/index.html – et rapportent, à la place, les tendances de symptômes similaires à la grippe – cf. http://www.who.int/csr/disease/swineflu/notes/h1n1_situation_20090724/en/ ). Le H1N1 a été très doux, selon l’OMS:

« Cette pandémie s’est caractérisée, jusqu’à ce jour, par la douceur des symptômes chez une grande majorité des patients, qui récupèrent d’habitude, même en l’absence de traitement médical, en l’espace d’une semaine après l’apparition des symptômes ».

Puis vinrent les prédictions de notre gouvernement que la « grippe » seraient probablement bien pire à l’automne. Selon moi, cela indique qu’une nouvelle souche plus virulente a été élaborée et est prête à être répandue. Je base ceci sur les preuves selon lesquelles la grippe a été créée en laboratoire et ne se serait pas produite naturellement, en combinant quatre souches d’ADN non apparentées… les déclarations faites par le CDC et selon lesquelles qui ils avaient un vaccin dans une période de trois semaines après la “flambée”… en sachant que le stock de germes pour les vaccins met au moins 12 semaines à élaborer, et plusieurs semaines supplémentaires pour être produit en masse… et les ordres, donnés au cours de la dernière année de l’Administration Bush criminelle, concernant le Tamiflu, qui est censé être le remède ou la prévention à une grippe qui n’existait pas à ce moment-là, du moins pas publiquement.

Ce qui a été mis en œuvre depuis plusieurs années, si pas depuis des décennies, est sur le point de se concrétiser. Accrochez-vous à vos fesses ! Cela va être une course en voiture sur un chemin plein de bosses !

Marti Oakley, 30 juillet 2009

Source
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Sun Tzu 19/08/2009 23:29

Je suis un criminel car aucun de ces fendus ne me vaccinera à moins qu'il ne soit prêt à le payer de sa propre santé ...

J'y vais fort ?
Mais ce n'est pas une menace, c'est une promesse à moi-même !

Je n'ai jamais été vacciné contre la grippe, conclusion je n'ai pas attrappé la grippe depuis plus de 20 ans ...

Le top du top de cette histoire c'est le Tamiflu, les recettes financières de ce vaccin vont pour partie droit dans la poche de Donald Rumsfeld qui est actionnaire de ce labo .

Comme quoi, la grippe A, le 11 septembre, l'islamophobie et la crise économique sont étroitement liés ...

Le 11 septembre s'est passé le lendemain de la déclaration publique de Rumsfeld que les USA ont perdu 2300 milliards de dollars du budget de la défense, le 11 septembre c'était la bonne opération pour faire oublier cette déclaration, la crise économique actuelle était très largement prévue bien avant le 11 septembre 2001, les musulmans ont toujours été les bouc émissaires préférés de l'occident ...

Tu as toutes les infos sur ces sujets sur mon blog, il suffit de relier les articles entre-eux et tout est évident !

sceptix 20/08/2009 23:50


Bien sûr que c'est évident, mais va expliquer ça à celui qui ne veut pas entendre.


Anne Wolff 12/08/2009 10:08

Effrayant...il me semble que s'installe un renversement des valeurs en terme de criminalisation de toute opposition au système d'une dictature globale, d'un marché unique, d'une socialisation totalitaire qui utilise les concepts de liberté, démocratie et bien-être avec une hypocrisie consommée qui ne trompe pas grand monde, mais si ceux qui ont le povoir et qui ont été éduqué dans des carcans qui ne leur permettent pas de concevoir ce que signifiaient ces termes quand ils étaient la bannières de luttes d'ouvriers et d'intellectuels qui conduisait le monde vers plus de douceurs et de respect. Ce qui est terrible aujourd'hui c'est qu'il devient impossible de s'exprimer, d'écrire sans utiliser des termes qui ont été tellement détournés de leur signification originelle que chaque concept utilisé devient la source potentielle de malentendus....c'est plus encore qu'une guerre médiatique que nous avons à mener, c'est une guerre des mots, reconstruction d'un vocabulaire sans ambiguïté où quand on prononce le mot démocratie, nous pourrions être certains que nous parlons bien de la même chose...au nom de la démocratie et de la liberté....

sceptix 12/08/2009 16:01


Oui Anne notre conception de la démocratie n'est pas la même  que celle de l'oligarchie d'ailleurs le mot comme la signification ne veulent plus rien dire tant il est galvaudé depuis quelques
années. Nous ne sommes plus en démocratie bien que beaucoup veuillent nous le faire croire.
Bises