Grippe porcine: Selon l'OMS, le virus pourrait toucher 30% des habitants

Publié le par sceptix

Le virus de la grippe A/H1N1 voyage à une vitesse inédite. "En six semaines, il parcourt la même distance que d'autre virus en six mois !", a expliqué la directrice générale de l'OMS. Jusqu'à 30% des habitants des pays à forte densité de population risquent d'être infectés.

Margaret Chan ajoute que si 60% des décès surviennent chez des personnes qui souffrent d'autres problèmes de santé, 40% concernent des jeunes adultes en bonne santé qui meurent en cinq à sept jours d'une pneumonie virale. Cette tendance inquiète l'Organisation mondiale de la santé.

L'organisation a annoncé vendredi que 209'438 cas de grippe A/H1N1 avaient été détectés à ce jour - un chiffre sous-estimé depuis que les pays ne doivent plus informer l'OMS de cas individuels - et que 2185 personnes au moins en étaient mortes. Les Amériques sont les plus touchées, avec 1876 décès, suivies par l'Asie (139), l'Europe (85) et le Pacifique (64).

Margaret Chan explique que, si le virus se répand rapidement, il ne provoque pas de maladie chez la plupart des gens, ce qui ne cadre pas avec les plans préparés. Mais cela ne signifie pas que l'OMS en fait trop, dit-elle.

"Dans beaucoup de pays, les services d'urgences et de soins intensifs sont extrêmement sollicités, voire surchargés", explique-t-elle. "Qu'arrivera-t-il si l'infection touche 20% à 30% de la population ? Qu'arrivera-t-il si la maladie devenait plus sévère sans que nous y soyons préparés ?".

Novartis livrera pour sa part les premières doses de son vaccin contre la grippe porcine Celtura en octobre. Le géant bâlois produit la souche vaccinale en partie de manière traditionnelle, dans des oeufs de poule, et en partie par de nouveaux procédés sur des cellules de chiens, a expliqué Andrin Oswald, chef de la division vaccins et diagnostics, dans la "Basler Zeitung".

La production est délicate et les investissements élevés, relève M. Oswald. Les profits générés par le vaccin resteront plutôt modérés tant que la pandémie n'a pas éclaté. L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a passé commande chez Novartis tout comme les Etats-Unis.

(ats / 29 août 2009 15:38) Romandie News
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
L'OMS n'est pas très indépendante des lobbys pharmaceutiques. Il faut donc prendre beaucoup de recul face aux annonces de cet organisme.
Répondre