« Une attaque concertée par des groupes financiers est en cours contre l’euro » (vidéos)

Publié le par sceptix

tiny_mce_markertiny_mce_markertiny_mce_marker

« Une attaque concertée par des groupes financiers est en cours contre l’euro » (vidéos)

Article placé le 06 fév 2010, par Mecanopolis

« Le pays se trouve au centre de spéculations qui ont pour cible finale l’euro et l’utilisation de la Grèce en tant que maillon faible. Il est du devoir national de repousser ces tentatives qui veulent conduire le pays à l’abîme.» C’est en ces termes que le premier ministre grec s’est attaqué mercredi aux marchés financiers. Et, lors d’un discours prononcé hier à New Dehli, le chef d’État grec a encore surenchéri : « Une attaque concertée par des groupes financiers est en cours contre l’euro, en passant par l’Espagne et le Portugal, comme cela a été le cas avec la Grèce ».

euro-dollars

Vendredi, les principaux marchés européens (actions, obligation et devise) ont continué leur dégringolade. La Bourse de paris à perdu 3.40%. Et celle d’Athènes 3.715. L’euro, lui, est passé sous la barre des 1.36 dollar pour la première fois depuis huit mois. En ligne de mire : les 30′000 milliards de dette publique cumulés par les pays du G7 et la situation de la Grèce, de l’Espagne et du Portugal.

Qui attaque la Grèce et l’Espagne ?

Pourtant, la situation des finances publiques de la zone euro, y compris celle de la Grèce, ne justifie une telle panique des marchés financiers qui désormais jouent clairement l’éclatement de la zone euro. Selon l’édition de ce samedi du quotidien suisse Le Temps, citant des informations émanant à la fois d’autorités de marché et d’établissement financiers, une grande banque américaine et deux très important hedge funds (dont l’un basé à Londres) seraient principalement derrière les attaques contre la Grèce, le Portugal et l’Espagne. Leur objectif : réaliser un gigantesque hold-up en créant une panique qui leur permet d’exiger de la Grèce des taux d’intérêt de plus en plus élevé tout en spéculant.

Pour les marchés, la dette est un « produit financier » comme un autre. Elle a un prix défini par une offre et une demande. Comme pour le baril de pétrole ou une action en Bourse. Ainsi, selon Le Temps, les deux hedge funds qui tiennent le marché grec, en concertation avec une banque américaine, se sont décidé à faire courir la panique sur le marché des crédit default swap (CDS). Que recouvre cette appellation ? Un titre d’assurances que l’on contracte pour se prémunir contre un potentiel défaut d’un État à qui l’on a prêté de l’argent. Un CDS a un prix et s’échange sur un marché non régulé et totalement opaque.

Vendredi, le CDS grec était à 428 points de base, un niveau sans précédent, alors que celui du Liban plafonnait à 255, ou celui du Maroc à 113… En clair, pour le marché, le risque de faillite de la Grèce serait quatre fois supérieur à celui du Maroc, ce qui est irréaliste.

Complicité des agences de notation

Trois agences de notation, Standard & Poor’s, Moody’s et Fitch, distribuent des notes à la terre entière. Leur rôle est d’évaluer la capacité des emprunteurs à rembourser leurs dettes. Aucun produit financier ne leur échappe : aussi bien les obligation émises par Nestlé que les produits structurés montés par les banques, de même que que les fonds levés par les États.

Leurs alertes sur les dettes publiques sont en train de faire tomber la Grèce et vaciller le Portugal et l’Espagne. Il est donc légitime de s’interroger sur leur rôle de déclencheur de panique ou d’amplificateur de la crise, sinon même de complice. Cela d’autant plus que ce sont ces mêmes agences qui ont construit la bombe des subprimes à l’origine de la crise financière en 2008.

Mecanopolis

logo forum

Avec les informations du quotidien Le Temps (Suisse)

Lire également notre article Le compte à rebours est lancé

Vidéos : Paul Jorion dans l’émission « Ce soir ou jamais » du jeudi 4 février dernier





à lire également :

05 Février 2010, Placé par Mecanopolis.
europenuitArticle mis à jour à 14h57 avec l'analyse de Paul Jorion Le piège s'est refermé sur la Grèce. Malgré les mesures drastiques prises ces derniers jours par le gouvernement Papand (...)
05 Février 2010, Placé par Anaxarete.
mafiagouvernementsLe gouvernement s'apprête à réaliser un casse sur les retraites des 20 millions de salariés du privé dans la plus grande discrétion, révèle l'association Sauvegarde Retraites. I (...)
04 Février 2010, Placé par Frédéric Courvoisier.
suisseLa France, l’Allemagne, l’Italie sont, selon les besoins, des Etats de droit ou des Etats voyous. Plutôt que de s’en offusquer, il faut contre-attaquer, et jouer dans le même re (...)
04 Février 2010, Placé par Frédéric Courvoisier.
euPar Eberhard Hamer, Allemagne Depuis que le traité de Lisbonne est entré en vigueur, la plupart des droits souverains des 27 nations autonomes d’autrefois ont été légués au com (...)
04 Février 2010, Placé par Spencer Delane.
hassanLa ville allemande de Rendsburg (nord) a autorisé l'appel à la prière du muezzin lancé par haut-parleur depuis le minaret de la mosquée malgré les protestations d'une partie de la (...)
03 Février 2010, Placé par Agata Kovacs.
khost2Un fond de 360 millions d'euros sera bientôt disponible pour essayer de « ramener à la raison » les « talibans modérés », de sorte à ce qu'ils déposent les armes et cessent d (...)
02 Février 2010, Placé par Spencer Delane.
faberL'endettement massif devient un problème crucial dans plusieurs Etats européens, comme la Grèce ou l'Espagne, contraints d'adopter des plans d'austérités. Pour Marc Faber, le gouro (...)
.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article