Agent Orange Viêt Nam : Okinawa,* les preuves s’accumulent

Publié le par Charlotte sceptix

Auteur de l'article

André Bouny

Père adoptif d'enfants vietnamiens, préside le "Comité International de Soutien aux victimes vietnamiennes de l'Agent Orange et au procès de New York" (CIS), auteur du livre "Agent Orange, Apocalypse Viêt Nam", préfacé par Howard Zinn, avant-propos de Me William Bourdon, éditions Demi-Lune, 2010, Paris. (...)

De la vérité engloutie, des pièces manquantes au puzzle remontent en surface. Désormais, les volumes communément acceptés d’Agent Orange déversés sur le Viêt Nam semblent réellement obsolètes.

Depuis la fin de la Guerre américaine au Viêt Nam (Laos et Cambodge), selon différentes recherches scientifiques au fil du temps, les estimations portant sur le volume d’ « Agent Orange » utilisé lors de cette guerre chimique ne cessèrent d’aller crescendo. Ces études avancèrent 42 millions de litres, ensuite 54, ultérieurement 72, puis 84, avant d’évoquer plus ou moins 100…**

Lire la suite >>>

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article