Angela et Nicolas d'une même voix !

Publié le par sceptix

Sarkozy-Merkel

Angela Merkel et Nicolas Sarkozy ont bien dîné ensemble hier soir ! Après leur rendez-vous manqué de la semaine dernière, les deux dirigeants ont fait bloc dans le cadre de la crise financière. L'objectif franco-allemand est désormais de demander une accélération de la régulation financière au prochain sommet du G20 à Toronto, qui aura lieu fin juin. La question de la fameuse taxe bancaire internationale repoussée dernièrement par des pays comme la Chine, l'Inde, le Brésil ou le Canada devrait ainsi refaire surface.

La chancelière allemande et le président français ont d'ailleurs expliqué qu'ils allaient envoyer une lettre commune au Premier ministre canadien, Stephen Harper : "Nous ne sommes pas encore satisfaits de ce qui a été fait depuis les premières réunions du G20 et nous pensons qu'il faut accélérer la régulation !" a déclaré Angela Merkel qui s'est dit "insatisfaite de l'état des délibérations sur une taxe sur les banques"..."Il faut qu'au G20 il y ait une déclaration de principe pour dire que la taxe bancaire est un moyen permettant d'éviter qu'à l'avenir, une nouvelle fois, les contribuables aient à financer les problèmes bancaires".

L'Europe montre donc bien un visage plus uni depuis quelques jours et en particulier depuis l'initiative commune 'anti-spéculation' franco-allemande de la semaine passée, ce qui a été de nature à soutenir la monnaie européenne ces derniers jours. Le dîner de travail entre Nicolas Sarkozy et Angela Merkel a permis hier soir d'aplanir certaines divergences entre les deux pays : Paris a accepté les principales exigences de Berlin, notamment en matière de sanction des Etats laxistes, dont le droit de vote au Conseil européen pourra être provisoirement retiré.

La notion de "gouvernement économique de l'Europe" a également été clarifiée : il n'y aura pas de "secrétariat général permanent" voulu par Nicolas Sarkozy, mais les dirigeants européens pourront se rencontrer en cas de besoin dans un cadre moins formel, comme le souhaitait Angela Merkel. L'Allemagne craignait en effet qu'un gouvernement économique ne soit tenté de restreindre l'autonomie de la BCE en matière de politique monétaire.

Après des mois de relations houleuses, les deux dirigeants parlent donc enfin d'une même voix, en attendant le Conseil européen de jeudi, puis fin juin, le G20 de Toronto, où ils soutiendront ainsi l'idée de taxes mondiales sur les banques et sur les transactions financières...

Source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
<br /> <br /> comme le machiavélisme fonctionne bien!!<br /> <br /> <br /> (on a là deux inconditionnels d israel,.. au passage)<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> quand on a des mesures draconiennes d exploitation du peuple français, c est la faute de l europe (l europe du nwo)<br /> <br /> <br /> quand on a des mesures draconiennes niveau europe, c est la faute du fmi, des agences de notation ou des étazunis (du nwo)<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> bein, oui m'ame Chabot, c est pas d ma faute...<br /> <br /> <br /> on le voit plus beaucoup à la télé, le super-président, sur-activé. tant mieux!<br /> <br /> <br /> et ce couple là sur la photo, c est qui qui l a mis en place, nwo ou les peuples?<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> <br /> Pour moi, ces attermoiements sont du cinoche, le duo est bien rodé<br /> <br /> <br /> <br />