Banques: l'assassinat financier du client est prévu dans les conventions de compte.

Publié le par Charlotte sceptix

vendredi 27 avril 2012

 

 
(Extrait du "livre noir de la banque" de Gérard Faure-Kapper aux éditions Luthenay)
La préparation : les clauses du contrat
Pour préparer cette exploitation et prévenir tous risques, les banques travaillent minutieusement la rédaction des contrats. Elles introduisent ainsi de très nombreuses clauses abusives. Tant que le contrat se déroule comme le veut la banque, tout se passe bien. Si le client va en justice pour une infraction, c’est une procédure. S’il veut se référer à une clause du contrat qu’il juge abusive et qui a provoqué le problème, c’est alors une autre procédure.
Voilà pourquoi la rédaction des contrats par les banques est une préparation à l’abus de droit.
Nous ne pouvons faire la liste de toutes les clauses abusives tellement elles sont nombreuses. Pour comprendre le problème, il suffit de lire les clauses d’exigibilité du terme d’un prêt.
Si vous demandez un crédit, vous signez un contrat. La banque vous apporte la somme convenue et vous remboursez sur une durée et à un taux prévus.
La banque se réserve le droit de dénoncer le contrat et d’exiger le solde non remboursé, augmenté de frais de l’ordre de 8 %. Ce droit, la banque le fera jouer si vous ne respectez pas une seule clause.
Prenons pour exemple les conditions générales des prêts personnels du Crédit du Nord. Le client devra tout rembourser immédiatement si :

Lire la suite >>>

Commenter cet article