Crédit agricole : les actionnaires en colère, les dirigeants rassurants MàJ vidéo

Publié le par Charlotte sceptix

Le Monde.fr avec AFP et Reuters | 22.05.2012 à 17h31 • Mis à jour le 22.05.2012 à 17h31

 
Crédit Agricole SA espère verser un dividende à ses actionnaires en 2013, après n'en avoir pas proposé cette année au titre de l'exercice 2011, a indiqué mardi son président Jean-Marie Sander.

Une fois n'est pas coutume, les dirigeants du Crédit agricole SA ont affronté, mardi 22 mai, la colère et l'exaspération des actionnaires lors d'une assemblée générale. Pointée du doigt, la mauvaise passe traversée par l'entité cotée du groupe, qui doit faire face à d'importantes pertes enregistrées par la banque en Grèce et au plongeon de son cours de Bourse depuis l'été dernier.

En outre, plusieurs actionnaires ont critiqué la stratégie de développement à l'international suivie par le Crédit agricole dans les années 2000, avec le rachat en Grèce d'Emporiki en 2006 et des prises de participations en Espagne et au Portugal qui plombent les comptes du groupe bancaire.

"MÊME CHEMIN" QUE DEXIA

"Vous êtes en train de prendre le même chemin de faillite que Dexia", a dénoncé un actionnaire en faisant allusion à la perte de 1,47 milliard d'euros subie par la banque en 2011, rapporte Reuters. Evoquant à propos d'Emporiki un "fiasco" et un "puits sans fond", un autre actionnaire a pris à partie les dirigeants de Crédit agricole SA sur le rachat d'Emporiki. "C'est une erreur de gestion ; il faut l'assumer", a-t-il dit, toujours selon Reuters.

Rappelant que la crise grecque a coûté 2,4 milliards d'euros en 2011, le directeur général de la banque, Jean-Paul Chifflet, s'est tant bien que mal efforcé de rassurer les actionnaires, tout en reconnaissant que la Grèce était un "sujet majeur" pour le groupe. D'ailleurs, Crédit agricole SA a de nouveau demandé à bénéficier du dispositif public d'accès à la liquidité bancaire en Grèce pour sa filiale Emporiki.

DIVIDENDE

Par ailleurs, Crédit Agricole SA espère verser un dividende à ses actionnaires en 2013, après n'en avoir pas proposé cette année au titre de l'exercice 2011, a indiqué mardi son président, Jean-Marie Sander.

"Personnellement, je souhaite que les comptes de la fin de l'année 2012 soient meilleurs que ce qu'ils ont été à la fin 2011 pour que nous puissions reprendre le chemin du versement d'un dividende", a déclaré M. Sander en réponse à la question d'un actionnaire individuel.

Pour justifier l'absence de dividende cette année, M. Sander a souligné qu'il aurait été "irresponsable" de puiser dans les fonds propres du groupe, alors qu'il doit les renforcer en vue de l'entrée en vigueur des règles prudentielles dites de "Bâle III"  à partir de 2013.

Lire : "La Grèce empoisonne le Crédit agricole"

Des féministes s'invitent à l'assemblée générale

Un petit groupe de féministes a brièvement perturbé l'assemblée générale des actionnaires du Crédit agricole SA, en investissant le podium où se tenaient le président et le directeur général de la banque.

Le groupe d'action féministe La Barbe a essayé de prendre la parole pour dénoncer le manque de femmes dans les organes de direction du Crédit agricole, avant d'être rapidement expulsé de la salle où se tient la réunion, au Carrousel du Louvre à Paris, par le service d'ordre.

 

Lire aussi ;

MàJ

Publié dans on est dans la merde

Commenter cet article