Draghi enterre le modèle social européen

Publié le par Charlotte sceptix

A lire ICI

Draghi enterre le modèle social européen

plus d´informations dans Europe
Le président de la BCE estime que la sécurité d'emploi et les filets de sécurité sociaux relèvent du passé. Pour lui, l'Europe ne pourra pas se passer d'une bonne cure d'austérité combinée à une réforme structurelle de son marché de l'emploi. Et il ne faudra pas compter sur l'argent chinois pour aider le Vieux-Continent à se redresser, met-il encore en garde.
(© Hannelore Foerster)
(© Hannelore Foerster)

Dans une interview au Wall Street Journal de ce vendredi, Mario Draghi ne mâche pas ses mots. Le président de la Banque centrale européenne (BCE) y déclare de but en blanc que le modèle sociale européen est dépassé.

Le modèle social européen qui se base sur la sécurité d'emploi et des filets de sécurité généreux relève déjà du passé, affirme l'Italien qui a pris les rênes de l'institution monétaire il y a quatre mois. Pour lui, le niveau du chômage des jeunes -50% en Espagne- en est la preuve. Et Draghi d'appeler à des réformes structurelles du modèle européen, et en particulier du marché du travail, pour doper l'emploi des jeunes.

Pas de sauveteurs chinois

Le banquier central convient que la tâche ne sera pas facile. Il écarte par exemple du revers de la main le scénario irréaliste d'un sauvetage de l'Union européenne par la Chine alors que plusieurs dirigeants européens ont appelé les économies émergentes à acheter des titres de dettes européens ou des obligations émises par les pays européens à problème. "On en a beaucoup dit. J'en entends parler mais je n'ai pas vu le moindre investissement officiel (chinois) sur les marchés financiers européens", déclare Draghi au WSJ.

Pour le banquier central, la seule solution pour l'Europe est de combiner des mesures d'austérité aux réformes structurelles nécessaires. Il estime que le bénéfice que les pays européens pourraient tirer de telles réformes contrebalancerait l'impact des baisses de dépenses publiques.

Draghi enterre le modèle social européen

plus d´informations dans Europe
Le président de la BCE estime que la sécurité d'emploi et les filets de sécurité sociaux relèvent du passé. Pour lui, l'Europe ne pourra pas se passer d'une bonne cure d'austérité combinée à une réforme structurelle de son marché de l'emploi. Et il ne faudra pas compter sur l'argent chinois pour aider le Vieux-Continent à se redresser, met-il encore en garde.
(© Hannelore Foerster)
(© Hannelore Foerster)

Dans une interview au Wall Street Journal de ce vendredi, Mario Draghi ne mâche pas ses mots. Le président de la Banque centrale européenne (BCE) y déclare de but en blanc que le modèle sociale européen est dépassé.

Le modèle social européen qui se base sur la sécurité d'emploi et des filets de sécurité généreux relève déjà du passé, affirme l'Italien qui a pris les rênes de l'institution monétaire il y a quatre mois. Pour lui, le niveau du chômage des jeunes -50% en Espagne- en est la preuve. Et Draghi d'appeler à des réformes structurelles du modèle européen, et en particulier du marché du travail, pour doper l'emploi des jeunes.

Pas de sauveteurs chinois

Le banquier central convient que la tâche ne sera pas facile. Il écarte par exemple du revers de la main le scénario irréaliste d'un sauvetage de l'Union européenne par la Chine alors que plusieurs dirigeants européens ont appelé les économies émergentes à acheter des titres de dettes européens ou des obligations émises par les pays européens à problème. "On en a beaucoup dit. J'en entends parler mais je n'ai pas vu le moindre investissement officiel (chinois) sur les marchés financiers européens", déclare Draghi au WSJ.

Pour le banquier central, la seule solution pour l'Europe est de combiner des mesures d'austérité aux réformes structurelles nécessaires. Il estime que le bénéfice que les pays européens pourraient tirer de telles réformes contrebalancerait l'impact des baisses de dépenses publiques.

Commenter cet article