Dublin veut renégocier son plan d'aide sur le modèle du sauvetage espagnol

Publié le par Charlotte sceptix


BRUXELLES - L'Irlande va demander à de voir accorder rétroactivement le même traitement que l'Espagne, qui vient d'obtenir de la zone euro un plan d'aide pour ses banques sans plan d'austérité en contrepartie, ont déclaré samedi soir à l'AFP des sources gouvernementales européennes.

Dublin veut discuter de cette question à la prochaine réunion des ministres des Finances de la zone euro qui aura lieu le 21 juin à Luxembourg, ont indiqué ces deux sources, à l'issue d'une conférence téléphonique de l'Eurogroupe portant sur un plan d'aide en faveur des banques espagnoles.

Au cours de l'Eurogroupe (téléphonique de samedi), l'Irlande a soulevé deux questions dont une portant sur le besoin d'obtenir rétroactivement un accord similaire à celui de l'Espagne, a affirmé une des ses sources.

Quatrième économie de la zone euro, l'Espagne s'est résignée samedi à lancer un appel à l'aide pour ses banques et la zone euro a promis de lui prêter jusqu'à 100 milliards d'euros.

Ce plan d'aide sera le quatrième accordé à un pays de la zone euro depuis le début de cette crise fin 2009. Il s'agira cette fois de renflouer le secteur bancaire espagnol, asphyxié par son exposition à l'immobilier.

L'Irlande avait conclu un plan d'aide international avec l'UE et le FMI en novembre 2010, à la suite de l'éclatement de la bulle immobilière de 2008 qui a dévasté son secteur bancaire. Son déficit public avait alors atteint 32% du PIB.

Mais à la différence de ce qui s'est passé avec Madrid, l'aide de 85 milliards d'euros de l'Irlande a été assortie de conditions draconiennes.

Ce pays s'est plié à cette discipline budgétaire et le FMI et l'Union européenne lui ont décerné des satisfecits répétés pour son programme de redressement économique, mais leur dernière mission, fin avril, a mis en exergue la nécessité de nouvelles mesures pour encourager la croissance.

rt-may/cel/bds

Quotes en anglais

2 partipants during Eurogroup talks said Ireland raised two issues: one is the need to ensure parity of deal with Spain retroactively on its bailout from EFSF.


(©AFP / 09 juin 2012 22h21)Romandie news

 

Espagne: presse sous le choc, après l'annonce du sauvetage européen

 

"Sauvetage pour l'Espagne": ce grand titre en une du quotidien de centre-gauche "El Pais" résumait dimanche la stupeur de la presse espagnole. Le pays, après avoir longtemps nié, a cédé et demandé samedi une aide européenne pour ses banques.

"L'Espagne sera, finalement, sauvée", poursuit le journal, soulignant qu'il s'agit d'"un geste historique, sans précédent". "Sauvetage sous pression", titre le quotidien catalan "El Periodico", "sauvetage sans humiliation", semble répondre le journal de centre-droit "El Mundo", car "les conditions (en échange de cette aide) toucheront le secteur financier mais pas la politique économique".

Mais, "même si cela semble un succès que le sauvetage n'ait pas de conditions supplémentaires, c'est en partie cosmétique", souligne "El Mundo", qui rappelle que l'Eurogroupe a insisté sur le respect des objectifs de déficit et la poursuite des réformes structurelles.

"Au final, il est clair que c'est une étape de plus dans la perte continuelle de souveraineté", alors que le pays est déjà sous étroite surveillance de l'Union européenne depuis deux ans.

"La roja en sauvetage"

Même les journaux sportifs, concentrés sur l'Euro de football, trouvent une place sur leur une pour placer le mot "sauvetage": "La roja (l'équipe espagnole de foot) vient en sauvetage" d'une compétition jusque-là jugée décevante, titrent à la fois "As" et "Mundo Deportivo".

"ABC", proche du gouvernement conservateur, se veut plus mesuré: "Ce n'est pas un sauvetage", car "l'Europe finance la banque sans conditions pour l'Espagne". Le journal distingue encore le cas de l'Espagne des plans de sauvetage de l'Irlande, du Portugal et de la Grèce, qui concernaient l'économie dans son ensemble.

Mais c'est "un dur coup psychologique", relève tout de même "El Pais", "qui fera date dans l'histoire de nos relations avec l'Europe": "Dans un pays où l'identité nationale et les sentiments d'estime de soi collective ont été toujours étroitement liés avec les succès atteints dans le cadre européen, c'est incroyable que nous en soyons arrivés jusque-là".



(ats / 10.06.2012 09h52) Romandie News

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article