FRANÇAFRIQUE

Publié le par sceptix


FRANÇAFRIQUE

En Afrique d'expression française dite aussi "Afrique francophone", le principe du pouvoir est très simple : « Celui qui remue la queue, rampe, lèche les bottes et garantit les "intérêts de la France", même si mondialement il est reconnu criminel impénitent, celui-là est jugé apte à "gouverner" ses compatriotes ».
Dès cet instant, le pacte de soumission, d'assujettissement et de réduction de tout un peuple à l'esclavage est signé. Le reste n'est plus qu'une simple formalité, comme l'organisation et la mise en place de la stratégie et de la logistique inhérentes à l'installation de "l'affranchi" qui, pour le fauteuil offert et son maintien à vie dans celui-ci, exécutera impitoyablement, aveuglement, et dans l'impunité la plus absolue, ce que ses maîtres ne pourront ou ne voudront accomplir de leurs propres mains. Dès lors, le cycle de la violence, de la barbarie et de la bestialité est mis en place, à la grande satisfaction des commanditaires et/ou des souteneurs.
Extrait de la conclusion du livre de Jean-Claude Mayima Mbemba
: "Assassinats politiques au Congo-Brazzaville".

A ceux qui aiment l'Afrique et qui respectent son  peuple : Un site que je recommande :

africa-humanvoice.org

AFRICA HUMAN VOICE INTERNATIONAL (AHVI) est une organisation au service de l'Afrique et son peuple. L'Afrique a souffert depuis longtemps de la carence de la démocratie. Le choix de nos dirigeants comme l'accès au pouvoir doivent passer par les urnes et non par les armes et l'arbitraire. La nomination et l'installation manu-militari, depuis les pseudo indépendances en 1960, des synarchies par quelques pays européens, est une injure à l'Afrique bien que Chirac pense le contraire, l'articulant assez bien sous la fameuse phrase : " la démocratie est un luxe pour les Africains" (sic).
Le peuple Africain dans sa majorité veut faire entendre sa voix aux chapitres des grandes décisions qui la concernent. L'Africain veut donner son opinion, crier son indignation, influencer sa destinée.
Tout africain aimerait être entendu. C'est cela notre credo, notre idéal de la démocratie. La démocratie n'est pas nouvelle à la société africaine traditionnelle, et si elle a des difficultés à s'imposer à l'Afrique moderne, c'est à cause des nouvelles mentalités des dictateurs mis en place et soutenus par des intérêts étrangers.
Cette façon de penser et de toujours considérer l'Afrique comme un "no man's land" fait perdurer le système mafieux et criminel de la "Françafrique", et donc fait place nette au néo-colonialisme avec son lot de misère, de répression, de sous-développement, de guerres, de génocides et de crimes contre l'humanité.
Le but et les objectifs de l'Organisation AFRICA HUMAN VOICE INTERNATIONAL (AHVI), consiste à donner la voix à tout africain, à faire écho de ses peines, de ses désirs, de ses souffrances.
AFRICA HUMAN VOICE INTERNATIONAL (AHVI), c'est la voix de l'homme africain partout où il est, dans les villages, dans les campements, en ville, dans l'Afrique francophone où sévit la françafrique, dans l'Afrique de l'Est, dans l'Afrique du sud et du nord.
AFRICA HUMAN VOICE INTERNATIONAL (AHVI) veut partager avec tout le monde la joie et les peines de l'Afrique qui se veut libre et démocratique. AFRICA HUMAN VOICE est aussi la voix qui dénonce les injustices des dirigeants contre leurs peuples, qui étale au grand jour les crimes de la françafrique contre les africains.
AFRICA HUMAN VOICE INTERNATIONAL (AHVI) n'est pas créée pour éjecter les Occidentaux en général et les Européens en particulier de l'Afrique, mais leur faire comprendre qu'il est certainement temps qu'eux aussi commencent par opérer leur propre décolonisation mentalitaire, pour qu'ensemble nous mettions en place un système de coopération plus digne.
AFRICA HUMAN VOICE INTERNATIONAL (AHVI) EST CONTRE L'INDUSTRIE DES ARMES DONT L'AFRIQUE EN FAIT, SEULE, LES FRAIS.
Lorsqu'un continent comme l'Afrique, surtout francophone, devient une plaque tournante et un excellent client pour les trafiquants d'armes, il est bien clair que les milieux politiques se sont connectés avec la grande criminalité internationale.
Quand un continent comme l'Afrique tend à s'installer dans un état de guerre permanent, il est clair que tous ces conflits sont en connexion les uns avec les autres et que les organisations armées, qui se disputent ici et là le pouvoir d'Etat, sont amenées à se nuire ou à s'entraider au gré de la conjoncture créée par leurs combats.
Quand, enfin, les grandes puissances industrielles étrangères ont, dans le continent, des intérêts au niveau par exemple du pétrole dans le Golfe de Guinée, il est bien clair qu'elles n'assistent pas les bras croisés à la guerre des clans qui se livre autours de leurs investissements. Chacun choisit les moyens qui lui paraissent les plus aptes à promouvoir ses intérêts.
AFRICA HUMAN VOICE INTERNATIONAL (AHVI) invite les organisations non gouvernementales à s'unir pour créer un vaste réseaux de communications pour servir de conscience morale à la société africaine afin de définir un rempart contre les intérêts des multinationales sans foi ni loi, faisant de l'Afrique un far west permanent.
Il nous faut donc donner naissance, en Afrique, à une société civile organisée, capable de s'engager pacifiquement et efficacement dans la lutte d'information et d'humanisation des intérêts divers en présence sur le continent. Sinon, l'Afrique sera livrée, sans espoir et sans témoins, aux guerres sans perspectives des clans qui se disputent nos Etats et nos richesses.
AFRICA HUMAN VOICE INTERNATIONAL (AHVI) vous appelle donc à cette organisation continentale des PEUPLES. Elle vous y convie, tous, en tant qu'individu seul ou organisation dûment constituée, soit en tant que membre actif, soit en tant que membre bienfaiteur, ou membre associé.


ainsi que le blog de
Patrick Eric Mampouya :
http://mampouya.over-blog.com/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article