G7 (Canada) La dette ? Un problème européen

Publié le par sceptix

IQALUIT (Canada), 5 fév 2010 (AFP)

Le ministre des Finances canadien Jim Flaherty a affirmé vendredi avant une réunion avec ses homologues du G7 � Iqaluit (Nord-Est) que les délégués parleraient de la dette publique des Etats européens, mais que cela restait un problème d'abord européen.

"Fondamentalement, c'est une question pour l'Union europ�enne, mais certains pays repr�sent�s ici sont des pays de l'UE, donc c'est un sujet d'inqui�tude dont je suis s�r que nous parlerons ce soir (vendredi) et demain (samedi)", a affirm� M. Flaherty � la presse.

"Nous avons eu des discussions pr�liminaires sur ce sujet. La Banque (centrale) europ�enne, bien s�r, est ici", a-t-il ajout�.

Le Canada est de tr�s loin le pays le moins endett� du G7, sa dette publique se limitant � 29% du produit int�rieur brut, et repr�sentant moins de 2% du total des 30.000 milliards de dollars accumul�s par les sept pays membres.

"Nous sommes tous d'accord pour dire que la poursuite de la relance est n�cessaire. Nous n'avons pas vu de croissance �tablie ni de remplac� ad�quat de la demande publique par la demande priv�e", a expliqu� M. Flaherty.

Reconnaissant qu'il y avait "une inqui�tude sur les niveaux de d�ficit", il a soulign� que le G7 r�fl�chirait � "la fa�on de sortir" des politiques de relance.

"Je pense qu'il nous faut garder tr�s pr�sent � l'esprit le risque d'effondrement de certaines �conomies nationales et la persistance de certains actifs toxiques dans quelques banques", a-t-il ajout�.

Sur la r�gulation financi�re, le ministre canadien a mis en avant la solidit� du syst�me bancaire de son pays, dont les �tablissements ont travers� la crise mondiale relativement sans encombre.

"Il y a un certain nombre de propositions sur la capitalisation bancaire. Nous pensons que le mod�le canadien a fonctionn�, et nous plaidons pour celui-ci et pour les normes canadiennes", a-t-il soulign�.

"Il y a des d�bats sur ce qu'il faut prendre en compte quand on d�termine le niveau de fonds propres des banques. Il faut s'assurer que nous comparons des choses comparables, et nous aurons une discussion l�-dessus, j'en suis persuad�", a indiqu� l'h�te de la r�union.

M. Flaherty a �galement annonc� que les changes seraient au programme.

"L'une des inqui�tudes importantes pour l'�conomie mondiale est le probl�me des d�s�quilibres mondiaux. Et un aspect important est que certaines �conomies asiatiques ont des monnaies relativement rigides", a-t-il consid�r�, interrog� sur la faiblesse chronique du yuan, alors que la Chine conna�t une croissance �conomique d�mesur�e par rapport aux vieilles puissances �conomiques.

"C'est un sujet qu'on ne peut �viter. C'est une question pour le G20 (...) mais c'en est aussi une qui concerne les pays industrialis�s occidentaux repr�sent�s au sein du G7", a affirm� le ministre.

� 2010 AFP

Le G7 cumule 30 Mds $ de dette
AFP
05/02/2010 - le figaro

Les pays du G7, dont les ministres des Finances se retrouvent vendredi à Iqaluit (Canada), cumulent un total de plus de 30.000 milliards de dollars de dette publique, dont ils n'auront pas nécessairement envie de parler, malgré les inquiétudes actuelles des marchés.

Le G7 n'a pas publié d'ordre du jour des discussions, et ne doit pas publier de communiqué. La teneur des débats doit être résumée lors d'une conférence de presse commune samedi par le ministre des Finances canadien, Jim Flaherty.

Les Bourses mondiales ont nettement reculé ces derniers jours en raison des inquiétudes sur les finances publiques des pays du sud de l'Europe.

La dette des pays du G7 en dollars:

1. Etats-Unis: 12.349 milliards (février 2010)
2. Japon: 9.684 milliards (septembre 2009)
3. Italie: 2.428 milliards (novembre 2009)
4. Allemagne: 2.150 milliards (fin 2008, Etat fédéral et Etats fédérés)
5. France: 1.991 milliards (3e trimestre 2009)
6. Royaume-Uni: 1.245 milliards (mars 2009)
7. Canada: 528 milliards (estimation pour mars 2010, Etat fédéral)
Total: 30.375 milliards

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article