Grèce : Fête nationale exclusive

Publié le par Charlotte sceptix

Fête nationale exclusive

 

« Nous voulons qu'on nous rende notre patrie » - Athènes 25 mars 2012
Notre nouveau régime méta-démocratique devient de plus en plus exclusif et pourquoi pas, inventif. On prolonge le mandat inexistant du « gouvernement » actuel comme on prolonge la durée dite de la dette, mais on fait pourtant court, très court, sur une partie d'elle, surtout lorsqu'il s'agit de mettre à bas les avoirs des organismes ex-paritaires d'assurance-maladie et de prévoyance. Un tel organisme, en quelque sorte paritaire, était aussi chaque fête nationale. Car chacun, pouvait lui donner un sens différent, voire variable, mais on arrivait au moins, à faire semblant de commémorer ensemble, et pas que faire semblant, finalement.
Sous la Papadémocratie, le paritarisme commémoratif perd aussi son sens, pour ainsi se muer en une zone exclusive prétorienne (ZEP) ! C'était encore dans l'invention de l'exclusivité et de l'exclusion, que durant le week-end dernier, « tout le pays a commémoré » la fête nationale du 25 mars.

"Zone de contrôle" - Athènes 25 mars 2012

Commenter cet article