Il y a eu des coups de feu à l’intérieur de l’hotel Rixos (Libye) + Mà J

Publié le par Charlotte sceptix

Dernières nouvelles de l’hotel Rixos où une quarantaine de journalistes sont enfermés
Il y a eu des coups de feu à l’intérieur de l’hotel Rixos

Depuis hier soir, 22 août, nous n’avons plus de communication téléphonique, plus de liaison Internet avec nos correspondants à Tripoli.

Ce soir, 23 août, à 22.30 le Réseau Voltaire a pu avoir un bref échange avec Thierry Meyssan.

23 août 2011

23 août 2011, heure 22.30

Un membre du Réseau Voltaire a eu un très brèf échange par téléphone satellitaire avec Thierry Meyssan. Il est calme et rassurant.

Il se porte bien. Il est toujours à l’hôtel avec les autres journalistes. La situation est tendue, mais dans l’ensemble ils vont bien.

23 août 2011, heure 21.30

L’hotel Rixos n’a pas été jusqu’ici investi par les forces rebelles sous commandement OTAN.

23 août 2011, heure 21.00

Depuis hier soir nous avons perdu contact avec les journalistes qui font partie du Team Voltaire.

Silvia Cattori

 

 

Mise à jour 24.08.11 00h43

Des nouvelles de Thierry par son fils Raphael (via le Face Book d’Alain Benajam, collaborateur du RV) commentaire vu sur Mécanopolis

« Nouvelles de Thierry Meyssan au Rixos de Tripoli venant de son fils Raphaël.

Bonsoir à tous,

Serge vient à l’instant de parler avec Thierry. Il appelait par
téléphone satellitaire et la conversation n’a pas duré une minute.

Il va bien, a mangé et est toujours à l’hôtel avec les autres
journalistes. La situation est tendue et les relations difficiles,
avec des personnes qui craquent, mais dans l’ensemble ils vont bien.
Il n’y a ni communication téléphonique ni Internet.

Ce que nous pouvons communiquer à son sujet est qu’à 22h30 nous avons
eu cette brève conversation téléphonique durant laquelle il nous a dit
bien se porter. Il demande de rester zen, sans s’exciter dans les
publications.

Cela va nous permettre de dormir cette nuit.

Alors bonne nuit à tous.

Raphaël. »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article