Israël et son nouveau système de défense

Publié le par sceptix


AP / Ministère israélien de la Défense

Mercredi 6 janvier, Israël a fait un pas de plus dans son système de défense anti-missile. Le fameux système "Iron Drome" est désormais prêt à protéger les citoyens israéliens contre les roquettes, Qassam et autre obus de moyenne portée.

Les tests organisés cette semaine dans le sud du pays ont été concluants : le système "Iron Dome"  est désormais opérationnel, après avoir passé avec succès plusieurs essais au cours de ces derniers jours, interceptant tour à tour des roquettes ainsi que des obus de mortier.
 
Grâce à sa nouvelle technologie radar, il est capable de déterminer avec précision la trajectoire et le point d’impact des différents missiles tirés, détruisant en vol tous les projectiles visant des zones d’habitations et ignorant ceux qui devaient s’abattre sur des zones désertes.
 
 
Mission : Assurer la protection des citoyens
 
Conçu pour intercepter les roquettes d’une portée de 4 à 70 kilomètres, de même que les obus de 155 millimètres, son prochain déploiement doit permettre de faire échec aux tirs de roquettes du Hezbollah et du Hamas, y compris ceux de fabrication iranienne et de plus longue portée.
 
Par ailleurs, un nouveau bataillon sera désormais intégré à la division des forces de Tsahal. Des prototypes ont été fournis à la nouvelle unité qui a déjà débuté les entraînements.
 
En attendant, la première batterie du "Iron Dome" devrait être déployée d’ici le mois de mai, le long de la frontière avec la bande de Gaza. Une fois la frontière Sud équipée, l'Iron Dome sera déployé à la frontière libanaise.
 
Pour le directeur général du ministère de la Défense, Pinhas Bouchris, il s'agit d'une révolution pour la sécurité des habitants du sud et du nord d'Israël. "La Défense poursuit toujours son engagement : faire tout ce qui est en son pouvoir pour fournir à tous les habitants d'Israël une défense contre les missiles et roquettes", a-t-il affirmé.
 

Un système pas encore totalement mis au point
 
Si "Iron Dome" va fournir à Israël un nouvel avantage stratégique dans la région, son efficacité future repose avant tout sur l’étendue de son déploiement. À l’heure actuelle, la seule batterie opérationnelle assurera uniquement la défense de Sderot, mais les experts estiment qu’il en faut vingt de plus pour permettre une protection totale des régions nord et sud de l’Etat hébreu.
 
Le coût de production de cette vingtaine de batteries étant estimé à un milliard de shekels (près de 190 millions d’euros), la question est de savoir si le gouvernement israélien accordera un tel budget au ministère de la Défense et à l’armée.
 
En attendant, l’armée américaine a déjà émis le souhait d’acquérir plusieurs batteries "Iron Dome", le nouveau système israélien, pour la protection de ses bases au Moyen-Orient et en Afghanistan.

Par Joanna Maman pour Guysen International News
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article