Jeudi 8 mars 2012: Venue de Sarkozy dans la Loire. Voilà ce qui s'est réellement passé...

Publié le par Charlotte sceptix

par Saroule Buddies, vendredi 9 mars 2012, 11:37 · 

   SVP à faire circuler partout                                                                         

 

Témoignages des indignés sur les événements inqualifiables qui se sont déroulés dans et devant la salle du meeting de N.Sarkozy ce jeudi 8 mars à St Just St Rambert

 

Ceci est un compte rendu un peu long mais objectif émanant des indignés stéphanois présents sur place et dont la non violence n’est plus à démontrer. 

 

Encore une fois, nous n'avons pas vu cet homme qui se dit notre "président de la République " cet après-midi ... Par contre nous avons ététémoins de faits étranges: saviez-vous que pour passer un barrage policier (situer à 1 kilomètre de la salle) on pouvait avec efficacité arborer une carte de membre de l’UMP (la liberté de circulation bafouée). 

Nous n’avions pas ce genre de sésame aussi n’étions nous qu’environ 100 personnes devant la salle à attendre de pouvoir dire au revoir à notre futur ex-président. 

 

Ce rassemblement joyeux et impertinent était composé de la diversité des rares personnes ayant réussies à franchir les barrages filtrants situés plusieurs centaines de mètres avant la salle (indignés, cégétistes, front de gauche ou simples citoyens). Dans cette ambiance conviviale on ne s’étonnait pas de voir une poussette et des personnes de tout age (du bébé au troisième âge). Quelques uns étaient même entrés à l’intérieur du meeting et se sont fait viré violemment et sans motif par la sécurité avant que Sarkozy n’apparaisse. Comment ont-ils été repérés alors qu’ils étaient silencieux c’est encore un mystère de la discrimination « positive ». 

Ce rassemblement était donc tout sauf une manifestation, pas de slogans scandés par tous, pas de banderoles, pas de mégaphones mais des petites pancartes et chacun avec son mot à dire au futur ex président que nous attendions. 

 

Les forces policières maintenaient tranquillement toutes ces personnes sur le trottoir. Les choses en seraient restées là et le passage de Sarkosy aurait été marqué de quelques quolibets si les CRS n’étaient pas arrivés. Ceux-ci se sont positionnés d’abord raisonnablement pour protéger le passage du futur ex-président, puis ils ont délibérément avancés sur la population. Nous avons reculé calmement. Mais ils ont poursuivis leur avancée à travers le parking puis le long de la salle (présence d’escaliers, de véhicules, donc recul des personnes difficile et chutes). Nous avons été ainsi poussés, bousculés et de plus en plus vite sur plusieurs centaines de mètres depuis la salle (vers le collège Anne Franck) jusqu’au bourg de St Rambert. C’est à grands renforts de gaz et de coups envers le peuple opposant et pacifiste que des femmes, des enfants, des personnes âgées ont dû fuir devant la violence, puis se sont retrouvés confinés jusqu’à la fin du meeting. 

 

Pour être absolument clairs nous avons aussi remarqué des jets de pierres, ceux-ci sont venus de derrière nous sans que nous puissions et sans que personnes ne puissent en attribuer l’origine. Il faut le répéter : l’ensemble des personnes présentes étaient pacifiques, on ne peut parler de manifestation au sens propre du terme et donc nous n’avions aucun service d’ordre bien sûr. Ces jets de pierres peuvent donc être de la responsabilité de n’importe qui, provocateurs ou simples gamins n’ayant pas conscience de leurs actes. Dans cette pagaille organisée par les CRS ils auraient pu se produire de graves incidents, ce n’est que la sagesse des gens présents qui a permis que la situation ne dégénère pas plus. 

 

Nous affirmons donc à minima que la liberté de circulation et d’expression a été atteinte, que l’usage de la force par les CRS était inutile à leur arrivée puis disproportionnée quand ils ont commencé à réussir à susciter quelques protestations. Plus que jamais la sagesse est dans le peuple et plus dans ses représentants. Plus que jamais nous disons qu’une réelle démocratie est encore à construire.

 

 

Les Indignés Stéphanois

 

 

 

 

Commenter cet article

plume de cib 09/03/2012 18:02


t'as vu un peu, l'omerta qui règne sur la campagne de ce type ???? A relayer oui !

Charlotte sceptix 11/03/2012 10:51



C'est comme ça depuis 4 ans, rien ne m'étonne plus. Bises et bon dimanche bichette