L'obligation de vaccination FCO est supprimée pour 2011 ! (élevage)

Publié le par sceptix

27 juillet 2010

 

 

 

 

 


AtankaPétition FCO : premier succès important...
mais on continue !

Fin juillet, vous êtes plus de 8500 à avoir signé la pétition de soutien aux agriculteurs en lutte contre l'obligation de vaccination FCO lancée par la Coopérative Atanka.

Cette mobilisation vient de rencontrer un premier succès important, mais doit continuer car tous les problèmes ne sont pas réglés.

L'obligation de vaccination FCO est supprimée pour 2011 !

En effet, le gouvernement vient d'annoncer que la vaccination ne serait plus obligatoire en 2011.

La situation scandaleuse qui perdurait depuis trois ans va donc cesser : les éleveurs qui le souhaitent pourront employer les moyens naturels qui ont montré leur efficacité pour lutter contre cette maladie, tout en respectant l'environnement (et l'argent du contribuable... qui finançait cette vaccination obligatoire !).

La mobilisation continue : les dégâts sont importants !

Pour autant, de nombreux éleveurs sont encore poursuivis, car cette vaccination est toujours officiellement obligatoire pour 2010 !

Si plusieurs tribunaux se sont montrés cléments ou ont prononcé la relaxe des éleveurs assignés (notamment grâce à la mobilisation des consommateurs), de multiples procédures sont toujours en cours et des condamnations sont prononcées.

La mobilisation doit donc continuer, avec les objectifs suivants :

  • Déclassement de la FCO de la liste des maladies réputées contagieuses (MRC) en France.
  • Abandon des poursuites actuellement engagées contre les éleveurs.
  • Reconnaissance et mise en place de réels programmes de recherche sur l'immunité naturelle et les protocoles « alternatifs » préventifs et curatifs.
  • Arrêt de la désinsectisation qui empoisonne l'environnement et les abeilles.
  • Indemnisation par l'Etat des dégâts sur les troupeaux occasionnés par la vaccination obligatoire (veaux et agneaux mort-nés, avortements, boiteries...).

Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter le communiqué de presse conjoint des organisations de soutien : les collectifs d'éleveurs, la Confédération Paysanne, la Fédération Nationale d'Agriculture Biologique, Nature & Progrès et le Syndicat d'Agriculture Bio-Dynamique. Sans oublier le rôle important joué par le GIE Zone Verte (collectif de vétérinaires).

La Ferme des Mille Fleurs Un message de la ferme des Mille Fleurs

Pour conclure, quelques lignes envoyées par Ernestine de la Ferme des Mille Fleurs, l'un des producteurs de la Coopérative Atanka - qui fait toujours actuellement l'objet de poursuites pour refus de vaccination :

Il me semble que les éleveurs ayant refusé les vaccinations FCO sont sur la bonne voie : apprendre à développer l'immunité naturelle de l'animal et l'aider à construire ses propres mécanismes de défense au lieu d'introduire des substances contenant trop d'effets secondaires nuisibles ou provoquant des résistances aux médicaments (qui peuvent de plus se propager à l'espèce humaine).

Il faudra d'importantes recherches scientifiques sur l'emploi des facultés de l'immunité naturelle. N'est-ce pas là, la responsabilité d'un ministère de l'agriculture ?

Cela sera en tout cas nécessaire pour éviter dans le futur ce genre de campagne de vaccination inutile (peu de différence au niveau des taux de diffusion de la FCO entre les pays qui n'ont pas vacciné et ceux qui l'ont fait) et nuisible pour la santé animale et humaine ainsi que pour l'environnement.

Pour le moment le fait est que « le droit à une nourriture saine » n'est pas du tout reconnu par les autorités.

Mais comment faire admettre au gouvernement que se nourrir est un acte de vie et que dans le cas où la nourriture contiendrait des substances nocives pour notre santé, se nourrir deviendrait un acte de mort ?

Un gouvernement a le devoir de protéger ses citoyens en leur donnant l'accès à une nourriture saine. Pendant ces trois années d'obligation de vaccination contre la FCO, le gouvernement a fait le contraire, même pire : il n'a pas seulement négligé la protection de la population, il a contraint à induire des substances nuisibles à la santé dans notre alimentation.

Merci beaucoup pour votre aide et votre soutien, sans lesquels nous n'aurions pas pu aller jusqu'au bout.

Jos de Wildt et Ernestine Morsink, La Ferme des Mille Fleurs

Atanka est une SCOP !

N'hésitez pas à faire largement circuler cet e-mail, et à très bientôt !

Source : Atanka

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article