La dette publique -vidéo

Publié le par Charlotte sceptix

 

 

 

Commenter cet article

olive 30/04/2012 15:38


ça galère toujours pour poster un commentaire

olive 30/04/2012 15:37


J’ai beaucoup lu sur la « crise » et je
pense l’avoir, assez bien, compris. Voici un résumé qui peut aider quelqu’un comme moi à comprendre un peu mieux toute la magouille.


 


la système monétaire


Avant, l’étalon-or (Gold standard) rendait impossible la création d’une dette, sans avoir une réserve d’or correspondante.
En août 1971, Nixon a mis fin au Gold standard. depuis cette période, l’argent est créé à partir de la
dette. L’argent en circulation = la dette + les intérêts.Plus la dette augmente ou les intérêts plus il y a de
l’argent papier en circulation.
Plus il y a de l’argent plus le prix augmente : (un objet qui valait un billet, vaut plusieurs billets car l’acheteur a plus d’argent-dette pour acheter l’objet).
Si les revenus fondés suivent (salaires, production…) tout se passe bien. Dans le cas contraire c’est la perte du pouvoir d’achat, des difficultés
pour rembourser la dette.
Pour les états : la diminution du pouvoir d’achat ralentit la croissance, diminue la rentrée de cotisations. Pour compenser ces manques, l’état augmente ou crée des impôts en tuant davantage
la croissance.
Pour maintenir le fonctionnement d’un pays, l’état fait une nouvelle dette, auprès des intermédiaires (les banques privés) qui, eux empruntent auprès des banques d’états. L’état rembourse la
dette+intérêt à la banque d’état et paie la commission (intérêts au taux décidés par l’intermédiaire) aux intermédiaires (banques).

Ce système est valable pendant les guerres et permet à l’état guerrier de s’endetter auprès des banques pour acheter des armes. Plus longtemps les banques prêtent à l’état guerrier plus la guerre
dure longtemps (4 ans, la première et seconde guerre mondiale). La dette est basée sur un rien car en période de guerre l’économie tourne au ralentie ou est inexistante mais l’horreur de la
guerre permet de camoufler l’escroquerie.
Les « banquiers », les « hommes d’affaires » fabriquent la combine, les politiques mettent la populations aux pas et veuillent à son asservissement à l’aide des
« lois ».
Les uns ont besoin des autres pour faire fonctionner la magouille. La propagande médiatique travaille pour les deux. (il suffit de comparer les salaires d’un politique, d’un journaliste, d’un
salarié, d’un ouvrier pour comprendre la « pyramide »). Ceux, sans qui le système mafieux ne peut pas exister, gagnent plus que celui qui produit un bien.


   Les élections actuelles = le système monétaire actuel.

On dirait que la planète est habitée par 90% d’aliénés qui donnent des pouvoirs à des escrocs.
Ce système a déjà existé dans le passé, et il s’est écroulé à chaque fois, souvent, la fin a été cachée par une guerre. La population ne demandait pas de comptes. À la fin, le système sacrifiait quelques serviteurs périmés pour calmer la foule et la combine repartait à zéro.


Maintenant pour cacher l’escroquerie, les mafieux vont utiliser des bombes nucléaires quand la France déclanchera la troisième guerre mondiale.