la Direction générale de la santé recommande aux médecins de prescrire à compter de ce jeudi un traitement antiviral pour tous les cas suspects de grippe, (!!!)

Publié le par sceptix

AP | 10.12.2009 | 13:09

Pour lutter contre la pandémie A/H1N1, la Direction générale de la santé (DGS) recommande aux médecins de prescrire à compter de ce jeudi un traitement antiviral pour tous les cas suspects de grippe, et non plus seulement lorsque la suspicion est combinée à un facteur de risques.

Pour qu'il y ait assez de médicaments disponibles, "nous allons mobiliser le stock stratégique de l'Etat", a déclaré jeudi matin Didier Houssin, directeur général de la santé, au cours d'un point de presse.

Actuellement, les malades ont accès, sur ordonnance, au Tamiflu et au Relenza qui sont produits par les laboratoires et qui sont payants.

A partir du 21 décembre au plus tard, seront disponibles gratuitement en pharmacies, toujours sur ordonnance, trois types d'antiviraux issus des stocks d'Etat: des gélules de 75mg de Tamiflu (pour les adultes et les enfants de plus de 40kg), du Relenza que l'on inhale, et des comprimés sécables Oseltamivir PG 30mg (à réserver de préférence aux enfants). Ces comprimés ont été fabriqués par la Pharmacie centrale des armées à partir de la poudre qui avait été achetée à un laboratoire en 2004 au moment de l'épidémie de grippe aviaire.

Le traitement antiviral curatif (pleine dose pendant cinq jours) est désormais conseillé pour tous les cas suspects de grippe. Evelyne Falip, conseillère de la ministre de la Santé Roselyne Bachelot, souligne que "toutes les grippes que l'on voit (actuellement) sont des grippes A/H1N1".

La DGS recommande de prescrire ce même traitement aux personnes ayant été en contact étroit avec un cas suspect et présentant un facteur de risque. Il leur est maintenant conseillé de prendre un antiviral à pleine dose pendant cinq jours, au lieu de la prophylaxie précédente (une demi-dose pendant 10 jours).

Ces nouvelles recommandations s'appuient sur un avis rendu par les scientifiques du Comité de lutte contre la grippe (CLCG).

"Ce n'est pas un changement de stratégie concernant la vaccination", a insisté Didier Houssin, en précisant que ces mesures venaient en "complément" à la politique d'immunisation.

D'après les chiffres communiqués jeudi par le Directeur général de la santé, l'Etat dispose actuellement de 4 millions de traitements Tamiflu, 3,3 millions de traitements Oseltamivir et 9 millions de traitements Relenza.

Depuis le début de l'épidémie, l'Institut national de veille sanitaire (InVS) a recensé 126 décès liés au virus A/H1N1 et 630 cas graves en France (selon le point de situation au 8 décembre 2009).

Roselyne Bachelot a déclaré mercredi que près de quatre millions de personnes avaient été infectées depuis le début du mois d'août.

Le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux indiquait que la barre des "2,5 millions de personnes" vaccinées devait être dépassée mercredi: deux millions de personnes prioritaires ont reçu l'injection dans les centres de vaccination, plus de 400.000 personnels de santé se sont fait immuniser, et plus de 100.000 collégiens et lycéens ont été vaccinés dans leur établissement scolaire. La vaccination des personnes non-prioritaires doit commencer fin décembre. AP - nouvelobs

 



Ben voyons ! Il fallait éviter que Roche ne perde tout son stock de 2005 prévu pour la pandémie de grippe aviaire H5N1. Scan-da-leux..... IV POINT D’INFORMATION ET DE SUIVI Pandémie grippale utilisation des antiviraux Suite à une saisine de la Commission européenne, le directeur de l’EMEA (Thomas Lonngren) a demandé le 30 avril 2009, au CHMP un avis scientifique sur la base de l’article 5(3) du Règlement (CE) n° 726/2004 établissant des procédures communautaires pour l’autorisation et la […]



8. Quels sont les effets indésirables de TAMIFLU® ? Chez les adultes et les adolescents, les événements indésirables les plus fréquemment rapportés dans lesétudes cliniques étaient les vomissements, les nausées et les céphalées, généralement spontanément régressifs en un ou deux jours. Chez les enfants de plus de 1 an, l’événement indésirable le plus fréquemment rapporté dans les études cliniques était les vomissements. Chez les patients atteints de grippe et traités par TAMIFLU®, des signes […]



Source : Oséltamivir (Tamiflu°) dans la grippe : troubles visuels et cardiaques     Ces effets indésirables s'ajoutent aux troubles psychiques, cutanés et digestifs qui pèsent lourd face à des bénéfices très modestes dans la prévention ou le traitement de la grippe. En décembre 2008, l'Agence européenne des médicaments a donné accès, sur demande expresse de Prescrire, à un bilan des notifications d'effets indésirables cardiaques et visuels imputés à l'oséltamivir (Tamiflu°), un antiviral


Mise à jour 18h20


Voir l'article que Pat a posté dans les commentaires ci-dessous
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
<br /> Ben oui, gogole ne veut pas le traduire!<br /> Voici un lien vers une traduction babelfish. Elle est acceptable pour comprendre l'essentiel.<br /> <br /> http://fr.babelfish.yahoo.com/translate_url?doit=done&tt=url&intl=1&fr=bf-home&trurl=http%3A%2F%2Fwww.bmj.com%2Fcgi%2Fcontent%2Ffull%2F339%2Fdec07_2%2Fb5106&lp=en_fr&btnTrUrl=Traduire<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> Merci Pat mais impossible d'y accéder,<br /> J'espère que tu vas bien.<br /> Gros bisous<br /> <br /> <br />
P
<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> AFP<br /> <br /> <br /> PARIS — Il n'y a pas de preuve absolue que le Tamiflu, l'antiviral le plus utilisé contre la grippe soit réellement efficace pour prévenir les complications telles que la pneumonie chez les<br /> personnes par ailleurs en bonne santé, selon une analyse d'experts publiée mardi.<br /> <br /> <br /> Une enquête, menée conjointement par le British Medical Journal et la télévision britannique Channel 4, note que le Tamiflu réduit modestement les symptômes de la maladie (d'une journée) mais que<br /> les données sur une éventuelle réduction des complications restent insuffisantes.<br /> <br /> <br /> Cette étude actualise une enquête publiée en 2005 par la base de données Cochrane.<br /> <br /> <br /> L'équipe conduite par le Professeur Chris Del Mar (Université de Bond, Australie) a analysé 20 essais cliniques.<br /> <br /> <br /> Les chercheurs déplorent "le peu de données de qualité" fournies par les auteurs des essais ou le laboratoire Roche qui fabrique le Tamiflu, conduisant à écarter huit essais de l'étude de 2005<br /> qui ne pouvaient pas être vérifiés de façon indépendante.<br /> <br /> <br /> Les effets de l'oseltamivir (molécule du Tamiflu) pour réduire le risque de complications de la grippe chez l'adulte sans autre maladie sont jugés "peu fiables".<br /> <br /> <br /> Pour le Pr Nick Freemantle et le Dr Melanie Calvert, de l'Université de Birmingham, "l'oseltamivir peut réduire le risque de pneumonie chez des personnes par ailleurs en bonne santé qui auraient<br /> contracté la grippe". Cependant, "le bénéfice est mince, et les effets secondaires et la sécurité d'emploi doivent être considérés".<br /> <br /> <br /> Pour les chercheurs, cette réévaluation questionne non seulement l'efficacité du Tamiflu, mais "tout le système par lequel les médicaments sont évalués et contrôlés et la promotion qui en est<br /> faite".<br /> <br /> <br /> Ils concluent que le Tamiflu, vu son efficacité modérée, ne devrait pas être utilisé de façon routinière contre la grippe saisonnière, même si les preuves d'effets secondaires graves sont<br /> limitées. De nouveaux essais indépendants devraient être menés.<br /> <br /> <br /> Lors d'une conférence de presse téléphonique mardi, Roche a affirmé qu'il "confirmait la solidité et l'intégrité des données prouvant l'efficacité et la sécurité du Tamiflu et la conduite des<br /> essais cliniques".<br /> <br /> <br /> Il souligne que selon des données américaines, l'utilisation d'antiviraux est "la seule intervention qui fasse une différence dans l'évolution clinique de patients hospitalisés, dans les deux<br /> jours suivant l'apparition des symptômes".<br /> <br /> <br /> Le Tamiflu est commercialisé depuis 10 ans, et a été utilisé par 68 millions de personnes dans le monde entier, rappelle Roche.<br /> <br /> <br /> En complément, voici le rapport de cette étude sur l'inefficacité des antiviraux. <br /> http://www.bmj.com/cgi/content/full/339/dec07_2/b5106<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> Merci Pat, je relaie cette info intéressante mais hélas je ne parviens pas à avoir la traduction du lien que tu donnes, tant pis je publie tel quel, dommage pour ceux qui comme moi sont<br /> imperméables à l'english.<br /> Bisous<br /> <br /> <br />
G
<br /> pffffffffffffffffffffffffff, sont fatigants à la longue tous ces gens !! hier on m'a gentiment demander de vacciner (suis infirmière dans un foyer d'accueil médicalisé) , z'ont été bien reçus!! et<br /> maintenant vont nous enquiquiner avec le tamiflu et autres cochonneries!!! NOOOOOOOONNNNNNNNN je ne céderai pas !!!!!!!!!<br /> <br /> <br />
Répondre