La France emprunte à des taux négatifs, pour la première fois de son histoire

Publié le par Charlotte sceptix

Il y a 4 minutes

(Boursier.com) -- C'est une grande première... La France a émis lundi 7,7 milliards d'euros de dette à court terme à des taux, pour certains, ressortis négatifs.

Dans le détail, l'Agence France Trésor a placé 3,917 milliards d'euros de bons à trois mois au taux moyen pondéré de -0,005% (contre +0,04% la semaine dernière), 1,993 milliard de bons à six mois au taux moyen de -0,006% (contre 0,096%) et 1,793 milliard d'euros bons à un an au taux moyen de 0,013% (contre 0,163% lundi dernier). Le montant total émis se situe dans le haut de la fourchette cible soit 6,6 à 7,8 milliards d'euros, et le ratio de couverture s'est établi à 2,65%, la demande ayant dépassé les 20 milliards d'euros.

Ces taux négatifs, montrent qu'en période de crise, les investisseurs sont désormais prêts à payer une prime pour détenir de la dette française plutôt que de financer des pays jugés risqués. "Il y a des investisseurs qui ont des règles très strictes et qui n'ont pas d'autres choix que d'avoir des papiers sûrs et très liquides quitte à ne pas être rémunérés", a expliqué Patrick Jacq, stratégiste taux chez BNP Paribas, à l'agence de presse Reuters.

L'Allemagne fait également partie du petit club des pays empruntant à des taux négatifs. A l'inverse, les taux espagnols ne cessent de grimper, rendant son financement sur le marché obligataire de plus en plus difficile...

 

Hollande rassurerait-il les marchés financiers ?

Commenter cet article

plume de cib 10/07/2012 10:45


en tous cas, moi, il me rassure ma biche. Hollande prone la relance plutôt que le massacre des classes moyennes et des pauvres. Les marchés ne sont pas idiots. Ils agissent certes sans état d'âme
mais avec beaucoup de logique mathématique. Or, mieux vaux 1 million de gens qui consomment un peu qu'un seul type qui consomme beaucoup. Le nain ne l'avait pas compris. Bisous....

Charlotte sceptix 12/07/2012 23:43



Pour prôner, il prône !! Tant mieux s'il te rassure, ce n'est pas mon cas ! Que va faire notre ministre du redressement productif (sic) pour les 8000 salariés de PSA, rien : ou pas grand chose,
Même politique que Sarko, puisque c'est Bruxelles qui commande !


Non décidément, je n'y crois pas plus qu'en sarko...


Bises bichette