La terrible prophétie de George Soros

Publié le par Charlotte sceptix

Le milliardaire américain et le spéculateur boursier George Soros a prononcé une terrible prophétie. L’entrepreneur prédit la faillite de la Grèce et ensuite de toute la zone euro. Cependant, il souligne qu’on peut éviter un scénario aussi négatif. L’Europe doit renforcer les processus d’intégration.

Dans le journal britannique Financial Times, le milliardaire a sa colonne. Cette fois, il l’a consacrée à la situation en Europe. Ce n’est pas pour la première fois que Soros appelle les autorités de l’ancien monde à préparer un plan « B » si les mesures qui doivent sauver la Grèce n’aident pas et le pays se déclare en défaut de paiement. Outre cela, il propose d’entreprendre des démarches anticipées pour limiter la crise de dette au Portugal, en Irlande, enGrèce et en Espagne. Soros est persuadé que pour ce faire, les Européens doivent prendre une décision sérieuse et fonder un ministère supranational des Finances. Voici le commentaire d’Oleg Solodoukhine, vice-président de la compagnie  « KROS » :

« Sa proposition de renforcer l’intégration politique en Europe est une seule issue juste. Il souligne justement que l’Europe a une banque centrale unie mais n’a pas de Ministère des finances uni. Actuellement, on cherche une sortie de crise dans le cadre de la régularisation nationale des marchés et non pas de la régularisation européenne des marchés. Une menace sérieuse apparaît. Il est très sérieux, qu’aujourd’hui, dans les conditions de la crise, l’opinion publique des pays européens est contre l’UE. C'est-à-dire qu'il y a beaucoup de ceux  qui se prononcent  pour que l’UE soit détruite. »

Soros est persuadé que les hommes politiques qui ont crée au XX siècle, l’Union Européenne a surestimé la capacité d’autocontrôle de certains Etats, maintenant toute l’Europe doit le payer. Bien sûr que cela provoque des protestations sociales. De plus en plus de gens se prononcent contre l’intégration européenne et le sauvetage des voisins. Le professeur de l’Ecole des sciences économiques de Russie Oleg Zamouline est d’accord avec l’opinion de Soros, cependant, il souligne que les déclarations de l’entrepreneur peuvent servir de provocation avec l’objectif de gagner à la bourse.

Pas tous les mots de Soros représentent un jeu. Il annonce souvent son point de vue et probablement, il le fait honnêtement. Cependant, nous savons également qu’il avait prononcé des phrases qui avaient dévalué une monnaie. Je pense qu’en ce cas là, il dit des choses sensibles. Si en Europe il y a une monnaie unie, le pouvoir financier doit avoir une grande coordination entre les pays. »

Selon Soros, le défaut de payement en Grèce est presque inévitable. Cependant, il est persuadé que l’Europe peut en tirer une bonne leçon et transformer le mal en bien, en devenant vraiment forte et unie.

Source : Alterinfo

lire aussi :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article