Le saumon génétiquement modifié bientôt dans nos assiettes ?

Publié le par sceptix

Traduction automatique Google



Voir l'ensemble des dessins animés ... CounterThink

Commentaires par Mike Adams, le Ranger de la santé

(NaturalNews) C'est ce temps de l'année, lorsque la FDA recueille ses experts pour décider quelle horreur nouvelles à libérer dans l'approvisionnement alimentaire. Cette année, il est des saumons génétiquement modifiés, un Frankenfish "pompé avec l'hormone de croissance supplémentaire des gènes qui rendent rapidement se transformer en une sorte de super-Schwarzenegger créature que le triple de la taille d'un saumon ordinaire.

Et vous êtes censé vous mangez ce, par la manière. En fait, la FDA va presque certainement permettre à cette destinés à être vendus sans étiquettes d'avertissement, alors maintenant quand vous achetez du saumon au magasin, vous n'aurez aucun moyen de savoir si c'est normal saumon ou du saumon Frankenfish GM.

Ce n'est que le dernier sous forme de "nourriture charlatanisme "pour recevoir l'approbation de la FDA. Eh bien, techniquement la FDA n'a pas officiellement décidé de l'approuver encore, mais les responsables de la FDA ont déjà annoncé - avant la réunion publique - qui, selon eux saumon GM est sûr. Il ya fort à parier qu'ils ont l'intention de lui permettre d'entrer dans l'approvisionnement alimentaire.

Des saumons génétiquement modifiés est «aussi sûr que l'alimentation du saumon de l'Atlantique classiques", selon un communiqué de la FDA sur son site internet. «Il ya une certitude raisonnable d'innocuité de la consommation de denrées alimentaires provenant de cet animal."

Lire la suite :Natural News

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
<br /> <br /> oui, c'est vrai. On mangeait du poulet le dimanche, même bien après guerre.... Mes grands-parents paternels étaient "coquetiers". ils élevaient les poules et les lapins, les vendaient sur le<br /> marché. Un commerce artisanal qui suffisait largement à la demande des consommateurs. Les poulets étaient dodus, goûteux, les cuisses étaient fermes et longues.... de vraies pin-up ! Et puis, on<br /> a dit que le poulet, emblème du riche, devait se démocratiser... Finalement, la démocratie, ce n'est pas la panacée, hi hi<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
R
<br /> <br /> c'est ce qui est arrivé aussi au poulet, les poulet élevés industriellement dans ces Auschwitz modernes est devenu le plat du pauvre, alors q'avant guerre c'était une nourriture raffinée de<br /> riches. Et quand avec l'amélioration du niveau de vie les pauvres se sont mis à se payer du poulet ce fut une vraie révolution pour les gens chics; en témoigne un essai satirique du jeune Jean<br /> rostand :<br /> <br /> <br /> http://miiraslimake.over-blog.com/article-le-poulet-43081622.html<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> <br /> c'est la plaie pour le saumon quand même ! Je me souviens quand j'étais petite, le saumon était une denrée rare, une récompense qu'on dégustait au Jour de l'An. Même chez mes grand-parents qui<br /> étaient une famille de bourges. On le dégustait les yeux fermés, en silence.... Et puis, et puis, on ne sait comme c'est arrivé, mais le saumon, y en a partout, même dans les supermarchés<br /> discount. C'est presque devenu le plat du pauvre. Nourri aux pesticides, v'là qu'on nous l'annonce OGM.... ce n'est plus un poisson, mais une formule de laboratoire, un genre de bonbon harribo<br /> salé. Bise<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre