Le traité de Lisbonne provoque un "choc des bureaucraties"

Publié le par sceptix

http://www.jeune-garde87.org/wp-content/gallery/divers/traite-simplifie.jpeg
Illustration trouvée ICI



La mise en place du traité de Lisbonne, qui réforme le fonctionnement de l'Union européenne, provoque un "choc des bureaucraties", a indiqué mercredi un diplomate belge. Les interprétations du texte varient en fonction des pays et des administrations. Le traité ne fait en effet qu'énoncer des grandes lignes, comme la création d'un poste de président stable du Conseil, mais reste muet sur de nombreux points concrets. Les différentes institutions de l'UE, comme la Commission ou le Parlement, cherchent dès lors à maintenir leur influence dans les nouvelles structures. "Les bureaucraties se heurtent comme des plaques tectoniques", chacune cherchant à "gagner la bataille de l'installation des nouveaux instruments", confie un diplomate belge très au fait de ces tractations. L'abandon partiel des présidences nationales semestrielles suscite également quelques frustrations, en particulier du côté de l'Espagne, le premier pays à assurer la présidence "light". Avec la désignation d'Herman Van Rompuy à la présidence du Conseil et celle de Catherine Ashton au poste de chef de la diplomatie européenne, l'Espagne ne pourra en effet plus organiser de réunions au sommet, ni se mêler d'affaires étrangères. Mais Madrid évoque une période de transition pour justifier l'organisation de deux sommets importants à Madrid: l'un avec les dirigeants d'Amérique latine, l'autre avec le président américain Barack Obama. Le sommet européen de jeudi et vendredi à Bruxelles sera l'occasion pour les dirigeants des 27 de faire le point. (LEE)

© BELGA
BRUXELLES 09/12 (BELGA)

La Libre.be

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article