Les chômeurs espagnols interdits de voyager

Publié le par Charlotte sceptix


Le séjour à l'étranger entraînera la suppression de l'allocation de base (photo : Ministerio de Empleo)
Le séjour à l'étranger entraînera la suppression de l'allocation de base (photo : Ministerio de Empleo)
ESPAGNE. Les chômeurs espagnols indemnisés par l'allocation de base de 426 € ne pourront plus quitter l'Espagne sous peine de perdre leurs indemnités : tout voyage à l'étranger, quels que soient la durée ou le motif, entraînera la radiation des listes de demandeur d'emploi, et donc la suspension immédiate du versement de l'allocation. Il faudra ensuite attendre douze mois d'inscription sur les listes de l'agence pour l'emploi, avant de pouvoir prétendre à nouveau à cette allocation.

Cette mesure devrait dissuader les chômeurs espagnols d'aller chercher un emploi saisonnier hors des frontières, tout en étant indemnisés en Espagne, selon le Ministère du Travail.

La sévérité de cette interdiction de séjour à l'étranger pour les chômeurs ne manque cependant pas de surprendre au regard du montant total de la fraude fiscale en Espagne, estimé à 60 mrds € par an. À laquelle participe l'évasion fiscale, qui implique évidemment d'autres voyages que ceux des bénéficiaires de l'allocation minimum de chômage...



Francis Mateo, à BARCELONE
Dictature ?

Commenter cet article

dot 21/07/2012 23:47


Idem aux Pays-Bas depuis longtemps déjà et les chômeurs doivent demander une autorisation pour partir en vacances.

Charlotte sceptix 27/07/2012 06:57



Ben voyons Dot, un chômeur ne prend pas de vacances, par définition il l'est déjà