"LES FONCTIONNAIRES PROMIS À UN GRAND MOMENT DE RIGUEUR"

Publié le par Charlotte sceptix

<p>Marylise Lebranchu a averti mercredi les fonctionnaires qu'ils devaient se préparer à un

PARIS (Reuters) - Marylise Lebranchu, ministre de la Fonction publique, a averti mercredi les fonctionnaires français qu'ils devaient se préparer à un "grand moment de rigueur". 

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a soigneusement évité mardi, lors de son discours de politique générale, les mots "rigueur" et "austérité", préférant parler de "redressement dans la justice".

Marylise Lebranchu a été plus explicite.

"Ce n'est pas une cure d'austérité mais c'est un grand moment de rigueur", a-t-elle dit sur RTL.

"Les fonctionnaires sont conscients de l'importance de leur fonction et ont envie que leur pays se redresse donc ils savent que s'ils y participent, ils peuvent générer aussi leur part de croissance", a-t-elle ajouté.

Jean-Marc Ayrault a officiellement révisé à la baisse les prévisions de croissance du gouvernement, qui table désormais sur une croissance du PIB de 0,3% en 2012 et 1,2% en 2013 contre 0,5% et 1,7% prévu dans le programme de François Hollande.

L'exécutif socialiste veut revenir à l'équilibre fin 2017, ce qui serait une première pour un gouvernement français depuis 1974. Le déficit était de 5,2% l'an dernier.

Patrick Vignal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Roland 04/07/2012 20:51


alors que depuis 30 ans maintenant le pouvoir d'achat des fonctionnaires à grade égal n'a pas arrếté de baisser, - 30% maintenant. Comme toujours et partout c'est : haro sur les jeunes ! ils ne
sont là que pour prendre les coups sans même avoir le droit de dire ouille ! et on l'a habitue, génération après génération, à trouver normale une vie de plus en plus difficile et de plus en plus
précaire (il est vrai que les gens ne se marient plus, pour fonder une famille il faudrait un minimum de sécurité et de revenus, choses qui n'existent plus) Donc :


Le sort des fonctionnaires  depuis 25 ans c’est ça !- travailler plus
pour gagner moins - Et hollande, de même que Obama après Bush, fait pire que Sarko, c'était prévu, bandes de naIfs.



En effet depuis au moins vingt/vingt-cinq ans le nombre de places mises aux concours n’arrête pas de baisser (et maintenant de plus en plus de fonctions ne sont plus tenues par des fonctionnaires
titulaires, mais par de jeunes salariés « jetables et pas chers » sous contrat de droit privé !!).  Donc il devient de plus en plus difficile au jeunes qui se présentent de réussir à entrer dans la fonction publique (déjà en
1978 pour un concours de niveau théorique Bac j’étais le seul bachelier ! tous les autres avaient licences, maîtrise, DUT, voire diplôme d’ingénieur agronome, et étaient tellement désespérés de
ne pas trouver un emploi qu’ils envahissaient ces concours pour bacheliers. Imaginez la concurrence !); mais à l'époque la proportion entre les candidats et la places, déjà difficile ( 250
pour 20), était encore décente.


De nos jours c’est encore pire, pour un concours national récent de facteurs (théoriquement niveau Certificat d’Etude Primaire) tenu à Marseille il y avait des
milliers et des milliers de candidats, souvent fortement diplômés.


Ils ont donc beaucoup plus de mal à entrer,


Et là ils travaillent dans des conditions de plus en plus difficiles. Car depuis aussi une vingtaine d’années on n’arrête pas d’annoncer des plans de réduction du
nombre de fonctionnaire (ces « juifs » ces pelés ces galeux, d’où nous vient tout le mal…). Et il faut faire le même travail avec de moins en moins de gens.


Ils ont beaucoup plus de mal à entrer, pour travailler plus, et :


Pour gagner un salaire de 30% inférieur à ceux de la génération précédente !


Oui ! En effet lors de chaque négociation annuelle pour calculer la revalorisation des salaires le gouvernement depuis au moins vingt ans (plus, en fait)
s’arrange à chaque fois, systématiquement, pour augmenter les salaires un petit peu moins que la hausse du coût de la vie, 1% en moyenne, espérant que, à part les syndicats, qui y voient plus
clair ! les concernés n’oseront pas trop faire la gueule pour un petit décalage. Mais le résultat est que comme ça se passe comme ça chaque année, avec 1% de manque à gagner par an, alors en
« intérêts composés » calculez ! Les syndicats éditent d’ailleurs de fort impressionnants tableaux (1) de l’évolution des deux
courbes le long des années, et de la brèche entre les deux dont la surface représentant toute la perte cumulée devient de plus en plus vaste…


Ça passa, à regret, parce que le rapport de force n’est-ce pas n’est pas bon du tout pour les salariés avec cette désyndicalisation et ce manque de
combativité (comment croyez-vous que pendant les décennies précédentes les gens avaient obtenu l’amélioration de leurs salaires et autres conditions d’emploi ? par l’opération du
Saint-Esprit peut-être ? ou vous croyez peut-être à la bonté d’âme des patrons, et l’Etat en est un aussi) et parce que les fonctionnaires ont l’avancement indiciaire tout le long de la vie,
qui compense (mais ça veut dire, donc, que cet avancement ne sert plus à avancer, et que votre salaire en fait va stagner toute votre vie).


Donc les jeunes fonctionnaires de maintenant (toujours ces « sales » jeunes, comme toujours en première ligne pour prendre les sales coups, toutes les
avanies, sans même avoir le droit de dire ouille…) ont un pouvoir d’achat au moins 25% moins élevé que leurs ainés au même age, pour un travail plus difficile, qu’ils ont réussi à décrocher à
plus grand peine.



Et pendant ce temps les officines du Ministère de la Propagande du Régime répandent à tout va la réputation qu’ils ne foutent
rien !
Pendant le même temps bien sûr la richesse nationale a considérablement augmenté.


où est passé la différence ? ...
dans quelles poches ? ....


Et les services publics se sont dégradés (quand on voit les délais pour la plus banale démarche à la Poste par exemple ! Il y a 40 ans
le courrier arrivait dans les 24 heures, il y avait plusieurs distributions par jour, les bureaux étaient ouverts 6 jours sur 7 jusqu’à 7 heures du soir, et le courrier ne se perdait pas,
maintenant ….. Et tous les services qui devraient être banals dans un monde moderne et civilisé sont dégradés, voire
disparus, à l’avenant ! et les employés compétents qui suivent votre dossier remplacés par des "centres d'appel" débordés, dépassés, et qui ne sont là à part vous faire perdre un temps et un
fric monstre qu'à faire des économies aux employeurs et augmenter leurs agréables profits, ou dans le cas des Services Public, réduire encore plus les impôts des riches et des groupes
financiers)



(1) exemple sur la seule période 1982-1993 ligne du bas les salaires, ligne du haut les prix, l'espace entre les deux la perte en pouvoir d'achat  :





 


 


Et les mêmes qui poussent des cris d'orffaies scandalisés dès que les travailleurs demandent 1% d'augmentation que font-ils : la
banque qui a fait faillite et sauvé par les Anglais n'empêche pas les cadres de s'augmenter bien plus que l'inflation: "Barclays bankers to be handed pay rises of more than 100%" nous
dit le Daily Mail de Londres, et cela pile pour Noël. D'autres bénéficient de
150% "pushing their basic pay up to as much as 300,000 pounds" ce qui donne 1 million par an.


La Grèce était le seul pays d'Europe où ne sévissait pas encore le Libéral-Fascisme (
voyez sur cette carte le seul pays en vert
http://www.privacyinternational.org/article.shtml?cmd[347]=x-347-559597 ) et où il y avait encore moyen d'entrer dans la fonction publique et de bénéficier d'un minimum de sécurité, c'est
pourquoi (comme les USA ont fait avec la Serbie, seul pays resté socialiste, et veulent faire maintenant avec la Syrie, seul Etat arabe laïc et nationaliste) le Grand Capital de l'UE tient à le
faire d