Ordre a été donné par des "journalistes" US d’abattre Mahdi Darius Nazemroaya et Thierry Meyssan

Publié le par Charlotte sceptix

Sur le site de Silvia CATTORI
Message du journaliste français Thierry Meyssan depuis Tripoli
Ordre a été donné par des "journalistes" US d’abattre Mahdi Darius Nazemroaya et Thierry Meyssan

Le journaliste français Thierry Meyssan nous a transmis cette terrifiante nouvelle le 22 août. La diffuser est une manière de protéger nos deux confrères menacés. Nous connaissons les noms de ces soi-disant « journalistes » qui ont proféré cette menace. En temps voulu nous allons si besoin les révéler (Silvia Cattori)


22 août 2011

L’ordre a été donné par de soi-disant "journalistes" US d’abattre Mahdi Darius Nazemroaya et Thierry Meyssan.

Les bombardements ont repris vers 10h 20 ce matin. Ils sont dirigés sur quelques objectifs précis sur lesquels l’OTAN s’acharne. Les combats ont repris autour de l’hotel où sont toujours retranché des dirigeants libyens et la presse étrangère.

Au Rixos, l’ordre a été donné par de soi-disant "journalistes" US d’abattre Mahdi Darius Nazemroaya et Thierry Meyssan.

Trois Etats ont offert leur protection diplomatique, aux collaborateurs du Réseau Voltaire.

Cependant, piégés dans la ville, ces derniers n’ont aucun moyen de rejoindre leurs ambassades.

Thierry Meyssan
De Tripoli, 22 août 2011, Heure 11.46 (*)

* * *

Libye : L’OTAN veut un bain de sang à Tripoli, journaliste menacé (voix de Mahdi Nazemroaya)


Tripoli, une ville moderne, dévastée ; son million et demi d’habitants paniqués. Qui sont les criminels ? L’Occident qui bombarde et finance et livre des armes aux rebelles et détruit un pays ? Ou le peuple qui subit sa barbarie ? Voici le bref message qui nous a été transmis par notre confrère Thierry Meyssan le 22 août 2011(Silvia Cattori)

***

Les combats autour de l’hôtel ont cessé.

Les personnes jointes par téléphone de plusieurs endroits de la capitale donnent des informations contradictoires.

Pour les uns le gouvernement a capitulé, pour les autres l’armée a repoussé les "rebelles".

Le jour va bientôt se lever. Je crains ce que nous allons découvrir.

Thierry Meyssan
De Tripoli, 22 août 2011, Heure 5h30 du matin

Accueil du site

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article