Quand la plus grande fortune du monde se met au service des intérêts de Monsanto...

Publié le par Charlotte sceptix

Vidéo : Quand la plus grande fortune du monde se met au service des intérêts de Monsanto...
Le fait n’est pas nouveau mais vous pouvez visionner ici un extrait de l’émission "Envoyé Spécial" du 5 janvier 2012, éclairant les liens inquiétants entre la Fondation Bill et Melinda Gates et Monsanto :



A la tête d’une fortune de 50 milliards de dollars, dépassant le budget de certains Etats et de certaines institutions internationales, Bill Gates se trouve en mesure, à travers sa fondation, d’imposer des choix de développement cruciaux à des pays, voire à des continents entiers.

L’extrait du reportage ci-dessus focalise sur l’investissement colossal de la fondation Gates pour le développement des biotechnologies, notamment sur le continent africain à travers l’ Africa Harvest - Biotech Foundation International ( http://africaharvest.org/govern.php ).

En effet, pour "lutter contre la faim dans le monde", la fondation Gates a choisi de s’allier au géant Monsanto, loin d’être connu pour ses intentions philanthropiques.

"Ignorant" totalement les phénomènes trop bien connus de surendettement et suicide des paysans, de disparition des variétés locales et paysannes, de résistances des adventices et de perte de la souveraineté alimentaire en général, la Fondation Bill et Melinda Gates s’est lancée ainsi dans une campagne en totale contradiction avec son objectif annoncé.

" Monsanto fait des dons de semences GM totalement gratuits en matière de résistance à la sécheresse" affirme Bill Gates avec un grand sourire. Sauf que le résultat de leur lobbying agressif au Kenya a mené à l’autorisation en 2011 du coton insecticide Bt (Monsanto http://www.combat-monsanto.org/spip.php?article897&var_recherche=kenya ), loin d’être gratuit et dont les ravages ne sont plus à prouver en Inde. (Voir aussi le témoignage de nos amis du SYNTAP au Burkina Faso http://www.combat-monsanto.org/spip.php?article886&var_recherche=syntap ).

Naïveté dévastatrice ou profond cynisme ? Toujours est-il qu’en 2011 son organisation a acheté pour 20 millions d’euros d’action Monsanto, et que sa fortune lui permet d’influencer à sa guise des politiques vitales sans aucun contrôle démocratique...

Combat Monsanto, le 10 janvier 2012.

Commenter cet article