Santé publique en RDC : Qui parle de la grippe A ?

Publié le par sceptix

Auguste Mopipi : «La situation de la santé publique reste préoccupante en RDC »


« La situation de la santé publique demeure préoccupante en RDC ». Le ministre de la Santé a fait cette déclaration mercredi à l'ouverture du 5ième congrès des maladies infectieuses qui se tient à Kinshasa. Auguste Mopipi souhaite alors que ces travaux impriment des améliorations considérables dans le domaine de la santé sur le territoire congolais, rapporte radiookapi.net

Des infirmières devant l'hôpital général de Kinshasa

Selon le ministre Mopipi, les grands problèmes de santé publique en République Démocratique du Congo sont, notamment, la pandémie du VIH/Sida avec plus de 30 000 patients sous ARV (anti rétro viro), la tuberculose (10 % des malades en traitement sont suspects de la souche multi-résistante), la trypanosomiase humaine africaine (connue sous le nom de la maladie du sommeil) qui a refait surface vers les années 1990. A ces maladies, le ministre de la Sante ajoute aussi la fièvre hémorragique à virus Ebola et le monkey pox, qui sont, selon ses propres termes, "des maladies émergentes", d'autant plus qu'elles constituent encore "une menace permanente", a-t-il souligné.

Le 5è congrès international sur les maladies infectieuses qui s’est ouvert mercredi prend fin le vendredi prochain. Ce jeudi, les travaux se focaliseront sur les maladies bactériennes et celles causée par les virus. Le monkey pox nommé aussi « variole du singe » constitue une des maladies qui vont attirer considérablement l’attention des participants à ce forum.

Nord Kivu : une grippe étrange à Goma

Nord Kivu | Vendredi 30 Octobre 2009 à 12:29:27

 

Hits :

800 cas suspects de la grippe non encore identifiés, ont été notifiés dans la ville de Goma depuis deux semaines maintenant. Le chargé de la lutte contre la maladie à la division provinciale de la santé fait remarquer que cette grippe étrange touche considérablement les enfants dans la tranche de moins de 5 ans ainsi que des adultes. A ce jour, 18 cas ont été prélevés et envoyés à Kinshasa pour analyse en Afrique du Sud, a déclaré le Dr Guy Mutombo. Toutefois, ce responsable appelle la population à ne pas céder à la panique en attendant les résultats de laboratoire dans deux semaines, rapporte radiookapi.n




Kalemie : vaccination de routine, Bendera en rupture de stock de vaccins

Katanga | Mardi 03 Novembre 2009 à 12:53:39

 

Hits :

Le responsable du centre de santé de Bendera, à 120 kilomètre de Kalemie, dans le Nord-Katanga, lance un S.O.S. Son centre est en rupture de stock de vaccins pour des opérations de routine. Aussi lance-t-il un appel au gouvernement ainsi qu'aux autres partenaires pour que ces derniers approvisionnent le centre en matériels et en vaccins, rapporte radiookapi.net

En effet, l'aire de santé de Mahila dans son ensemble est privée de vaccins depuis un mois. Les activités de vaccination de routine sont ainsi suspendues. le responsable du centre de santé de Bendera ajoute que même le carburant manque pour faire fonctionner le frigo qui sert à conserver le vaccin. « Ce mois-ci je n’ai pas encore vacciné. Je devais le faire le 22 et le 23. nous avons fait presqu'un mois sans être approvisionnés en antigènes puisque même notre frigo manque du pétrole. Ce mois, il y a des enfants qui viennent du Kivu. Nous sommes parvenus à dépasser même la cible. Il y aura des conséquences certainement, mais je demande à ce qu'on puisse nous approvisionner avec le pétrole et les antigènes à temps », a indiqué l'infirmier titulaire, Useni Omari

Le désengagement de l’ONG « Médecins du monde », explique-t-il, fait que cette entité soit en proie à beaucoup de difficultés. Ces difficultés se sont accrues alors que la localité de Bendera fait face depuis une semaine à un afflux des déplacés originaires en provenance du Sud-Kivu. Et parmi ces déplacés, on compte beaucoup d’enfants


http://www.radiookapi.net/
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
<br /> tiens tiens! l'OMS n'a "pas d'argent" pour s'occuper de pays où il y a plein de maladies infectieuses, et qui tuent ...<br /> et l'argent de la gripette des pays riches, celle qui rapporte tant à Baxter et Smithline ?<br /> ce serait risible si cen'était pas si sinistre.<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> Mais rassures-toi, les pauvres d'Afrique reçoivent des vaccins à tour de bras (par les humanitaires ainsi que l'UNICEF) Les pays du nord vont bien leur adresser leurs "invendus" pour les "aider" à<br /> hurler Roland<br /> <br /> <br />