Solutions locales pour un désordre global (le film entier)

Publié le par Charlotte sceptix

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Roland 19/02/2012 10:21


extraordinaires ces yeux au début du flim !


quelle intensité !


on se demande qui est-ce qui est derrière ?


On se rappelle aussi la devise des végétariens : "je ne veux pas manger de la nourriture qui a un visage"